Vendre à quelqu’un qui a pris un crédit usuraire? (s. Ibn Hizam)

Bismillah

Un frère en russie veut vendre sa maison pour partir étudier en terre d’Islam. Mais l’acheteur prendra un crédit à la banque pour l’acheter et lui donner cet argent. Quel est donc le jugement ?

Shaykh Muhammad Ibn Hizam :

Cet acheteur est mécréant et c’est lui qui prend cet usure et le fait de lui vendre ne t’est pas illicite car tu ne prends pas d’usure.

Il t’est donc permis de lui vendre s’il est mécréant. Mais s’il est muslim, il n’est pas permis de participer avec lui si tu sais qu’il prendra un crédit usuraire. Il t’est obligatoire de le blamer : Allah maudit celui qui consomme l’usure, celui qui le donne. Malgré que tu n’es ni l’un ni l’autre, tu n’as pas à l’aider alors qu’il a pris de l’usure :

وَتَعَاوَنُوا عَلَى الْبِرِّ وَالتَّقْوَى وَلا تَعَاوَنُوا عَلَى الْإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ

Et entraidez vous dans la piété et les bonnes actions, pas dans les péchés et la transgression.

Donc si un muslim fait cela, il ne t’est pas permis de lui vendre ni de l’aider. Et s’il est mécréant, ils ne suivent pas ce din à la base, le péché est sur lui et il n’y a pas de mal à ce que tu lui vendes si Allah veut.

Trad : Ayyub, dammaj-fr.com

Laisser un commentaire