Pas encore de commentaires

Qu’est-ce qu’un ‘adl (une personne fiable)?

بسم الله الرحمن الرحيم

Qu’est-ce qu’un ‘adl[1], (une personne fiable) ?

Par Sheikh Yahyâ al Hajouryحفظه الله .
(avec correction apportée en note de bas de page)

Le Sheikh cite dans son explication d’al Bayqouniyah[2], dans la description du ‘adl, qui est l’une des conditions du hadîth sahîh[3], il dit:

 

Al ‘adâlah[4]:

Al Hâtifh Ibn Hajar رحمه الله a dit (nazha an nathar 83): « C’est une aptitude poussant celui qui l’a possède à se tenir sur la taqwa aux valeurs honorables et l’intégrité …

Et la preuve de cela est la parole d’Allah:

وَأَشْهِدُوا ذَوَيْ عَدْلٍ مِنْكُمْ

et faites témoigner deux hommes justes parmi vous. (Le divorce v2).

Et aussi:

مِمَّنْ تَرْضَوْنَ مِنَ الشُّهَدَاءِ

d’entre ceux que vous agréez comme témoins. (La vache v282).

Ibn Qayymرحمه الله dit dans « miftâh dâr as sa’âdah »:

« Il se peut que l’on trouve sur ce qui est nommé  » ‘adâlah ». Il est pensable que al ‘adl c’est quelqu’un qui n’a pas de péché. Chose qui n’est pas le cas. Al ‘adl c’est celui qui est de confiance sur sa religion, même s’il a se repentir à Allah de ce qu’il ai pu commettre. Tout cela ne contredit pas al ‘adâlah ni al imâne ni al wilâiyah[5]. Fin de citation…

Al Shâfi’y رحمه الله a dit:

« Si al ‘adl était celui qui n’a aucun péché, il serait inexistant. Et si tous les péchés empêchaient d’atteindre le stade d’al ‘adâlah, il n’existerait aucun majrouh[6].

Cependant celui délaisse les grands péchés et dont les bonnes œuvres soient majoritaires à ses mauvaises, alors il est un ‘adl« . Fin de citation…

As San’âny رحمه الله a dit:

« Celui dont les cœurs s’apaisent de son information et dont l’âme est sereine de ce qu’il rapporte »… Fin de citation.[7]

Les caractéristiques d’adâlah ne se trouvent que chez le mouslim[8], car le kâfir n’est pas de confiance. Elles sont:

La raison: Le fou, lors de on excès de folie n’est pas considéré comme ‘adl.

La maturité, ou l’enfant qui est moumayyz (qui distingue), car celui qui ne l’est pas n’est pas considéré comme ‘adl.

Le démuni de fisq (perversité): Celui qui ne commet pas de grands péchés[9] tout comme il ne persiste pas sur les petits péchés. Donc celui qui commet un grand péché volontairement et qui perdure sur les petits est un fâsiq, il n’est pas un ‘adl.[10]

Le pourvu de valeurs respectables (honorables) : Celui qui se voit démuni des valeurs honorables de façon considérable n’est pas un ‘adl.

As San’ânyرحمه الله a cité comme exemple le fait d’uriner dans la rue ou d’avoir de mauvaises fréquentations.

Il dit: Se préserver de ce qui cause le blâme dans le commun des gens. (ce qui est connu au sein des gens).

Ibn Kathîrرحمه الله a dit dans « Ikhtisâr ‘ouloum al hadîth »:

« La ‘adâlah d’un rapporteur s’établie du fait qu’il soit connu pour le bien, des bonnes approbations à son encontre, par les éloges des imâms, de deux ou même d’un seul. Voire même si cet imâm est de ceux qui rapportent de lui. Chose qui est l’avis le plus authentique« … Fin de citation.

Le prophète صلى عليه و سلمa dit à l’égard des justes équitables:  » Certes ceux qui sont équitables seront sur des chaires de lumière à la droite d’ar Rahmân ‘azza wa jall. Ses deux mains sont des mains droites. Ceux qui sont justes lors de leurs jugements, avec leurs familles et avec ceux qui sont sous leur tutelle…« . Rapporté par Mouslim selon ‘Abdullah Ibn ‘Amr. Et dans les deux recueils authentiques: « Sept catégories de personnes personne qu’Allah mettra sous son ombre… et parmi eux « Un imâm juste« .

Fin de traduction.

Télécharger le livre complet du Sheikh

Traduit par Abou Taymiyah Khalîl al Martinîky.

Source: dammaj-fr.net

 

 


[1]C’est un mot en arabe venant du verbe عَدَلَ يَعدِل عَدلاًqui veut dire : être juste. Il est souvent employé par le terme « thiqah » chez le commun des gens bien qu’en réalité dans la  terminologie du hadîth une personne thiqah est un degrès plus élevé qu’ un ‘adl. Correction apportée après une remarque véridique qu’un frère nous a faite.

[2]Je précise que je n’ai pas traduit toute la parole du Sheikh dans son intégralité, du fait que certains paragraphes ne laissent pas apparaitre le sens voulu de façon compréhensible en langue française.

[3]Ces conditions sont :

Al ittisâl: que sa chaine de narration soit ininterrompue, sans coupure entre les rapporteurs. Qu’ils aient tous entendu les uns des autres.

Que les rapporteurs sont tous ‘oudoûl (pluriel de ‘adl).

Que les rapporteurs soient tous précis et méticuleux dans leur narration.

Qu’il n’ai pas de ‘illah: cause cachée amenant à remettre en cause l’authenticité du hadîth bien qu’à première vue il paraisse comme indemne.

Pas de shoudhoudh: c’est-à-dire pas de marginalité de la part du rapporteur, comme le fait que sa narration s’oppose à celle de ceux qui sont plus fiables que lui, ou qu’ils soient de même degré mais que les autres soient de plus grand nombre que lui. Ou que le rapporteur s’individualise dans une narration qui ne lui sied pas.

[4]Mot provenant de ‘adl, voulant dire : la justesse, la fiabilité.

[5]Le fait d’être l’un des rapprochés d’Allah, d’un de ses alliés. Dit en arabe waly.

[6]Celui qui est critqué.

[7]Ajout de ma part, non présent dans l’explication du Sheikh.

[8]Les savants sont unanimes que tous les sahâbahs sont des ‘oudoul.

[9]Comme le mensonge par exemple.

[10]Cela ne veut pas dire que l’on rejette totalement l’information venant du fâsiq (pervers). Car malgré ses péchés (hormis le mensonge), il se peut qu’il soit véridique dans ce qu’il rapporte . Allah dit:

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا إِنْ جَاءَكُمْ فَاسِقٌ بِنَبَأٍ فَتَبَيَّنُوا أَنْ تُصِيبُوا قَوْمًا بِجَهَالَةٍ فَتُصْبِحُوا عَلَى مَا فَعَلْتُمْ نَادِمِينَ (6)

Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait. (Les appartements v6).

Quand à celui qui est connu pour le mensonge, son information se voit totalement rejetée.

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.