Pas encore de commentaires

[vidéo et PDF] Le conseil précieux (2) de shaykh Yahya à shaykh Rabi’ (2013)

  Bismillah
Télécharger le PDF

Vidéo refaite avec sous titres français incrustés.

Shaykh Yahya a ajouté :

Allah dit (tds) : (Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre.)

L’Iran soutient et stimule ses centres et ses alliés au Yémen par tous les moyens. Et nous, nous en sommes à espérer être préservés de certains de nos frères des gens de la Sunnah…

Et il a ajouté :

Louange à Allah. Je témoigne qu’il n’y a d’adoré légitime qu’Allah Seul et sans associé et que Muhammad est Son serviteur et Son messager. Ammâ ba’d :

Parmi ce qui a été propagé comme parole de shaykh Rabî’ dont l’éclaircissement a précédé dans le deuxième conseil précieux, il y a une parole dont j’ai vu la clarification importante. Lorsqu’un des présents d’alors a dit : « Shaykh, tout ce que nous avons entendu de toi est que tu l’as appelé et l’a loué. »

(Shaykh Rabi’) dit : « Par Allah, je n’ai dit cela que parce qu’il  a prétendu avoir délaisser toute chose et a désiré se rapprocher de nous. »

(Shaykh Yahya dit) Je me suis étonné de cette parole : que j’ai prétendu avoir délaissé toute chose. Je ne sais pas ce qu’il veut dire ? Qu’est-ce que j’avais et que j’ai délaissé ?

Et j’ajoute que ce qu’il rapporte n’est pas vrai assurément. Par Allah, je n’ai jamais prétendu avoir délaissé une chose, et encore moins « toute chose » de notre éclaircissement de la fitnah d’Al ‘Adani et ses alliés, fitnah qu’il défend ardemment par ces étrangetés. Je ne sais donc pas comment shaykh Rabî’ s’est permis de rapporter ceci de moi alors que je ne l’ai jamais dit ?!

Deuxième point : sa parole : « et a désiré se rapprocher de nous. » Je dis : Shaykh, qu’Allah t’assiste. Ceux qui s’assoient auprès de toi parmi les fanatiques d’Al ‘Adani n’ont pas permis que nous nous rapprochions, toi et moi. Il n’y avait rien entre nous, et la louange est à Allah, jusqu’à ce que ces corrupteurs fassent leur travail. Ils ne cessèrent d’être sur toi jusqu’à ce que tu dises sur nous ce que tu as dit….

De ce fait, il n’y avait assurément aucun mal sur nous ou sur la da’wah, et la louange est à Allah car la promesse d’Allah qui est toujours tenue est qu’il veut faire triompher la vérité et anéantir le faux comme il l’a dit. Et Il a également dit (tds) : « Le faux est voué à disparaître. »

Et il a également ajouté :

Ils ont appliqué la règle de hassan al bannâ sur nous seulement malgré le fait qu’ils la blâment.

Trad: Ayyub, Dammaj-fr.com

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.