Archives par mois de publication: août 2011

La critique du savant salafi est-elle permise? (s. Rabi’ Al Madkhali)

بسم الله الرحمن الرحيم

Question: Conseilles-tu ce que font certains étudiants en science de se livrer à la critique positive ou pas des livres de certains de nos savants  comme dans la silsilah (de shaykh Al Albani) ou la description de la prière?

Réponse (shaykh Rabi’): le sujet de la critique envers Al Albani et ses semblables est ouvert –par Allah- et personne ne s’en énerve, ni Al Albani ni ses semblables parmi les porteurs de la Sunnah. La critique avec bon comportement qui respecte les savants et qui n’a d’autre objectif que d’éclaircir la vérité. Ca a débuté à l’époque des compagnons et ne prend pas fin. Ach Châfi’i a critiqué Malik de même que les compagnons d’Abu Hanifah et Ahmad –qu’Allah te bénisse-tous ces madhhabs. Et cette critique a perduré jusqu’à notre époque dans nombre de sciences.

Il n’est pas permis, mes frères, de fermer la porte à la critique car nous dirions alors que l’ijtihad est fini qu’Allah vous bénisse.

Et nous ne donnons la sainteté aux pensée de quiconque quel qu’il soit. L’erreur est réfutée quelle que soit la personne, qu’il soit salafi ou pas.

Parmi les étrangetés de cette fitnah et réplique au petit Bukhari de shaykh Abû ‘Ammar Al ‘Adani

بسم الله الرحمن الرحيم

Ceci est un extrait d’une parole de shaykh Abu Ammar Yasir Al ‘Adani prononcée à Sayun le 13 Dhul Hijjah 1431 (source) où il y décrit les étrangetés de cette fitnah et réfute le petit bukhari dans ses attaques envers l’imam Al Wadi’i:

Faire apprendre aux enfants le Qorâne chez un enseignant non moustaqim (S. Rabî’ al Madkhaly)

بسم الله الرحمن الرحيم  Quel est le jugement quant au fait d’envoyer les enfants mémoriser le Qorâne chez un enseignant n’étant pas moustaqim sur la religion d’Allah? La réponse: « Le meilleur d’entre vous est celui qui a étudié le Qorâne puis l’enseigne. » Il est donc obligatoire à celui qui l’enseigne d’être attaché  par ses enseignements […]

Est-il permis de prendre la science de celui qui a des shoubouhates, au manhaj flou? (S. Rabi’ al Madkhaly)

بسم الله الرحمن الرحيم Question : Conseillez-vous de prendre la langue arabe ainsi que le tajwîd d’un enseignant dont le manhaj n’est pas clair et qui aurait des shoubouhates ? Réponse : Le Sheikh dit : Est-ce qu’il étale ces shoubouhates aux gens et tout particulièrement à ceux à qui étudient chez lui ? Je […]

Sheikh Yahyâ al Hajoury diffame le Prophète (صلى الله عليه وسلم) et les Sahâbahs?

بسم الله الرحمن الرحيم 

Sheikh Yahyâ al Hajoury diffame le Prophèteصلى الله عليه و سلم  et les Sahâbahsرضي الله عنهم ?

Allah dit:

لَوْ خَرَجُوا فِيكُمْ مَا زَادُوكُمْ إِلَّا خَبَالًا وَلَأَوْضَعُوا خِلَالَكُمْ يَبْغُونَكُمُ الْفِتْنَةَ وَفِيكُمْ سَمَّاعُونَ لَهُمْ وَاللَّهُ عَلِيمٌ بِالظَّالِمِينَ (47) لَقَدِ ابْتَغَوُا الْفِتْنَةَ مِنْ قَبْلُ وَقَلَّبُوا لَكَ الْأُمُورَ حَتَّى جَاءَ الْحَقُّ وَظَهَرَ أَمْرُ اللَّهِ وَهُمْ كَارِهُونَ (48) 

S’ils étaient sortis avec vous, ils n’auraient fait qu’accroître votre trouble et jeter la dissension dans vos rangs, cherchant à créer la discorde entre vous. et il y en a parmi vous qui les écoutent. Et Allah connaît bien les injustes.

Ils ont, auparavant, cherché à semer la discorde (dans vos rangs) et à embrouiller tes affaires jusqu’à ce que vint la vérité et triomphât le commandement d’Allah, en dépit de leur hostilité. (Le désaveu v47. 48).

Il dit:

يُحَرِّفُونَ الْكَلِمَ عَنْ مَوَاضِعِهِ وَنَسُوا حَظًّا مِمَّا ذُكِّرُوا بِهِ وَلَا تَزَالُ تَطَّلِعُ عَلَى خَائِنَةٍ مِنْهُمْ

Ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison(La table servie v13).

Boire ou manger par oubli la journée de Ramadan (Ibn Baz)

بسم الله الرحمن الرحيم Question : Quel est le jugement concernant celui qui a mangé ou bu par oubli dans la journée de Ramadan ? Réponse (Al Imam Ibn Baz) : La louange est à Allah. Il n’y a pas de mal et son jeûne est valide d’après la parole d’Allah (سبحانه) : رَبَّنَا لا تُؤَاخِذْنَا إِنْ نَسِينَا أَوْ […]

Le malade et le jeûne

بسم الله الرحمن الرحيم

Tiré de son livre sur le jeûne:

Les situations du malade :

Al Qurtubi a dit : « le malade a deux situations : la première est de ne pas du tout pouvoir jeûner, alors il doit obligatoirement rompre. La deuxième est de pouvoir jeûner avec difficulté et dommage, alors il est recommandé de rompre et ne jeûne qu’un ignorant. » At Tafsir

Féliciter les mécréants pour leurs fêtes et s’associer à eux ? (Al ‘Uthaïmin)

بسم الله الرحمن الرحيم Féliciter les mécréants pour leurs fêtes et s’associer à eux ? (Al ‘Uthaïmin) Il fut interrogé sur le jugement quant au fait de féliciter les mécréants pour Noël et comment leur répondons-nous lorsqu’ils nous disent (joyeux noël) ? Et est-il permis d’aller dans leurs fêtes qu’ils organisent pour cela ? Et est-ce que […]