Pas encore de commentaires

Les invocations pour salat al janazah (la prière sur le mort)

Bismillah

B signifie que le hadith est rapporté par l’imam Al Bukhârî, M : Muslim, D : Abû Dâwûd, T : At Tirmidhî, N : An Nasâî, H : Ibn Mâjah, A : Ahmad. As Sahih Al Musnad est un livre de l’imam Muqbil Ibn Hâdî Al Wâdi’î –qu’Allah lui fasse miséricorde- qui enseignait à Dammâj au Yémen. Il fait partie des savants du hadith. Il a jugé les hadiths qu’il y a cités comme bons ou authentiques. L’auteur du livre, shaykh ‘Abd Allah Al Iryani fait partie de ses élèves.

Voici quelques invocations rapportées du prophète . Il faut en dire une après le troisième takbir de salat al janazah.

1 « Ô Allah ! Pardonne-lui, fais-lui miséricorde et sécurise-le. Anoblis sa demeure, élargis son entrée et lave-le par l’eau, la neige et la grêle. Purifie-le des péchés comme Tu purifies le vêtement blanc de la saleté. Remplace-lui sa demeure par meilleure qu’elle, sa famille par meilleur qu’eux, son épouse par meilleur qu’elle. Fais-le entrer au Paradis et préserve-le de l’épreuve de la tombe et du châtiment de l’enfer. »

اللَّهُمَّ اغْفِرْ لَهُ وَارْحَمْهُ وَعَافِهِ وَاعْفُ عَنْهُ وَأَكْرِمْ نُزُلَهُ وَوَسِّعْ مُدْخَلَهُ وَاغْسِلْهُ بِالْمَاءِ وَالثَّلْجِ وَالْبَرَدِ وَنَقِّهِ مِنْ الْخَطَايَا كَمَا نَقَّيْتَ الثَّوْبَ الْأَبْيَضَ مِنْ الدَّنَسِ وَأَبْدِلْهُ دَارًا خَيْرًا مِنْ دَارِهِ وَأَهْلًا خَيْرًا مِنْ أَهْلِهِ وَزَوْجًا خَيْرًا مِنْ زَوْجِهِ وَأَدْخِلْهُ الْجَنَّةَ وَقِهِ فِتْنَةَ الْقَبْرِ وَعَذَابَ النَّارِ

M (963) d’après ‘Awf Ibn Mâlik – رضي الله عنه –. Al Bukhârî a dit que c’est ce qu’il y a de plus authentique sur le sujet.


2 « Ô Allah ! Pardonne à nos vivants et nos morts, à nos petits et nos grands, nos hommes et nos femmes, ceux qui sont présents et absents. Ô Allah ! Celui d’entre nous que tu laisses vivre, fais-le vivre sur la foi. Et celui que Tu reprends, reprends-le sur l’Islam. Ô Allah ! Ne nous prive pas de sa récompense et ne nous égare pas après lui. »

اللَّهُمَّ اغْفِرْ لِحَيِّنَا وَمَيِّتِنَا وَصَغِيرِنَا وَكَبِيرِنَا وَذَكَرِنَا وَأُنْثَانَا وَشَاهِدِنَا وَغَائِبِنَا اللَّهُمَّ مَنْ أَحْيَيْتَهُ مِنَّا فَأَحْيِهِ عَلَى الْإِيمَانِ وَمَنْ تَوَفَّيْتَهُ مِنَّا فَتَوَفَّهُ عَلَى الْإِسْلَامِ اللَّهُمَّ لَا تَحْرِمْنَا أَجْرَهُ وَلَا تُضِلَّنَا بَعْدَهُ

D (3201) d’après Abû Huraïrah – رضي الله عنه – et authentifié par l’imam Al Albânî.


3 « Ô Allah ! Untel (1) est sous Ta protection, et sous Ton câble (2) sécurisant. Préserve-le de l’épreuve de la tombe et du châtiment de l’enfer. Tu es digne d’acquittement (3) et de louange. Ô Allah ! Pardonne-lui et fais-lui miséricorde, c’est Toi Le Pardonneur, Le Miséricordieux. »

اللَّهُمَّ إِنَّ … فِي ذِمَّتِكَ وَحَبْلِ جِوَارِكَ فَقِهِ مِنْ فِتْنَةِ الْقَبْرِ وَعَذَابِ النَّارِ وَأَنْتَ أَهْلُ الْوَفَاءِ وَالْحَمْدِ اللَّهُمَّ فَاغْفِرْ لَهُ وَارْحَمْهُ إِنَّكَ أَنْتَ الْغَفُورُ الرَّحِيمُ

D (3202) d’après Wâthilah Ibn Al Asqa’ – رضي الله عنه – et jugé bon dans As Sahih Al Musnad (1195).

(1) NdT: dire le nom du mort ici.

(2) NDT : le « câble d’Allah » c’est-à-dire le Quran.  D’autres ont dit que le câble ici est au sens de pacte.

(3) NdT : c’est-à-dire de s’acquitter de la promesse car Allah ne manque pas à Sa promesse.


Source: La citadelle du croyant de shaykh ‘Abd Allah Al Iryani, trad. : Ayyub, dammaj-fr.com

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.