Pas encore de commentaires

Travailler au service des mécréants (Ch. Ibn Hizâm)

Cheikh Muhammad ibn Hizâm حفظه الله a été questionné :

Qu’en est-il de travailler dans un restaurant et d’y servir les non mouslims ? Et si c’est permis, quel est le verdict d’être à leur service durant le mois de Ramadân et de leur servir à manger ?

Il a répondu :

Résider dans les pays de mécréance n’est à la base pas permis, alors que dire d’être à leur service en leur servant à manger ! Cela aussi rentre dans le péché.

Rester en terre de mécréance n’est pas permis, c’est illicite. Il prend le péché en restant dans ces pays et en étant à leur service même si c’est en échange d’un salaire.

Ce n’est pas permis en raison de ce que cela comporte comme rabaissement du mouslim en servant le mécréant.

Et s’il le fait durant Ramadân, cela devient alors un péché encore plus grand du fait qu’il s’entraide avec eux dans le fait de manger lors d’un mois où tous les gens ont ordre de jeûner.

Traduit par Abou Taymiyah Khalîl al Martinîky

Source : la chaîne Telegram du cheikh, @ibnhezam

La fatwa en arabe :

يقول السائل: ماحكم العمل في مطاعم وخدمة غير المسلمين فيها​، وإن كانت جائزة فما حكم خدمتهم في رمضان وحكم تقديم الطعام لهم ؟

📝 الإجــــــــــــابة :

بقاء المسلم في بلدان الكفار من أصله لا يجوز فضلاً عن كونه يعمل في خدمتهم ويقدم لهم الطعام ويخدمهم بذلك، فهذا أيضاً لا يسلم فيه من الإثم، فبقاؤه في بلاد الكفار غير جائز: محرم، يأثم على بقاءه في تلك البلدان وخدمتهم حتى ولو كان بمقابل فلا يجوز لمافيه من إذلال المسلم بخدمته للكافر، فإذا كان يخدمهم في رمضان فهو أعظم إثماً حيث وهو متعاون معهم على الأكل في الشهر الذي أمر جميع الناس بصيامه .

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.