Pas encore de commentaires

Le centre de Dammaj est innocent du groupe égaré Al-Qaïda !

L’innocence des gens de la Sunnah et de la droiture de la façon dont Al-Qaïda – le groupe de la perversion – veut les salir !

تنـزيه أهل السُّـنَّة والسّداد من تلويث « القاعدة »: جماعة الفساد !

Shaikh Yahyâ Al-Hajûrî – qu’Allah le préserve –

 

Cette question a été posée à notre Shaikh, Yahya Al-Hajûrî – qu’Allah le préserve – : certaines questions sont parvenues concernant ce qui a été publié dans les journaux et sur le site Ma-rab. Ils disent : Quelques Jihadis ont kidnappé certains responsables. Il leur a été demandé : « Pourquoi avez-vous fait cela ? » Ils ont répondu : « Car ils causent du tort aux étudiants de Dammâj ». C’est l’une des raisons qu’ils ont citées !

La réponse de Shaikh :

Ils savent pertinemment, tout comme les autres, qu’ils ne sont aucunement des nôtres et que nous ne sommes aucunement des leurs ! Dans les deux Sahîhs (Al-Bukhârî et Muslim), d’après ‘Âishah – qu’Allah l’agrée -, le Prophète a dit : « Quiconque introduit dans notre religion quelque chose qui n’en fait pas partie, elle est rejetée. » C’est-à-dire que cet acte n’est pas accepté et agréé, ni d’Allah ni de Son Prophète . Il est donc de notre devoir d’agréer ce qu’Allah agrée et de détester ce qu’Allah déteste et rejette.

Dans les deux Sahîhs, d’après ‘Amr Ibn Al-‘Âs – qu’Allah l’agrée – le Prophète a dit : « Telle tribu ne fait pas partie de mes alliés. Mon allié est Allah ainsi que les pieux croyants. » Telle est notre voie : celui qui fait partie des pieux serviteurs d’Allah, qui sont loin de toute association, innovation, baliverne, révolte, ou soulèvement, loin toute fitna et qui sont Sunnis selon la voie des pieux prédécesseurs (Salaf Sâlih), alors celui-ci est des nôtres et nous sommes des siens, qu’il soit en orient ou en occident, qu’il soit vivant ou mort, arabe ou étranger.

Dans les deux Sahîhs, d’après Abu Mûsâ Al-Ash‘arî – qu’Allah l’agrée – le Prophète a dit : « Les croyants sont entre eux tel un édifice, ils se soutiennent mutuellement. » Il est de notre devoir envers les autres Muslims de les conseiller, de les appeler à la vérité et de prendre garde aux infractions à la législation qu’ils peuvent commettre et de prévenir contre elles.

Et il est obligatoire de dire de la vérité qu’elle est vérité et du vain (Bâtil) qu’il est vain !  Dévier de la vérité n’est pas permis, que ce soit contre ton ennemi ou en faveur de ton ami.

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُونُوا قَوَّامِينَ بِالْقِسْطِ شُهَدَاءَ للهِ وَلَوْ عَلَى أَنْفُسِكُمْ أَوِ الْوَالِدَيْنِ وَالأَقْرَبِينَ إِنْ يَكُنْ غَنِيًّا أَوْ فَقِيرًا فَاللهُ أَوْلَى بِهِمَا فَلاَ تَتَّبِعُوا الْهَوَى أَنْ تَعْدِلُوا وَإِنْ تَلْوُوا أَوْ تُعْرِضُوا فَإِنَّ اللهَ كَانَ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرًا

   « Ô les croyants! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Allah l’ordonne, fût-ce contre vous mêmes, contre vos père et mère ou proches parents. Qu’il s’agisse d’un riche ou d’un besogneux, Allah a priorité sur eux deux (et Il est plus connaisseur de leur intérêt que vous). Ne suivez donc pas les passions, afin de ne pas dévier de la justice. Si vous portez un faux témoignage ou si vous le refusez, [sachez qu’] Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » (An-Nisâ, v.135)

« Jamâ’ah Al-Jihâd » (le groupe du Jihâd) : notre Shaikh [Muqbil Al-Wâdi’î] les a auparavant condamnés et nous-mêmes avons un livret intitulé « Déclaration ouverte de la condamnation des adeptes des soulèvements et des attentats » éclaircissant leur cas.

Et si certaines de leurs idéologies venaient atteindre quelques uns des élèves de l’institut [de Dammâj], alors le Shaikh [Muqbil] – qu’Allah lui fasse miséricorde – ne leur permettait pas de rester ici et les expulsait ! Et après sa mort, nous avons vu quelques-uns en qui j’ai pressenti certaines idées de Takfîr, de soulèvement, ou de ce qu’on nomme aujourd’hui Al-Qaïda, parmi  Jamâ’ah Al-Jihâd et autre. Louange à Allah nous n’en avons laissé aucun chez nous. Je pense qu’ils connaissent certainement quelques-uns de ces expulsés précisément avec leurs noms.

Nous ne permettons ni à Jamâ’ah Al-Jihâd – qu’Allah réforme leur situation -, ni à aucun autre Muslim de nous entacher de leur infamie, en prétextant que l’état nous a causé préjudice et a pris nos étudiants. Louange à Allah, nous n’avons pas subi de tort de la part de notre état – qu’Allah leur accorde la réussite -. La vérité se doit d’être dite ! Et si une quelconque confusion s’est produite concernant certains de nos frères qui peut-être se sont rendus à Sa’dah, ou San’a, comme c’était le cas avec trois somaliens il y a quelques temps ou lors de la période de guerre avec les Rawâfidhs, alors, par Allah je téléphonais moi-même en disant : « O untel, celui-ci fait partie de mes étudiants ! » On me répondait alors : « In sha’a-llah, nous le libérons immédiatement ! ». Cela se faisait directement.

Je leur suis gré de leur respect ! Je les remercie également pour leur reconnaissance envers les efforts fournis par les gens de la Sunnah (Ahl As-Sunnah) quant à la science, le bon comportement et le suivi de l’Islam selon la voie des pieux prédécesseurs (Salafiyyah), tout cela à l’écart de toute fitna. Il n’y a entre nous et notre état aucune aversion. Et la critique des erreurs dans lesquelles ils sont tombés que nous avons éclaircies – à eux comme à d’autres – fait partie de ce qu’indique le hadîth du Prophète : « La religion est le bon conseil. Nous demandâmes : envers qui ? Il répondit : Allah, Son prophète, envers les imams des Muslims et l’ensemble de la communauté. » Rapporté par Muslim.

Nous considérons qu’ils commettent certaines erreurs, tout comme nous-mêmes commettons certaines fautes, et ces erreurs varient, elles peuvent être grandes -sans faire sortir de l’Islam- ou petites. « Et les meilleurs parmi ceux qui commettent des fautes sont ceux qui se repentent ».

Conseiller est donc obligatoire selon le Livre d’Allah et la sunnah de Son Messager , tout comme s’éloigner, prendre garde et prévenir des infractions à la législation, grandes fussent-elles ou minimes !

Nous sommes en effet des serviteurs d’Allah (سُبحَانَهُ وَ تَعَالَى), et Il dit dans Son noble Livre :

وَمَا خَلَقْتُ الْجِنَّ وَالإِنْسَ إِلاَّ لِيَعْبُدُونِ

« Je n’ai créé les Jinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Ad-Dhâriyât, v. 56)

   Allah nous a honorés par l’Islam, la foi, le Coran et la Sunnah. Et il nous faut tous accorder l’importance qui se doit d’être due au Livre d’Allah et à la Sunnah de Son Messager et s’y raccrocher fermement. Tel est, en effet, le droit Chemin qui ne comporte aucune sinuosité. Allah (سُبحَانَهُ وَ تَعَالَى) dit :

فَاسْتَمْسِكْ بِالَّذِي أُوحِيَ إِلَيْكَ إِنَّكَ عَلَى صِرَاطٍ مُسْتَقِيمٍ وَإِنَّهُ لَذِكْرٌ لَكَ وَلِقَوْمِكَ وَسَوْفَ تُسْأَلُونَ

« Tiens fermement à ce qui t’a été révélé car tu es sur le droit chemin. C’est certainement un rappel [le Coran] pour toi et ton peuple. Et vous en serez interrogés. » (Az-Zukhrûf, v.43-44)

Et Allah (عَزَّ وَ جَلَّ) dit :

وَأَنَّ هَذَا صِرَاطِي مُسْتَقِيمًا فَاتَّبِعُوهُ وَلاَ تَتَّبِعُوا السُّبُلَ فَتَفَرَّقَ بِكُمْ عَنْ سَبِيلِهِ ذَلِكُمْ وَصَّاكُمْ بِهِ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ

« Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. » Voilà ce qu’Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété. » (Al-An’âm, v.153)

 

Et ce bienfait se doit d’être préservé. Allah (عَزَّ وَ جَلَّ) dit :

الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الإِسْلاَمَ دِينًا

« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous. » (Al-Mâ-idah, v.3)

   Il ne faut pas s’écarter de ce bienfait que ce soit en imitant les mécréants, ou en approuvant les péchés, ou en commettant quelque infraction à la législation, grande ou petite, telle est la religion d’Allah ! Et il nous a été ordonné de la suivre droitement. Allah (عَزَّ وَ جَلَّ) dit :

فَاسْتَقِمْ كَمَا أُمِرْتَ وَمَنْ تَابَ مَعَكَ وَلاَ تَطْغَوْا إِنَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ وَلاَ تَرْكَنُوا إِلَى الَّذِينَ ظَلَمُوا فَتَمَسَّكُمُ النَّارُ وَمَا لَكُمْ مِنْ دُونِ اللهِ مِنْ أَوْلِيَاءَ ثُمَّ لاَ تُنْصَرُونَ

   « Demeure sur le droit chemin comme il t’est commandé, ainsi que ceux qui sont revenus [à Allah] avec toi. Et ne commettez pas d’excès. Car vraiment Il observe ce que vous faites. Et ne vous penchez pas vers les injustes: sinon le Feu vous atteindrait. Vous n’avez pas d’alliés en dehors d’Allah. Et vous ne serez pas secourus. » (Hûd, v.112-113)

Et Allah (عَزَّ وَ جَلَّ) dit :

فَاسْتَقِيمُوا إِلَيْهِ وَاسْتَغْفِرُوهُ

« Cherchez le droit chemin vers Lui et implorez Son pardon. » Fussilat, v.6

   Et avec la droiture, la personne peut tout de même tomber dans des erreurs et des fautes légères qu’elle ne commet pas intentionnellement. D’autres sont peut-être commises de façon délibérée, personne n’étant pas préservé si Allah ne le préserve pas. Il faut alors se repentir, revenir à Allah et Lui demander pardon comme cité dans cette preuve :

فَاسْتَقِيمُوا إِلَيْهِ وَاسْتَغْفِرُوهُ وَوَيْلٌ لِلْمُشْرِكِينَ

« Cherchez le droit chemin vers Lui et implorez Son pardon. Et malheur aux Associateurs. » Fussilat, v.6

Et Allah (عَزَّ وَ جَلَّ) dit :

إِنَّ الَّذِينَ قَالُوا رَبُّنَا اللهُ

« Ceux qui disent: « Notre Seigneur est Allah›… »

C’est-à-dire qui L’unifient dans Sa souveraineté, Son adoration et Ses noms et attributs.

ثُمَّ اسْتَقَامُوا

« …et qui se tiennent dans le droit chemin… »

C’est-à-dire qui suivent Sa législation et Sa religion.

تَتَنَزَّلُ عَلَيْهِمُ الْمَلائِكَةُ أَلاَّ تَخَافُوا وَلاَ تَحْزَنُوا وَأَبْشِرُوا بِالْجَنَّةِ الَّتِي كُنْتُمْ تُوعَدُونَ نَحْنُ أَوْلِيَاؤُكُمْ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَفِي الآخِرَةِ وَلَكُمْ فِيهَا مَا تَشْتَهِي أَنْفُسُكُمْ وَلَكُمْ فِيهَا مَا تَدَّعُونَ نُزُلاً مِنْ غَفُورٍ رَحِيمٍ

   « … les Anges descendent sur eux. N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. Nous somme vos protecteurs dans la vie présente et dans l’au- delà; et vous y aurez ce que vos âmes désireront et ce que vous réclamerez, un lieu d’accueil de la part d’un Très Grand Pardonneur, d’un Très Miséricordieux ». » Fussilat, v.30-32

Je cherche protection auprès d’Allah contre le fait d’agréer le répréhensible. Parmi ce qui nous incombe est de conseiller les gens – qu’Allah améliore leur situation -. Et par Allah ! Je les conseille en privé et en public. En effet, les croyants sont des conseilleurs tandis que les pervers sont des trompeurs.

Nous conseillons donc ceux qui causent ces troubles et ces fitnas dans le pays de craindre Allah, d’apprendre correctement leur religion et de s’écarter de ces fausses idéologies. Ceux d’entre eux qui se préoccupent de la religion d’Allah et dont le souci n’est pas l’avidité des biens de ce bas-monde, s’ils voient une erreur ou un acte condamnable qu’ils ont reconnu avec les preuves et qui veulent le conseil, alors qu’ils rentrent dans les maisons par leurs portes ! Et qu’ils conseillent. Nous sommes dans un pays Muslim, tant les gouverneurs que les gouvernés ; telle est la base, le pays est ainsi et il s’y trouve beaucoup de bien. Et le Messager d’Allah a dit : « La foi est yéménite, la sagesse est yéménite et la bonne compréhension est yéménite ». Qu’ils conseillent donc et entrent chez ceux qui ont des responsabilités en leur éclaircissant leurs erreurs et en leur demandant de s’en écarter.

Quant aux kidnappings et autres agissements détestables, cela ne fait qu’aggraver les choses, causer la fitna, déstabiliser la paix ainsi qu’enhardir les ennemis en dehors du pays contre nous, en prétextant que le pays est chaotique.

Nous, nous voulons vivre en paix, dans l’obéissance à Allah (عَزَّ وَ جَلَّ) ! Les mosquées sont pleines et le bien est là. Il faut parfaire ce bien avec l’obéissance à Allah (عَزَّ وَ جَلَّ), en s’écartant des désobéissances, des fitnas. Nous demandons à Allah de repousser de nous toute fitna, aussi bien apparente que cachée !

Et nous disons au groupe du Jihâd (Jamâ’ah Al-Jihâd) qui font maintenant mine de pleurer pour nous – c’est ce qu’ils prétendent – où étiez-vous pour nous il y a quelques temps lorsque les Rawâfidh se sont injustement attaqués à nous ? Aucun d’entre vous n’a allumé ne serait-ce qu’un simple pétard -ceux avec lesquels les enfants jouent- contre les Rawâfidh ! Bien au contraire, lorsque Ahl As-Sunnah se sont accrochés avec les Rawâfidh ceci pour les faire descendre de quelques montagnes, certains d’entre vous qui se trouvaient du coté Est se sauvaient discrètement le visage recouvert par leur foulard afin de ne pas affronter les Rawâfidh ! Comme certains frères étudiants de cette région nous en ont informés.

Et même s’ils étaient venus à nous, nous ne les aurions pas acceptés car je tenais à un rang soudé, unique. Je ne voulais pas qu’un hizbi s’y immisce ! Ni un jihâdi !

Et les jihâdis sont formés par les ikhwâns muslimins, ces hizbis qui te trahissent dans les situations les plus difficiles si tu ne fais pas partie de leur rang. Ils sont composés de divers groupes dont certains commettent des désobéissances de façon délibérée, et ces conditions causent la discorde et le fléchissement. Or, Allah (عَزَّ وَ جَلَّ) dit :

وَلاَ تَنَازَعُوا فَتَفْشَلُوا وَتَذْهَبَ رِيحُكُمْ

« et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. »(Al-Anfâl, v.46)

Mais étant donné que nos frères étudiants étaient unis en rang unique, nous n’avons connu aucune débâcle ni faiblesse, par la grâce d’Allah (عَزَّ وَ جَلَّ). Il n’y avait que la fraternité mutuelle et la conjugaison des efforts, chacun se dépensant dans ce qui le rapproche d’Allah afin de repousser le mal qui pourrait le toucher lui ou ses frères. Et la grâce en revient à Allah Seul !

Notre Da’wah est pure ! Par Allah ! Les visages de nos frères sont blancs ! Ou qu’ils aillent, que ce soit au Yémen ou ailleurs, il leur est dit :  « Tu fais partie de Ahl As-Sunnah, de ceux de Dammâj ? » Il répond : « Oui. » Ils lui disent alors : « Hayyakallah ! Sois le bienvenu ! »

Nous n’agréons donc pas que ces déviés nous salissent en voulant se rattacher à nous ! Ces anarchistes ! Ces sanguinaires ! Ni eux, ni aucun autre des gens des passions.

Qu’aucun de ceux que le Shaikh [Muqbil] appelait Jamâ’ah Al-Fasâd (le groupe de la perversion) ne tente de s’affilier à nous !! Et quelle excellente description d’eux il a fait en une parole concise qui regroupe ce que revêt la plupart de leurs actes !

Cette Da’wah (qui est la nôtre) est Salafiyyah, basée sur la science, pure et limpide ! Aucune critique clairvoyante appuyée sur la science ne peut lui être adressée. Il n’est donc permis à personne de ternir son image :

قُلْ كُلٌّ يَعْمَلُ عَلَى شَاكِلَتِهِ فَرَبُّكُمْ أَعْلَمُ بِمَنْ هُوَ أَهْدَى سَبِيلاً

« Dis : « Chacun agit selon sa méthode, alors que votre Seigneur connaît mieux qui suit la meilleure voie ». » (Al-Isrâ, v.84)

Nous demandons à Allah de nous guider ainsi que tous les Muslims, et de nous accorder la réussite.

21 شوّال 1431

Le 30/09/2010

Lien en arabe sur le site de Shaikh Yayha : http://www.sh-yahia.net/show_art_20.html

 

Traduit par : Samir Abû Bilâl Al-Jazâ-irî.


Dammaj.fr

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.