Pas encore de commentaires

Rappel résumé, simplifié et bénéfique sur la nuit du Destin

بسم الله الرحمن الرحيم

Rappel résumé simplifié et bénéfique sur :

ليلة القدر

Laylat ul Qadr

(La nuit du Destin ou la nuit de la Grandeur)

Écrit et compilé par le frère tâlib al ‘ilm Abou Mansour Mâzine Ibn ‘Abdillah al Lahjy حفظه الله à Dâr al Hadîth à Dammâj.

Lu et autorisé à la propagation par le conseiller de confiance Sheikh Yahyâ Ibn ‘Aly al Hajoury حفظه الله.

 

الحمد لله، والصلاة والسلام على رسول الله.

أما بعد:

Allah dit dans son Livre :

إِنَّا أَنْزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ (1) وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ (2) لَيْلَةُ الْقَدْرِ خَيْرٌ مِنْ أَلْفِ شَهْرٍ (3) تَنَزَّلُ الْمَلَائِكَةُ وَالرُّوحُ فِيهَا بِإِذْنِ رَبِّهِمْ مِنْ كُلِّ أَمْرٍ (4) سَلَامٌ هِيَ حَتَّى مَطْلَعِ الْفَجْرِ (5)

Nous l’avons certes, fait descendre (le Qorâne) pendant la nuit d’Al-Qadr.

Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ?

La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois.

Durant celle-ci descendent les anges ainsi que l’esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre.

Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube.

(Sourate al Qadr)

Sheikh al ‘Outheymîne رحمه الله dit sur cette sourate :

« Al Qadr a pour sens : la noblesse, la grandeur et également le décret et la prédestination.

Car laylat ul Qadr est d’un haut rang. Allah dit :

فِيهَا يُفْرَقُ كُلُّ أَمْرٍ حَكِيمٍ (4)

Durant laquelle est décidé tout ordre sage (La fumée v4)

C’est-à-dire la vertu et la prestance et la grande quantité des récompenses. C’est pour cela que celui qui la passe en accomplissant la salât par foi en recherchant la bonne rétribution qui en découle, ses péchés antécédents lui sont absous. Sa parole :

تَنَزَّلُ الْمَلَائِكَةُ

Durant celle-ci descendent les anges

Des serviteurs parmi les adorateurs d’Allah ne cessant de l’adorer nuit et jour :

لَا يَسْتَكْبِرُونَ عَنْ عِبَادَتِهِ وَلَا يَسْتَحْسِرُونَ (19) يُسَبِّحُونَ اللَّيْلَ وَالنَّهَارَ لَا يَفْتُرُونَ (20)

Ils ne s’enflent pas d’orgueil pour Son adoration et ne s’en lassent pas. Ils exaltent Sa Gloire nuit et jour et ne s’interrompent point. (Les prophètes v19-20)

Ils descendent sur terre lors de Laylat ul Qadr avec le khayr, la barakah ainsi que la rahmah.

وَالرُّوحُ

L’esprit

Il s’agit de Jibrîl عليه السلام. Il fut particularisé par cette citation pour son grand titre et son mérite.

سَلَامٌ هِيَ

Elle est paix

C’est-à-dire qu’elle est une sérénité pour le croyant de toute chose l’apeurant, qu’elle l’affranchit des causes menant au feu et qu’il se voit épargné de son châtiment.

حَتَّى مَطْلَعِ الْفَجْرِ

Jusqu’à l’apparition de l’aube

C’est-à-dire qu’elle prend fin dès le lever de l’aube, d’où s’interrompent ses œuvres nocturnes.

Parmi ses vertus :

En cette sourate sont exposés un certain nombre des vertus de cette nuit :

1- Que c’est lors de cette nuit qu’Allah fit descendre le Qorâne qui est une guidée pour les humains et une félicité en cette douniâ et dans l’au delà.

2- Ce qu’elle engendre comme interrogation en raison de l’exaltation et la considération incluses dans la parole d’Allah :

وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ

Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ?

3- Quelle est meilleure que mille mois.

4- Que les anges y descendent en apportant avec eux le khayr, la barakah ainsi que la rahmah.

5- Qu’elle est une paix pour ce qu’elle représente comme préservation des répressions et du châtiment. Pour cause de ce qu’y accomplit le serviteur comme adoration pour Allah.

6- Qu’Allah a fait descendre une sourate entière à son sujet, qui sera lue jusqu’au jour du jugement. »

Fin de citation.

Dans les deux recueils authentiques d’al Boukhâry (1901) et Mouslim (760), dans un hadîth de Abou Houreyrah رضي الله عنه, il est dit que le Prophète  a dit : « Celui qui veille la nuit du Qadr par foi et recherchant sa récompense se verra expier ses fautes passées. »

Elle est la nuit du Destin l’anoblie

                                                                 Sur les mois et le reste des années

Celui qui la veille, la Divinité absoudra par sa grâce infinie

                                                                    Ses écarts et le reste de ses péchés.

 

Rechercher laylatul Qadr lors des dix derniers jours de Ramadân.

Dans les deux recueils authentiques d’al Boukhâry (2020) et Mouslim (1169), dans un hadîth de ‘Âichah رضي الله عنها il est rapporté que le Prophète  a dit : « Recherchez laylat al Qadr dans les dix derniers jours de Ramadân. »

 

La rechercher lors des jours impairs est plus proche que lors des jours pairs.

Al Boukhâry (2017) a rapporté un hadîth de ‘Âichah رضي الله عنها disant que le Prophète  a dit : « Anticipez laylat al Qadr lors des nuits impairs des dix derniers jours de Ramadân. »

 

Sa tombée lors de la vingt-septième nuit est ce qu’il y a de plus proche.

Mouslim a rapporté (762) de ‘Oubey ibn Ka’b رضي الله عنه qu’il a dit : « Par Allah ! Je sais très certainement avec quelle nuit elle coïncide. C’est la nuit où le Prophète  nous ordonna de nous lever. C’est la vingt-septième nuit. »

Layat ul Qadr se déplace.

L’érudit Sheikh al ‘Outheymîne رحمه الله a dit dans ‘majâlis Ramadân’ p. 245-255 : « Cette nuit ne se particularise pas par une nuit spécifique chaque année, mais elle diffère. Elle peut être une année la nuit du vingt-sept, une autre année par exemple la nuit du vingt-cinq, selon la volonté d’Allah et sa sagesse. C’est prouvé par la parole du Prophète  selon un hadîth de Ibn ‘Abbâs رضي الله عنه : « Recherchez-la lors du neuvième, septième, ou cinquième jour restant… » Boukhâry (2021).

Al Hâfith Ibn Hajar رحمه الله a dit dans ‘Fath al bâry’ vol. 4 p. 266 : « La plus grande probabilité est qu’elle se trouve lors des dix derniers jours impairs et qu’elle se déplace. »

Ses signes[1] 

Parmi ses signes distinctifs, il y a qu’en sa matinée, le soleil se lève sans rayons. Dans le Sahîh de Mouslim (762) il est rapporté de Zirr Ibn Houbeych qu’il a dit que Oubey ibn Ka’b رضي الله عنهما a dit qu’elle est la vingt-septième nuit alors je lui dis : « Qu’est-ce qui te fait dire cela [2]? Il dit : Ô Aba al Moundhir ! Ses signes dont nous a informés le Prophète  : Qu’il se lève à ce moment-là sans rayons. »

– Al Qâdy Riyâd رحمه الله a dit : « Ce qui est entendu par ‘sans rayons’ est qu’il s’agit d’un signe établi par Allah. Et il a été dit : en raison de la multitude des anges présents lors de cette nuit, de leur montée et descente sur terre, ses rayons sont dissimulés par leurs ailes et leurs corps[3]. Et Allah est plus savant. » Voir sharh Mouslim d’an Nawawy (726).

Également dans Sahîh Mouslim il est rapporté de Abou Houreyrah رضي الله عنه qu’il a dit : « Nous nous rappelions laylat al Qadr chez le Messager d’Allah  et il dit : Lequel d’entre vous se rappelle du moment du lever de la lune alors qu’elle est tel un fragment d’écuelle ? »

– Al Qâdy Riyâd رحمه الله a dit : « Cela prouve qu’elle est en fin de mois car la lune n’apparaît de la sorte qu’en fin de mois et Allah est plus savant. » Voir sharh Mouslim d’an Nawawy (726).

Quelles sont les do’as préférables lors de cette nuit ?

Il est recommandé d’y faire beaucoup de do’as et de s’efforcer dans l’accomplissement d’actes d’adoration.

Il est rapporté de ‘Âichah رضي الله عنها qu’elle a dit : « Ô Messager d’Allah ! Si je venais à tomber sur laylat il Qadr, par quoi devrai-je invoquer Allah ? Il dit : Tu dis : Ô Allah tu es certes pardonneur et tu aimes le pardon alors pardonne-moi. [4] » Rapporté par at Tirmidhy (3760), authentifié par l’imâm al Albâny رحمه الله

Alors ô vous les mouslims ! Efforcez vous lors de cette nuit[5] d’accomplir la salât, d’invoquer, de demander le pardon et d’accomplir des œuvres pieuses. Cette nuit est certes une occasion dans la vie et les occasions ne sont pas des choses qui perdurent.

Allah nous a informés qu’elle est meilleure que mille mois, ce qui équivaut à plus de quatre vingt ans. Il s’agit là d’une longue durée de vie pour qui s’y consacrerait entièrement dans l’adoration d’Allah. Alors une seule nuit qui est laylat ul Qadr est meilleure que tout cela. Il s’agit là d’une grâce énorme.

Cette nuit n’a lieu que lors du mois de Ramadân, lors des dix derniers jours de façon sûre. Donc si le mouslim s’y évertue et l’atteint de façon sûre, on espère pour lui qu’il obtienne le mérite qu’elle renferme.

Ô Allah ! Mets-nous parmi ceux qui auront atteint laylat al Qadr ainsi que son bien.

اللهم اجعلنا ممن أدرك ليلة القدر و أدرك خيرها يا كريم يا أرحم الراحمين

اللهم اغفر لنا و لوالدينا و جميع المسلمين يا أرحم الراحمين

Trad : Ô Karîm ! Ô Arham ar Râhimîn ! Ô Allah pardonne-nous ainsi qu’à nos parents et à tous les mouslims par ta Rahmah, ô Arham ar Râhimîn.

صلى الله على نبينا محمد و على آله و صحبه أجمعين

Traduit par Abou Taymiyah Khalîl al Martinîky de Dammâj.

Source : dammaj.fr


[1] Parmi ses autres signes non cités dans ce fascicule, nous ajoutons ce qu’a dit Sheikh Mohammad Ibn Hizâm dans son livre ‘Ithâf al anâm’, livre spécifique aux règles du jeûne (p. 244) :

  • C’est une nuit de climat doux et tempéré, ni chaud ni froid. Comme cela est venu dans un hadîth rapporté de Jâbir رضي الله عنه par Ibn Khouzeymah (2190) et Ibn Hibbân (3688). Également dans un hadîth rapporté de ‘Oubâdah Ibn Sâmit par Ahmad. De même dans un hadîth de Ibn ‘Abbâs rapporté par Ibn Khouzeymah (2192), disant que le Prophète  a dit : « C’est une nuit douce et tempérée, ni chaude ni froide où le soleil se lève en sa matinée d’une faible rougeur. » Ce hadîth est jugé hassan (bon) par l’ensemble de ses témoins l’appuyant.
  • La tombée de la pluie, comme cela est venu dans un hadîth présent dans les deux Sahîhs, de Abou Sa’îd al Khoudry رضي الله عنه disant que le Prophète  a dit : « Allah m’a fait voir laylat al qadr puis me l’a faite oublier (ou je l’ai oubliée). Alors cherchez-la dans les jours impairs de la dernière dizaine de Ramadân. Ainsi j’ai vu comme si je me prosternais sur l’eau et de la boue… » Boukhâry (2018) et Mouslim (1167). Il y a également un hadîth prouvant cela, de ‘Abdullah Ibn Ouneys رضي الله عنه rapporté par Mouslim (1168).

[2] Nous constatons que même les sahâbahs رضي الله عنهم qui ont le rang le plus élevé après les envoyés et qui sont les plus savants de cette communauté, ne se privent pas de suivre le dalîl, et cela même en se le désirant entre eux.

[3] Ce dire n’a pas de dalîl à l’appui, surtout en ce qui concerne ce qui touche au monde l’invisible.

[4] اللَّهُمَّ إِنَّكَ عَفُوٌّ تُحِبُّ الْعَفْوَ فَاعْفُ عَنِّي

[5] Sheikh Mohammad Ibn Hizâm حفظه الله a exposé dans son livre ‘Ithâf al anâm’ la divergence autour de celui qui veille cette nuit sans en avoir connaissance, c’est-à dire qu’il s’agisse bien de laylat ul qadr ou non, sur s’il en obtient la récompense.

Il y a deux avis :

  1. Que la récompense est propre à ceux qui le savent.
    Al Hâfith dit : Tel est l’avis de la plupart comme le prouve le hadîth de Abou Houreyrah dans Mouslim 760 : « Celui qui se lève en coïncidant avec cette nuit. »
  2. Qu’il obtient la récompense promise même s’il ne le sait pas. C’est ce que disent at Tabary et Ibn al ‘Araby et un groupe, et c’est l’avis qui l’emporte comme l’a dit Sheikh al ‘Outheymîne, il a dit : « Cette parole qu’ont dit certains savants, que la récompense de cette nuit n’est que pour celui qui sait qu’elle est la Nuit d’al Qadr, est une parole très faible. Car le Prophète  a dit : « Celui qui veille layalat al Qadr par foi en recherchant sa récompense, ses fautes passées lui sont pardonnées ». Il n’a pas « sachant que c’est elle ». Si le fait de la connaître était une condition pour l’obtention de la récompense, le Prophète  l’aurait démontré. Quant à ceux qui ont pris comme dalîl : « Celui qui se lève en coïncidant avec cette nuit », ce hadîth est de même sens que le précédant, même s’il ne sait pas que c’est elle. (al fath 2022, as souboul v4 p192, sharh al momti’ v6 p497). Le récapitulatif est présent dans le livre de Sheikh Mohammad Ibn Hizâm 243-244.

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.