Pas encore de commentaires

Sortir à la salat du ‘id pour la femme?

Bismillah

Al Hafiz Ibn Hajar a dit: « (ce hadith) contient la préférence pour les femmes de sortir assister aux deux ‘ids qu’elles soient jeunes ou pas, dhawat hay-at (expliqué par la suite) ou pas. »

L’imam Ach Chawkânî a dit: « ce hadith et les autres de même sens indiquent la légifération pour les femmes de sortir aux deux ‘ids au musalla sans différence entre la mariée et la vierge, la jeune et la vieille, la menstruée ou pas tant qu’elle n’est pas en deuil ou que sa sortie est une fitnah ou qu’elle a une excuse. »

L’imam An Nawawi a dit dans Al Majmu’: « Ach Chafi’i et les compagnons (du madhhab) ont dit: il est recommandé aux femmes qui ne sont pas dhawat hay-at d’assister à la salat du ‘id. Quant aux dhawat hay-at, qui sont celles qu’on désire de par leur beauté, il est détestable qu’elles assistent. Ceci est le madhhab et l’avis de la majorité. Ar Rafi’i a cité un autre avis qui est qu’il n’est préférable à aucune femme de sortir et l’avis juste est le premier.

Et si elles sortent, il est recommandé de sortir dans des habits ordinaires et pas ce qui les fait connaître. Et il est recommandé qu’elles se nettoient à l’eau. Et il est détestable qu’elles se parfument (ndt: détestable illicite car les textes prouvent l’interdiction pour la femme de se parfumer lorsqu’elle sort). Ceci est le jugement des vieilles non désirables et autres.

Quant à la jeune, la belle et la femme désirable, il est détestable qu’elle assiste, à cause de la peur de la fitnah envers elle et par elle.

Si quelqu’un dit: ceci s’oppose au hadith d’Umm ‘Atiyyah. Nous répondons: il est rapporté dans les deux Sahihs d’après ‘Aichah -qu’Allah l’agrée- qu’elle a dit: « si le messager d’Allah  avait connu ce que les femmes font maintenant, il leur aurait interdit (le masjid) comme cela fut interdit aux femmes de Bani Israil. » Et car les fitnas et les causes de mal dans ces pays sont nombreux au contraire du premier siècle et Allah est plus savant. » Fin de citation

Ayyub dit: ceci à l’époque de notre mère ‘Aichah puis de l’époque d’An Nawawi (7è siècle), que dire de ce que les femmes font à notre époque !? WAllahu l Musta’an!

Al ‘allamah Ibn ‘Uthaymin fut interrogé: quel est le mieux pour la femme: sortir pour salat al ‘id ou rester chez elle?

Il répondit: il est préférable qu’elle sorte au ‘id, car le prophète  ordonna au femmes de sortir pour salat al ‘id.

L’imam Ibn Bâz a dit: Il n’est donc permis à aucun homme libre mukallaf de ne pas y assister. Et cet avis est plus juste par rapport aux preuves et plus proche de la vérité. Et il est légiféré aux femmes d’y assister tout en se couvrant et sans se parfumer.

Source: http://www.binbaz.org.sa/fatawa/2492

La salat du ‘id est-elle obligatoire aux femmes?

Shaykh Yahya: Le prophète  a ordonné aux femmes menstruées et vierges d’assister au bien et aux invocations des muslims (AL Bukhari et Muslim d’après Umm ‘Atiyyah) et que celle qui n’a pas de jilbab d’en emprunter un à sa sœur. Ca indique l’obligation si ce n’était que le prophète a dit: « la salat de la femme dans sa maison lui est préférable à sa salat au masjid. » (Abu Dawud et il est dans As Sahih Al Musnad de shaykh Muqbil) Ceci prouve que sortir au musalla pour la salat du ‘id n’est pas obligatoire aux femmes. Quant à la salat en soi, que ce soit au musalla ou à la maison, elle est obligatoire aux hommes et aux femmes. Le prophète a dit: « Qu’ils aillent demain à leur musalla. » (Abu Dawud et d’autres et il est dans As Sahih Al Musnad)

Source: شذرات من أوائل دروس فضيلة الشيخ يحيى بن علي الحجوري حفظه الله تعالى.

Question : est-il permis à la femme de prier la salat du ‘id chez elle?

Réponse: il est préférable qu’elle sorte avec les prieurs même si elle a ses menstrues d’après le hadith d’Umm ‘Atiyyah dans les deux Sahihs. Les savants ont divergé sur l’obligation pour elle de sortir de par l’ordre prophétique. Certains ont dit que c’était détestable, d’autres préférable et il semble que l’ordre ici indique la préférence et Allah est plus savant, de par sa parole : « la salat de la femme chez elle est meilleure que sa salat au masjid. » et car les femmes des compagnons ne sortaient pas toutes et si ça avait été obligatoire, aucune femme ayant ses lochies ne serait restée, car elle est considérée comme celle ayant ses menstrues. C’est donc préférable pour elle de sortir.

Et si elle reste chez elle pour la prier, il est rapporté d’après les oncles de Anas que le prophète a dit: « Qu’ils aillent demain à leur musalla. » Les savants ont dit: c’est un ordre sur le fait d’accomplir la salat du ‘id, les femmes doivent donc l’accomplir. C’est à dire celle qui n’a pas une excuse (pour ne pas prier) elle la prie chez elle mais aucune ne fait de sermon. Elle ne fait que la prier et si elles la prient en groupe, on ne blâme pas.

Source: (1) الأجوبة على المسائل الدعوية، بتاريخ: ليلة الخميس 24 رجب 1422ه‍.. دماج – دار الحديث.

App android des fatwas de shaykh Yahya:  http://market.android.com/details?id=com.musa.fatwa_alhajoori

Question: une femme a manqué la salat du ‘id car son enfant était malade. Doit-elle la rattraper?

Shaykh Yahya: si son heure est passée (ndt: à partir du zuhr) et qu’elle l’a délaissée volontairement, qu’elle demande pardon à Allah, et accomplisse des surérogatoires. Et si elle avait prié chez elle ça aurait été bien. Et si elle n’a pas pu car elle était occupé avec son enfant, elle n’a pas à rattraper.

Source: شذرات من أوائل دروس فضيلة الشيخ يحيى بن علي الحجوري حفظه الله تعالى.

Trad: Ayyub, dammaj-fr.com

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.