Mentir pour la recherche de la science (Ch Yahyâ)

Bismillah

Mentir pour la recherche de la science (Ch Yahyâ)

La question : Est-il permis de mentir pour la recherche de la science, comme se procurer un faux diplôme ou que celui qui passe un examen mente sur son âge et autre. Ou qu’il se confectionne lui-même une carte (d’identité ?). Ou autre car il s’agit d’une pratique qui s’accroît au sein des salafis, et qu’Allah vous en récompense ?

La réponse : Le mensonge est parmi les actes condamnables les plus infâmes. Comment pourrait-il être permis dans ce cas ou dans un autre ? Les gens de science l’ont juste permis pour une conciliation entre les mouslims[1], et le mensonge lors des guerres fait partie de la ruse, ou le mensonge de l’homme envers sa femme pour certains gens de science se basant sur le rapport du hadîth de Oum Koulthoûm – رضي الله عنها – et c’est un rapport marginal. Donc comment mentir pour la recherche de la science ? Par Allah je crains qu’il n’obtienne pas de tawfîq (réussite). Allah dit :

أَفَمَنْ أَسَّسَ بُنيانَهُ عَلَى تَقْوَى مِنَ اللَّهِ وَرِضوَنٍ خَيْرٌ أَمْ مَنْ أَسَّسَ بُنْيَانَهُ عَلَى شَفَا جُرُفٍ هَارٍ فَانْهَارَ بِهِ فِي نَارِ جَهَنّم

Lequel est le plus méritant ? Celui qui a bâti son édifice sur la piété et l’agrément d’Allah ou celui qui a bâti son édifice sur les bords d’une falaise croulant et qui croula avec lui dans le feu de l’Enfer ? (v109 Le repentir).

Et là il s’agit de fonder, bâtir pour la recherche de la science et cela doit être conçu sur la piété, sur la véracité, sous la surveillance d’Allah, la confiance et la crainte d’Allah et les invocations. Et non sur le mensonge dès son début et je crains que cela ne le fasse dévier (par la suite).

وَالَّذِينَ كَسَبُوا السَّيِّئَاتِ جَزَاءُ سَيِّئَةٍ بِمِثْلِهَا وَتَرْهَقُهُمْ ذِلَّةٌ

Et ceux qui ont commis de mauvaises actions, la rétribution d’une mauvaise action sera l’équivalent (Yoûnous v27).

Tiré de : الاسئلة السلفية الاندونيسية جمادى الثانية 1424هـ

http://aloloom.net/vb/showthread.php?t=1696

Traduit par Abou Taymiyah Khalîl al Martinîky

dammaj-fr.com

 

[1] À savoir que le sheikh voit qu’on n’use pas de mensonge réel lors d’une conciliation mais juste d’allusions trompeuses. At tawriyah التورية

Laisser un commentaire