Archives par catégorie: Réfutations

catégorie comprenant les articles relatifs aux réfutations

Réponse de sheikh Abou ‘Amr al Hajûry à Târeq Oubrou l’ikhwâni et son agreement du mariage homosexuel en islam

بسم الله الرحمن الرحيم

La question:

Comme vous le savez, en France, l’état a fait passer une loi autorisant le mariage entre deux hommes ou deux femmes. C’est-à-dire un contrat de mariage officiel. Et le plus surprenant dans tout ça, est qu’un des prédicateurs des ikhwan al muslimîn, se nommant- il est connu la bàs- Târiq Oubrou, c’est un marocain, a marié deux hommes muslims au nom de l’islam. A savoir qu’il a fait cela avant que la loi gouvernementale ne passe. Quelle est votre parole sur cet homme…surtout que…Quel est le jugement sur l’acte de cet homme ?

La réponse :

Réfutations des calomnies et falsifications de l’écrit : « La clarification des règles et principes corrompus de Yahya El Hadjouri » Dossier pdf complet

Comme convenu, toutes les répliques réunies en un seul dossier PDF. Qu’Allah récompense notre frère Abou ‘Abdillah Mehdi al Jazâiry pour la mise en page.

Mise en garde de sheikh Abou ‘Amr al Hajoury contre Abou Hammâd Suleymân al Hayiti de Montréal

 

بسم الله الرحمن الرحيم

La question :

 

Il y a un individu résident au Canada, prédicateur à Allah s’affiliant à la salafiyyah. Il sort de l’université d’al Madînah. Son nom est Abou Hammâd Suleymân al Hâity.

Cet homme a certains points dont nous aimerions vous informer, étant donné qu’il a un auditoire.

Shaykh Muqbil approuve son élève shaykh Yahya concernant l’adhan de ‘Uthman

بسم الله الرحمن الرحيم

 

 

Réfutation de l’abominable supposition faite par Oubayd al jabiri à l’égard du noble compagnon Ka’b ibn Mâlik Al Ansâri – رضي الله عنه –

بسم الله الرحمن الرحيم Réfutation et prise de défense contre l’abominable supposition faite par Oubayd al jabiri à l’égard du noble compagnon Ka’b ibn Mâlik Al Ansâri – رضي الله عنه – « Si Ka’b ibn Mâlik avait connu la mort dans de telles circonstances, avant que son repentir soit révélé, il serait un égaré, une […]

Sheikh Rabî’ al Madkhaly dit : « La sounnah est révélation en totalité ou bien sa majeure partie »

بسم الله الرحمن الرحيم

‘Arafate l’ancien Barmaky, disciple de ‘Oubeyd al Jâbiry, celui dont sheikh Rabî’ a fait dernièrement l’éloge en le qualifiant de « véridique et de pieux » avait accusé à tort sheikh Yahyâ حفظه الله en tentant de lui attribuer une fausse erreur. Il avait dit :

 » Le deuxième fondement « : La parole d’al Hajoury:  » Parmi la révélation d’Allah il y a le Qorâne dont la totalité est une révélation, et la sunnah dont la plupart est une révélation« . « 

Voici des paroles de sheikh Rabî’ concordant parfaitement avec celles de sheikh Yahyâ. Il dit dans une cassette présente dans son site où il explique le hadîth « الدين النصيحة». Il y ditqu’Allah lui accorde la réussite:

‘Oubeyd al Jâbiry s’est-il vraiment repenti de sa diffamation envers Ka’b Ibn Malîk ? Par Yousouf Abou Hâtim

 

 

بسم الله الرحمن الرحيم

 

 

Il se propage par ci par là que ‘Oubeyd al Jâbiry serait revenu sur ses diffamations sur ce noble sahâby رضي الله عنه.

Donc nous aimerions démonter la réalité de ce retour par cet écrit du frère Yousouf Abou Hâtim al Jazâiryحفظه الله sur ce point avec certains commentaires.

Tout d’abord rappellons nous les paroles de sheikh al Fawzân sur les paroles de ‘Oubeyd ici.

Et également celle de sheikh al Louheydân et celle du moufti ‘Abel’Azîz Âl al sheikh حفظهما الله

Sheikh Sâlih al Louheydânحفظه الله  fut interrogé[1] et il répondit :

« Première chose : Il y a de quoi se passer d’une telle parole. Il n’y a aucune raison (de dire cela) tant que l’on sait qu’Allah a fait descendre son repentir sur Ka’b Ibn Mâlik dans le Qorâne. Nous ne disons pas et si… ‘’si’’ n’a aucun sens. » Fin de citation.

Le moufti ‘Abdel’Aziz Âli sheikh حفظه الله   fut également interrogé sur les paroles de ‘Oubeyd et répondit en coupant la parole au questionneur:

Sûrement pas ! Sûrement pas !

Le questionneur voulut compléter la question et le sheikh le coupa en lui disant :

Tout ceci est une erreur !

Lien vers l’audio : http://ge.tt/1w7iBee/v/0 [2] 

 

Maintenant analysons scientifiquement le prétendu retour de ‘Oubeyd al Jâbiry sur ses propos clairs diffamant Ka’b Ibn Mâlik[3].

A savoir que le sheikh Mohammad Bâ Jamal حفظه الله a aussi déjà dévoilé la réalité de ce prétendu retour.( voir le même lien en début d’article menant à la parole de sheikh al Fawzân)

Le frère Yousouf dit[4] :

PETITE BIOGRAPHIE D’AL WASABY: partie 1

Ses égarements dans le tawhid et la croyance
بسم الله الرحمن الرحيم
Allah عز وجل a dit:
قُلْ هَاتُوا بُرْهَانَكُمْ إِنْ كُنْتُمْ صَادِقِينَ
Dis : « Donnez votre preuve, si vous êtes véridiques ».
Et il dit:
قُلْ هَلْ عِنْدَكُمْ مِنْ عِلْمٍ فَتُخْرِجُوهُ لَنَا إِنْ تَتَّبِعُونَ إِلَّا الظَّنَّ وَإِنْ أَنْتُمْ إِلَّا تَخْرُصُونَ
Dis : « Avez-vous quelque science à nous produire? Vous ne suivez que la conjecture et ne faites que mentir ».

Les paroles d’al wasaby et autres sur cheikh Yahya et ses élèves sont des paroles sans preuves, sans arguments, donc sans poids pour les véritables salafis. Elles n’ont de poids que chez les ignorants, les imitateurs et ceux qui ont fait du suivi aveugle de certains machaykh un minhaj.
Contrairement aux fanatiques francophones de cette hizbiyyah nous n’allons pas nous contenter de rapporter la parole de cheikh untel ou celle de cheikh un autre. Nous, nous allons inchallah vous donner des preuves détaillées et irréfutables qui font qu’al wasaby mérite un jugement beaucoup plus sévère que celui de cheikh Yahya qui a dit de lui « il est maftoun et je ne blâme pas celui qui le rend hizby ». Ceci en application de la parole d’Allah:
وَكَذَلِكَ نُفَصِّلُ الْآَيَاتِ وَلِتَسْتَبِينَ سَبِيلُ الْمُجْرِمِينَ
C’est ainsi que Nous détaillons les versets, afin que le chemin des criminels apparaisse claire.
Et aussi parce que depuis le début de cette fitnah nous appelons à la voie des salafs qui est le suivi des preuves et des arguments et nous appelons à l’application de règles salafiyyah tel que « on connait les hommes par la vérité et non la vérité par les hommes », « la critique détaillée prévaut sur l’éloge », « celui qui sait est un argument contre celui qui ne sait pas » et nous combattons le suivi aveugle des hommes qui est la voie des soufis et autres innovateurs. L’imam as-Shawkany a dit dans sonlivre ADAB AT TALAB : « ne regarde pas qui a dit mais plutôt ce qu’il a dit ».
Tout ce qui va suivre est [1] extrait des cassettes et livres d’al wasaby[2] ainsi que de témoignages de frères qui sont pour la plupart des anciens élèves de celui-ci.
Ses égarements dans la croyance et le minhaj, son ignorance, ses mensonges, son mauvais comportement, son manque de piété, les points communs et les liens qu’il a avec les gens de l’innovation vous permettront de savoir dans quel état est réellement le soi-disant « plus grand savant du Yémen »[3]

La vérité sur la situation de Hicham Ibn Al Ghaz que shaykh Rabi’ a jugé faible (Youssouf Al Jazairi)

Exposition de la véritable identité de l’éminent salaf, Hicham ibn Al Ghâz, rapporteur du athar d’Ibn Oumar que cheikh Rabi’ a jugé faible!!
بسم الله الرحمن الرحيم

Ce document est un résumé de l’excellent fascicule, rédigé par notre éminent frère de mérite Abou hatim Yousouf l’algérien[1][حفظه الله], dans lequel se trouve la réfutation du jugement émis par cheikh Rabî’[وفقه الله]à l’égard du athar d’Abdallah ibn Oumar[رضي الله عنه], qu’il a qualifié de faible. Athar dans lequel ibn Oumar[رضي الله عنه] a jugé que le premier adhan du joumoua’h est une innovation.

C’est un jugement très étonnant qu’a eu là cheikh Rabi’[وفقه الله], en qualifiant ce athar de faible, car il a emprunté pour cela un itinéraire complètement contraire à celui connu des savants du hadith. Jugement que toute personne ayant étudié cette science n’aurait pu penser qu’il puisse émaner d’une personne telle que cheikh Rabi’[وفقه الله],  » porteur de l’étendard de l’éloge et la critique »de notre époque.

Mais lorsque la personne prête un peu plus attention aux évènementx qui se déroulent ces temps-ci, elle cerne mieux comment a-t-il été possible que cheikh Rabi’[وفقه الله]tombe dans cette grossière erreur.

Cheikh Yahya[حفظه الله]dit dans l’un de ses cours entre le maghrib et l’i’cha:

 » L’entourage à une influence majeure sur les gens, que les muslims sachent que la fitna dans laquelle s’empresse de faire tomber cet infect déloyal d’Arâfat al bousayri les personnes qui lui ouvrent leurs portes, ne leur cause de tort qu’à eux mêmes. Auparavant ce lâche a semé la discorde entre nous et cheikh Oubayd, et regardez maintenant ce que cheikh Oubayd est devenu,fatwa après fatwa,jour après jour,il s’enfonce dans le chaos. Et aujourd’hui c’est le cas pour cheikh Rabi’.

Sache yâ cheikh (Rabi’), que cette personne-là, te causera ce qui causera sûrement un affaiblissement dans ta science, comme c’est le cas-là, pour le athar d’ibn Oumar. Athar que tu t’es permis de juger faible, alors qu’il n’y a aucun doute sur son authenticité, tout cela, afin de porter secours aux falsifications de ce déloyal Arafât, dans lesquelles il lance le discrédit sur les personnes se cramponnant à ce athar, en les accusant de blasphémer l’honorable calife Outhman Ibn A’ffân[رضي الله عنه].([2])Nous conseillons cheikh Rabi[حفظه الله], de s’écarter de cette personne-là, car il lui causera du tort comme il l’a fait à avec Oubayd al Jabiri« .

La parole de cheikh Rabi’[وفقه الله] qui est notre sujet là, dans le jugement du athar d’Ibn Oumar [رضي الله عنهما] comporte d’autres erreurs qui sont tout comme son jugement inacceptables. Mais il ne sera sujet ici que de l’exposition de l’erreur faite sur le jugement de ce athar. Pour plus de détail quant aux autres erreurs, revenir à ce lien([3]).