Archives par catégorie: Innovations

catégorie comprenant les articles relatifs aux innovations

Est-il permis de répéter le premier adhân le jour du Vendredi (Ch. Moqbil)

بسم الله الرحمن الرحيم Cheikh Moqbil رحمه الله fut questionné : Comment est-ce jugé de répéter le premier l’adhân (c.-à-d. répéter derrière le mouadhdhin) le jour du vendredi ? Il répondit : Ce n’est pas légiféré, le premier adhân le jour du vendredi n’est pas une chose légiférée, c’est au contraire une innovation comme l’a dit […]

Les conditions pour le repentir de l’innovateur (Ch. Zayd al Madkhali)

بسم الله الرحمن الرحيم Cheikh Zayd al Madkhali fut questionné : Quelles sont les limites dans lesquelles doit être prodigué le conseil à celui qui transgresse le manhaj des salafs ? Et faut-il le conseiller pendant une durée déterminée ? Il répondit : Les conditions du repentir de l’innovateur sont celles qui sont connues à […]

Quel est le jugement du mihrâb ? (s. Muqbil)

Quel est le jugement du mihrâb ? Et rentre-t-il dans les masâlih al mursalah (ndt: ce sont les bénéfices et intérêts pour les muslims qui apparaissent comme étant appuyés par la législation, déduits par les savants sans qu’un texte ne les appuie directement ni ne les empêche) ? http://www.muqbel.net/files/fatwa/muqbel-fatwa2464.mp3 L’imam Al Wadi’î: Le mihrâb est […]

Balancer son corps en récitant du Qorâne (Ch. Ibn Hizâm)

بسم الله الرحمن الرحيم Cheikh Muhammad ibn Hizâm حفظه الله a été questionné : Qu’en est-il de se balancer lors de la lecture du Qorâne ? Il a répondu : Il n’est pas connu du prophète ﷺ qu’il agissait de la sorte, ni de ses compagnons. Il fut dit que cela fait partie des actes des […]

Particulariser le mois de Rajab par une adoration quelconque / Cheikh Al ‘Outhaymin

بسم الله الرحمن الرحيم Question : Comment est-il jugé de particulariser le mois de Rajab par une ‘umra ou le siyâm ou n’importe quelles œuvres pieuses ? Et est-ce que ce mois est différent des autres mois sacrés ? Réponse de Cheikh Al ‘Outhaymin رحمه الله : Le mois de Rajab n’est aucunement différent des autres mois […]

Faire le takbir après les salats les jours de ‘ids et de tachriq?

Question: Quel est le jugement du takbir après les salats et est-ce que la personne doit les faire avant les rappels légiférés ou pas? L’imam Al Albani: Nous ne connaissons pas de temps précis dans la Sunnah pour le takbir que les gens ont l’habitude de faire avec les salats durant les jours de ‘id. […]

Réciter le Qur’an en groupe, d’une même voix est une innovation (Ch.Taqi al dine al Hilali al Maghribi)

بسم الله الرحمن الرحيم
Réciter le Coran en groupe, d’une même voix est une innovation.

Cheikh Mohamed Taqi al dine al Hilali al Maghribi رحمه الله a dit:

« Sache que se rassembler à la mosquée, pour réciter le Coran, en dehors des heures de salat, est légiféré d’après la parole du prophète صلى الله عليه و سلم : »Quiconque se rassemble à la mosquée pour réciter le Coran et l’étudier ensemble… » rapporté par Mouslim selon abou houreira رضي الله عنه.

Cependant, ce rassemblement doit être en concordance avec la sunna de notre prophète صلى الله عليه وسلم et la voie des salafs salihs, c’est-à-dire: qu’une personne de ce groupe récite le Coran, pendant que les autres l’écoutent, et celui qui ne comprend pas un verset, demande au récitateur de s’arrêter, et celui parmi le groupe qui a les compétences pour expliquer le verset, qu’il l’explique au groupe afin d’en éclaircir le sens, après cela, le récitateur reprend la récitation.

C’est la méthode qui était pratiquée à l’époque du prophète صلى الله عليه و سلم jusqu’à nos jours, dans tous les pays mouslim, excepté le Maghreb à l’époque actuelle…

Fêter le nouvel an islamique?

بسم الله الرحمن الرحيم

 InchALLAH dans les jours à venir débutera une nouvelle année islamique qui désigne un des plus importants évènements en Islam qu’est l’immigration du prophète (صلىاللهعليهوسلم) qui constitue la composition de cette communauté islamique dans un pays mouslim indépendant gouverné par des mouslims qu’est Al Madinah où l’islam s’est établi et la conquête de plusieurs terres a été réussie.

  On doit savoir que la datation annuelle n’était pas appliquée au début de l’Islam jusqu’au califat d’Omar ibnolkhattab –qu’Allah l’agrée- et cela pendant la troisième ou la quatrième année de son califat où Abou Moussa el Ach’aria écrit à Omar en l’informant qu’il reçevait de sa part des lettres qui n’étaient pas datées.C’est pour cela qu’Omar regroupa tous les compagnons –qu’Allah les agrée- pour les consulter à ce sujet.