Pas encore de commentaires

Les critiques des salafs sur Abu Hanifa

بسم الله الرحمن الرحيم

 

Le petit résumé utile et salafi

Pour démontrer que celui qui critique ou rend innovateur Abou hanifa n’est pas un haddadi

 

La louange revient à Allah, seigneur de l’univers, et la récompense finale reviendra aux pieux et que les prières d’Allah soient sur notre prophète Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons

Ensuite:

Certes Allah a ordonnéà ses serviteurs de discerner entre le bien et le mal et entre le vrai et le faux, Allah le très haut a dit:  

        

﴿أَ فَنَجْعَلُ الْمُسْلِمِينَ كَالْمُجْرِمِينَ ۞ مَا لَكُمْ كَيْفَ تَحْكُمُونَ

[ القلم: 35- 36 ]

[Est-ce que nous allons rendre (juger) les mouslimin comme les criminels, qu’avez-vous, comment jugez-vous]

Et il a dit:

 

﴿ أَفَمَنْ يَهْدِي إِلَى الْحَقِّ أَحَقُّ أَنْ يُتَّبَعَ أَمَّنْ لَا يَهِدِّي إِلَّا أَنْ يُهْدَى فَمَا لَكُمْ كَيْفَ تَحْكُمُونَ            [يونس:35]

[Est-ce que celui qui guide vers la vérité mérite plus d’être suivit que celui qui ne guide pas vers la guidance,qu’avez-vous, comment jugez-vous]

 

﴿ ذَلِكَ بِأَنَّ اللَّهَ هُوَ الْحَقُّ وَأَنَّ مَا يَدْعُونَ مِنْ دُونِهِ الْبَاطِلُ وَأَنَّ اللَّهَ هُوَ الْعَلِيُّ الْكَبِيرُ [لقمان: ٣٠ ]

 

[Et cela parce qu’Allah est la vérité et que ce qu’ils invoquent en dehors de lui est le faux et certes Allah est le très haut, le grand]

 

Et il a dit:

 

﴿ إِنْ يَتَّبِعُونَ إِلَّا الظَّنَّ وَمَا تَهْوَى الْأَنْفُسُ وَلَقَدْ جَاءَهُمْ مِنْ رَبِّهِمُ الْهُدَى

[ النجم: ٢٣]

 

 

[Ils ne suivent que les conjectures et les passions des âmes alors que

certes la guidance leur est venue de leur seigneur]

 

 

قال الإمام الآجري رحمه الله تعالى في كتابه « الشريعة » (81):

حدثنا أبو بكر الواسطي ثنا عبد الوهاب الوراق ثنا هاشم عن الأشجعي عن سفيان عن أبي سنان عن سعيد بن جبير قال: قال لي راهبٌ: « يا سعيد, في الفتنة يتبيّن لك من يعبد الله تعالى و من يعبد الطاغوت ».

(و سنده صحيح).

 

L’imam el ajourry a dit dans son livre « asharii’a » (81):

Sa’id ibn joubeir (grand élève de ibn ‘abas) a dit: un moine m’a dit:

« ya sa’id, c’est dans la fitna que tu peux discerner celui qui adore Allah et celui qui adore le tarout« .

(sa chaine de transmission est authentique).

 

و قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :

«حفت الجنة بالمكاره وحفت النار بالشهوات».

 

Et le messager d’Allah a dit (صلى الله عليه وسلم):

«le paradis a été entouré de difficultés et l’enfer a été entouré de passions».

(hadith rapporté par mouslim selon anas)

 

    

قال شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله في  » السياسة الشرعية » (ص 66): « والواجب, تميز الحق من الباطل« . انتهى

 

Sheikh el islam ibn taymiyya a dit dans son livre « la politique islamique »

(p 66): « et discerner entre le vrai et le faux est obligatoire« .

 

Et fait partie de ce sujet le fait que certains savants – qu’Allah les protège- ont dit que parmi les signes de la haddadiyya et des gens de l’innovation et des ignorants: rendre abou hanifa innovateur et le fait de parler sur lui en mal et de le critiquer.

 

Et parmi eux:

Le grand savant Salah el fawzen – qu’ Allah le protège – lorsqu’il a dit dans son livre « l’apparition de rendre innovateur et pervers » (p 124):

« et certes le fait de rendre innovateur (les gens qui ne le méritent pas) est apparu sur les langues de certaines personnes ignorantes ou débutantes dans les études puisqu’ils voient que celui qui a une mauvaise interprétation des textes ou l’imitateur (sans preuve) est un innovateur (…) et ils ne sont pas contentés de cela en ne le faisant qu’entre eux, pire, ils ont essayé cela sur les anciens savants, alors on voit ces ignorants qui disent: ibn hajar est un innovateur, e-nawawy innovateur, abou hanifa innovateur… »

 

(je dis) et son reproche à quiconque rend innovateur toute personne qui est tombée dans (une mauvaise interprétation des textes) est bien à sa place car comme il est reconnu dans les livres de la croyance sunnite que la mauvaise interprétation des textes peut être un des obstacles qui empêche de rendre mécréant ou innovateur une personne puisque les normes et les règles du tebdi’ (rendre innovateur) et du tekfir (rendre mécréant) sont les mêmes.

Par contre son reproche à quiconque rend innovateur toute personne tombée dans (l’imitation aveugle) mériteà cet endroit une petite précision et cela du fait que certains savants ont eux-mêmes affirmé que l’imitation (aveugle) était une innovation et parmi eux: l’imam ibn el qayyim lorsqu’il a dit dans son livre « a’lam el mouqi’in » (2173):

« l’imitation (sans preuve) est une innovation« .

      

et le sens apparent de sa parole est que quiconque adore Allah sur une imitation (aveugle) en pensant que cet acte est authentique et ne voit pas que cela est le résultat de sa négligence à chercher la preuve (de cet acte) ou bien alors que cela est dû à son manque de compréhension ou son manque de science, cette personne donc par cela a certes contredit la Sunna de notre prophète Mohammed (صلى الله عليه و سلم) et la voie de ses nobles compagnons et a donc adoré Allah sur une innovation et cela parce qu’ils adoraient Allah avec clairvoyance et avec des preuves, Allah (تعالى) a dit:

 

﴿ قُلْ هَذِهِ سَبِيلِي أَدْعُو إِلَى اللَّهِ عَلَى بَصِيرَةٍ أَنَا وَمَنِ اتَّبَعَنِي وَسُبْحَانَ اللَّهِ وَمَا أَنَا مِنَ الْمُشْرِكِينَ[ يوسف: ١٠٨]

      

[Dis ceci est ma voie, j’appel à l’adoration d’Allah avec clairvoyance, moi et quiconque me suivra, et qu’Allah soit purifié, et je ne suis pas parmi les polythéistes]

 

Et il a dit (سبحانه):

 

﴿ إِنْ يَتَّبِعُونَ إِلَّا الظَّنَّ وَمَا تَهْوَى الْأَنْفُسُ وَلَقَدْ جَاءَهُمْ مِنْ رَبِّهِمُ الْهُدَى

[ النجم: ٢٣ ]

 

[Ils ne suivent que les conjectures et les passions des âmes alors que

certes la guidance leur est venue de leur seigneur]

 

Et il a dit (تعالى):

 

﴿ ثُمَّ جَعَلْنَاكَ عَلَى شَرِيعَةٍ مِنَ الْأَمْرِ فَاتَّبِعْهَا وَلَا تَتَّبِعْ أَهْوَاءَ الَّذِينَ لَا يَعْلَمُونَ[ الجاثية: ١٨ ]

 

[Puis nous t’avons mis sur une loi de notre ordre alors suis la et ne suis pas les passions de ceux qui ne savent pas]

 

Et il a dit (تعالى):

 

﴿ اتَّبِعُوا مَا أُنْزِلَ إِلَيْكُمْ مِنْ رَبِّكُمْ وَلَا تَتَّبِعُوا مِنْ دُونِهِ أَوْلِيَاءَ قَلِيلًا مَا تَذَكَّرُونَ [ الأعراف: ٣]

 

[Suivez ce qu’il vous a été descendu de votre seigneur et ne suivez pas en dehors de lui d’autres alliés et très peu s’en souviennent]

 

 

و قال النبي صلى الله عليه و سلم في حديث عائشة رضي الله عنها المتفق عليه:

«من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد».

 

Et le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit dans le hadith de ‘aisha:

«Quiconque innovera dans notre religion ce qui n’en fait pas partie alors son œuvre sera refusée».

(Hadith rapporté par el boukhary et mouslim).

 

Alors quiconque adorera Allah sans preuve du coran ou de la Sunna verra son œuvre rejetée voilà pourquoi les salafs, lorsqu’il y en avait un d’entre eux qui disait quelque chose ou qui faisait un acte, ils lui demandaient sa preuve, son « delil ».

 

Et donc de par cela, quiconque adore Allah (تعالى) sur une imitation en voyant que cela est la vérité et que cela fait partie intégrante de la religion d’Allah, pire, il appelle à cela et s’y accroche aveuglément et contredit les preuves délibérément, alors celui-ci est l’innovateur dont ibn el qayyim voulait parler.

 

Par contre, l’ignorant parmi le commun des gens, celui qui sait qu’il ne sait pas et qui sait que son imitation (aveugle) n’est pas la vérité et n’est pas légiférée et qu’elle n’est que le moyen le plus proche qu’il ait trouvé -dans son entendement- pour parvenir à adorer Allah à cause de son manque de compréhension ou de science et il ne voit pas que cela fait partie intégrante de la religion d’Allah, alors celui-ci n’est pas un innovateur et il est excusé dans son effort pour arriver à la vérité en fonction de sa capacité et de ses moyens comme l’a expliqué Sheikh el islam ibn taymiyya dans ses « fatawas » (771) et Allah est plus savant.

                 

Quoi qu’il en soit, le but donc ici est que Sheikh el Fawzen fait partie des savants qui ont dit que rendre Abou hanifa innovateur fait partie des signes de la haddadiyya, et parmi ces savants:

Sheikh Rabi’ el Madkhali lorsqu’il a dit dans une de ses « fatwas » (2219) après avoir rappelé certains signes de la haddadiyya:

« …et la chose avec laquelle ils combattent dans cette fitna: rendre innovateur les salafis et diviser leurs rangs, alors ils n’ont rien trouvés d’autre pour diviser entre les salafis que ibn hajar et Abou hanifa et shawkani et (…) ils disent: (que ceux-là sont des) jahmiyya et les voilà qui parlent sur eux… »

 

(Les jahmiyya: secte égarée dont le fondateur s’appelait jahm ibn sofwan et dont la croyance consistait -en résumer- dans le fait de nier les noms et les attributs d’Allah et de nier l’existence du paradis et de l’enfer et donc à cause de cela, ils se retrouvaient à devoir interpréter les textes de manière corrompue et outrancière et voilà pourquoi les gens de la hadadiyat ont comparés ibn hajar et e-nawawy et Aba hanifa à cette secte-là et la vérité dans cela est que ibn hajar et e-nawawy avaient certes des erreurs dans les noms et les attributs d’Allah mais pas au point de les rendre innovateurs mais par contre pour Abou hanifa, la suite du texte va venir expliquer et éclaircir ce qu’il lui est arriver…)

(Précision importante) : ce n’est pas toute parole prononcée par les gens du faux qui doit être rejetée et qui fait partie de leurs signes distinctifs. Les juifs et les chrétiens ne reconnaissent-ils pas l’existence d’Allah ? Ainsi dire que parmi les signes des haddadis, qui sont des innovateurs, est d’attaquer Abu Hanifa est une erreur et n’est pas juste car les salafs ont parlé sur lui et l’ont durement critiqué comme tu le verras dans ce qui suit. Ainsi nous ne disons pas, par exemple, que parmi les signes distinctifs des tablighs est qu’ils ont la barbe car la barbe est une obligation religieuse. Mais plutôt, les signes distinctifs des innovateurs doivent être des points sur lesquels ils se démarquent des gens du vrai et sur lesquels ils s’opposent à la vérité. Et d’Allah vient le succès.

 

Et malgré cela, tu peux voir que d’autres savants ont rendu Abou hanifa innovateur et ont parlé sur lui et l’ont sévèrement critiqués, parmi eux:

Le grand savant el-harras lorsqu’il dit dans son explication de « el a’qiidat el-wasitiyya » de ibn taymiyya (p 89) lors de sa description de certains signes de la secte sauvegardée:

« … et par contre le « irja » qui a été attribué à certains imams parmi les gens de koufa (nom d’une ville en iraq) comme Abu hanifa et d’autres, et cela dans leur parole: les œuvres ne font pas partie de la foi (…) alors ce type de « irja » n’est pas de la mécréance même s’il est quand même une parole fausse et innovatrice de par le fait qu’ils sortent les œuvres de la foi« .

 

(Irja: Nom donné à une fausse croyance dans la foi islamique et qui consistait à sortir les œuvres de la foi et parmi les paroles de certains groupes de cette secte égarée: le fait de dire que la foi ne monte et ne descend pas et aussi que la foi du pervers qui boit du vin et qui fornique est comme la foi de Jibril et Mikhaïl et celle des prophètes (!) et donc Abou hanifa est bel et bien tombé dans une des formes de cette croyance lorsqu’il a affirmé que la foi ne consiste qu’en une parole de la langue et une croyance du cœuret que les œuvres des membres du corps ne font pas partie de la foi…)

  

Et parmi ces savants aussi:

sheikh rabi’ lui même (!) dans une deuxième paroleà lui dans les mêmes « fatawas » (2215) lorsqu’il fut questionné: est – il vrai que Abou hanifa était « mourji » ?

Il répondit:

« cela est vrai, personne ne peut le nier, Abou hanifa est tombé dans le « irja » et personne ne peut le nier, ni un « hanafi » et ni un sunni (!) et personne ne peut nier cela et les gens de la asunna le lui ont reproché de manière violente, ils lui ont reproché le « irja » et d’autres choses qu’Allah lui pardonne… »

 

 

Le grand savant et revificateur (de la religion) mouqbil ibn Hadi dans son livre « nashr esahiifat » dont ces quelques feuillets sont un pâle reflet et un maigre résumé et Allah est celui à qui nous demandons l’aide.

 

(je dis) et ceci est la vérité sans aucun doute et cela parce que les imams des salafs ont certes rendus innovateur Abou hanifa et ont parlé sur lui mieux, il a été rapporté l’unanimité pour autoriser cela et même certains d’entre eux l’ont rendu mécréant (!) et je vais donc ici présenter certaines de leurs paroles avec leurs chaines de transmission et c’est Allah qui fait réussir.    

 

قال علي بن جعد الجوهري – رحمه الله – في « مسنده »:

2447حَدَّثَنَا مَنْصُورٌ قَالَ: سَمِعْتُ شَرِيكًا يَقُولُ:  » لَأَنْ يَكُونَ فِي كُلِّ رَبْعٍ مِنْ أَرْبَاعِ الْكُوفَةِ خَمَّارٌ يَبِيعُ الْخَمْرَ أَحَبُّ إِلَيَّ مِنْ أَنْ يَكُونَ فِيهِ مَنْ يَقُولُ بِقَوْلِ أَبِي حَنِيفَةَ ». (رواه عبد الله بن أحمد في السنة (305) وسنده صحيح)

 

A’li ibn ja’d a dit dans son « mousnad » (2447):

Shariik a dit: « je préfère que le vin se vende dans toutes les maisons de koufa plutôt qu’il s’y trouve quelqu’un qui a le même avis que Abou hanifa« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

و قال أبو عمر ابن عبد البر – رحمه الله – في كتابه « جامع بيان العلم وفضله »:

 

2104وَحَدَّثَنَا خَلَفُ بْنُ الْقَاسِمِ، ثنا أَبُو طَالِبٍ مُحَمَّدُ بْنُ زَكَرِيَّا ثنا مُوسَى بْنُ هَارُونَ بْنِ إِسْحَاقَ الْهَمْدَانِيُّ، عَنِ الْحُمَيْدِيِّ، عَنِ ابْنِ عُيَيْنَةَ قَالَ: «لَمْ يَزَلْ أَمْرُ أَهْلِ الْكُوفَةِ مُعْتَدِلًا حَتَّى نَشَأَ فِيهِمْ أَبُو حَنِيفَةَ» قَالَ مُوسَى: « وَهُوَ مِنْ أَبْنَاءِ سَبَايَا الْأُمَمِ، أُمُّهُ سِنْدِيَّةٌ وَأَبُوهُ نَبَطِيٌّ قَالَ: وَالَّذِينَ ابْتَدَعُوا الرَّأْيَ ثَلَاثَةٌ وَكُلُّهُمْ مِنْ أَبْنَاءِ سَبَايَا الْأُمَمِ وَهُمْ رَبِيعَةُ بِالْمَدِينَةِ وَعُثْمَانُ الْبَتِّيُّ بِالْبَصْرَةِ وَأَبُو حَنِيفَةَ بِالْكُوفَةِ ».

(سنده صحيح) بيان

 

Ibn ‘abdel barr a dit dans son livre « catalogue démonstratif de la science et de ses bienfaits »: (2104):

Sofiane ibn ‘uyina (l’imam du hadith) a dit:

« la situation des gens de koufa n’a cessée d’être modérée et droite jusqu’à ce qu’apparaisse parmi eux abou hanifa« . Et moussa el hamdani a dit: « …ceux qui ont innové le point de vue personnel (en contradiction avec les textes) sont au nombre de trois: (…) rabi’a à médina, ‘Uthman el buti à basara et abou hanifa à koufa« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

و قال عبد الله بن أحمد بن حنبل – رحمه الله – في « السنة »:

229 – سَأَلْتُ أَبِي رَحِمَهُ اللَّهُ عَنِ الرَّجُلِ، يُرِيدُ أَنْ يَسْأَلَ، عَنِ الشَّيْءِ، مِنْ أَمْرِ دِينِهِ مَا يُبْتَلَى بِهِ مِنَ الْأَيْمَانِ فِي الطَّلَاقِ وَغَيْرِهِ فِي حَضْرَةِ قَوْمٍ مِنْ أَصْحَابِ الرَّأْي وَمِنْ أَصْحَابِ الْحَدِيثِ لَا يَحْفَظُونَ وَلَا يَعْرِفُونَ الْحَدِيثَ الضَّعِيفَ الْإِسْنَادِ وَالْقَوِيَّ الْإِسْنَادِ فَلِمَنْ يَسْأَلُ، أَصْحَابَ الرَّأْي أَوْ أَصْحَابَ الْحَدِيثِ عَلَى مَا كَانَ مِنْ قِلَّةَ مَعْرِفَتِهِمْ؟ قَالَ: يَسْأَلُ أَصْحَابَ الْحَدِيثِ وَلَا يَسْأَلُ أَصْحَابَ الرَّأْي، الضَّعِيفُ الْحَدِيثِ خَيْرٌ مِنْ رَأْي أَبِي حَنِيفَةَ.

 

Abdoullah ibn Ahmad ibn hanbal a dit dans son livre « la sunna » (229):

« j’ai demandé à mon père au sujet d’un homme qui veut demander une chose d’ordre religieux comme le fait de jurer lors du divorce et d’autres choses en présence de personnes qui suivent leur opinion personnelle (qui suivent Abou hanifa) et aussi en présence de gens du hadith qui n’apprennent pas et qui ne reconnaissent pas le hadith faible du hadith authentique. A qui demande-t-il, aux gens de l’opinion personnelle ou bien aux gens du hadith malgré leur peu de science ? »

Il dit (c.a.d l’imam Ahmad): « il demande aux gens du hadith, il ne demande pas aux gens de l’opinion personnelle (qui suivent Abou hanifa), le faible dans le hadith vaut mieux que le point de vue de Abu hanifa« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

343حَدَّثَنِي أَحْمَدُ بْنُ إِبْرَاهِيمَ الدَّوْرَقِيُّ، ثنا الْهَيْثَمُ بْنُ جَمِيلٍ، قَالَ: سَمِعْتُ حَمَّادَ بْنَ سَلَمَةَ، يَقُولُ عَنْ أَبِي حَنِيفَةَ: «هَذَا لَيَكُبَّنَّهُ اللَّهُ فِي النَّارِ». (سنده صحيح)

 

Et Il a dit aussi (343):

« Hamad ibn salamat a dit de Abu hanifa: « celui-, Allah va le faire culbuter dans le feu« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

245حَدَّثَنِي أَحْمَدُ بْنُ إِبْرَاهِيمَ الدَّوْرَقِيُّ، حَدَّثَنِي مُحَمَّدُ بْنُ كَثِيرٍ الصَّنْعَانِيُّ، عَنِ الْأَوْزَاعِيِّ، أَنَّهُ ذَكَرَ أَبَا حَنِيفَةَ فَقَالَ: «لَا أَعْلَمُهُ إِلَّا قَالَ يَنْقُضُ عُرَى الْإِسْلَامِ». (سنده حسن)

 

Et il a dit aussi (245):

« el awza’i a dit de Abu hanifa qu’il détruisait les anses de l’islam« .

(sa chaine de transmission est bonne)

 

251حَدَّثَنِي مُحَمَّدُ بْنُ هَارُونَ أَبُو نَشِيطٍ، ثنا أَبُو صَالِحٍ الْفَرَّاءُ، سَمِعْتُ الْفَزَارِيَّ يَعْنِي أَبَا إِسْحَاقَ، قَالَ: قَالَ لِي الْأَوْزَاعِيُّ «إِنَّا لَنَنْقِمُ عَلَى أَبِي حَنِيفَةَ أَنَّهُ كَانَ يَجِيءُ الْحَدِيثُ عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فَيُخَالِفُهُ إِلَى غَيْرِهِ». (سنده حسن)

 

Et il a dit (251):

El fazari a dit: el awza’i m’a dit: « nous nous mettions en colère contre Abu hanifa parce que lorsque venait un hadith du prophète (صلى الله عليه وسلم) il le contredisait et le délaissait pour autre chose« .

(sa chaine de transmission est bonne)  

 

252حَدَّثَنِي مُحَمَّدُ بْنُ هَارُونَ، ثنا أَبُو صَالِحٍ، قَالَ: سَمِعْتُ الْفَزَارِيَّ، يَقُولُ: كَانَ الْأَوْزَاعِيُّ وَسُفْيَانُ يَقُولَانِ «مَا وُلِدَ فِي الْإِسْلَامِ عَلَى هَذِهِ الْأُمَّةِ أَشْأَمَ مِنْ أَبِي حَنِيفَةَ». (حسن)

 

Et il a dit (252):

El fazari a dit: el awza’i et Sofiane ne cessaient de dire: « il n’y-a pas pire pour cette communauté qui ne soit né dans l’islam que Abou hanifa« .

(sa chaine de transmission est bonne)

 

 

258حدَّثَنِي أَبِي، حَدَّثَنَا أَسْوَدُ بْنُ عَامِرٍ، قَالَ: سَمِعْتُ أَبَا بَكْرِ بنَ عَيَّاشٍ، ذَكَرَ أَبَا حَنِيفَةَ وَأَصْحَابَهُ الَّذِينَ يُخَاصِمُونَ فَقَالَ: كَانَ مُغِيرَةُ يَقُولُ: «وَاللَّهِ الَّذِي لَا إِلَهُ إِلَّا هُوَ لَأَنَا أَخْوَفُ عَلَى الدِّينِ مِنْهُمْ مِنَ الْفُسَّاقِ». (صحيح)

 

(258):

Abou bakr ibn ‘iyash a dit en parlant de Abu hanifa et de ses compagnons qu’ils se disputaient (sur des sujets de fiqh pour des choses vaines et futiles): el moughira disait: «  Par Allah qui est le seul qui mérite d’être adoré, certes j’ai plus peur de ces gens–là pour la religion que je n’ai peur des pervers« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

259حَدَّثَنِي إِسْحَاقُ بْنُ مَنْصُورٍ الْكَوْسَجُ، ثنا مُحَمَّدُ بْنُ يُوسُفَ الْفِرْيَابِيُّ، قَالَ: سَمِعْتُ سُفْيَانَ الثَّوْرِيَّ، يَقُولُ: قِيلَ لِسَوَّارٍ لَوْ نَظَرْتَ فِي شَيْءٍ مِنْ كَلَامِ أَبِي حَنِيفَةَ وَقَضَايَاهُ فَقَالَ: «كَيْفَ أَقْبَلُ مِنْ رَجُلٍ لَمْ يُؤْتَ الرِّفْقَ فِي دِينِهِ». (سنده صحيح)

 

(259):

Sofiane ethawri a dit:

Il a été dità Sawar: « pourquoi ne regarderais-tu pas dans la parole de Abu hanifa et son jugement ? » alors il dit: « comment je pourrais accepter (la parole) d’un homme à qui il n’a pas été donné la douceur dans sa religion?! ».

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

264حَدَّثَنِي أَبِي، ثنا شُعَيْبُ بْنُ حَرْبٍ، قَالَ: سَمِعْتُ سُفْيَانَ الثَّوْرِيَّ، يَقُولُ: «مَا أُحِبُّ أَنْ أُوَافِقَهُمْ عَلَى الْحَقِّ» قُلْتُ لِأَبِي رَحِمَهُ اللَّهُ يَعْنِي أَبَا حَنِيفَةَ؟ قَالَ: «نَعَمْ، رَجُلٌ اسْتُتِيبَ فِي الْإِسْلَامِ مَرَّتَيْنِ» يَعْنِي أَبَا حَنِيفَةَ، قُلْتُ لِأَبِي رَحِمَهُ اللَّهُ: كَأَنَّ أَبَا حَنِيفَةَ الْمُسْتَتِيبُ؟ قَالَ: «نَعَمْ». (صحيح)

 

(264):

Sofiane ethawri a dit: « je n’aime pas que nos avis concordent et cela, même sur une vérité » alors je dis à mon père: « il veut parler de Abu hanifa? » il me dit: « oui, c’est un homme à qui il a été demandé de se repentir dans l’islam à deux reprises« . « c.a.d: Abou hanifa« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

265 – سَمِعْتُ أَبِيَ رَحِمَهُ اللَّهُ، يَقُولُ: « أَظُنُّ أَنَّهُ اسْتُتِيبَ فِي هَذِهِ الْآيَةِ ﴿ سُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ [ الصافات:180 ] قَالَ أَبُو حَنِيفَةَ: «هَذَا مَخْلُوقٌ» فَقَالُوا لَهُ: «هَذَا كُفْرٌ» فَاسْتَتَابُوهُ ».

 

(265):

J’ai entendu mon père dire: « je pense qu’il lui a été demandé de se repentir par rapport à cette ayat:

[que soit élevé et purifié ton seigneur, le seigneur de la gloire, de ce dont ils l’ont décri] Abou hanifa a dit:

« Ceci est (une parole) créé« . Alors ils lui dirent: « Ceci est une mécréance » alors ils lui demandèrent de se repentir.

 

  

268حَدَّثَنِي عُبَيْدُ اللَّهِ بْنُ مُعَاذٍ الْعَنْبَرِيُّ، قَالَ: سَمِعْتُ أَبِيَ يَقُولُ: سَمِعْتُ سُفْيَانَ الثَّوْرِيَّ، يَقُولُ: «اسْتُتِيبَ أَبُو حَنِيفَةَ مِنَ الْكُفْرِ مَرَّتَيْنِ».

(صحيح)

 

(268):

Sofiane ethawri a dit: « il a été demandé à Abu hanifa de se repentir de la mécréance à deux reprises« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

275حَدَّثَنِي هَارُونُ بْنُ عَبْدِ اللَّهِ، نا عَبْدُ اللَّهِ بْنُ الزُّبَيْرِ الْحُمَيْدِيُّ، نا حَمْزَةُ بْنُ الْحَارِثِ بْنِ عُمَيْرٍ، مِنْ آلِ عُمَرَ بْنِ الْخَطَّابٍ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ عَنْ أَبِيهِ، قَالَ: سَمِعْتُ رَجُلًا، يَسْأَلُ أَبَا حَنِيفَةَ فِي الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ عَنْ رَجُلٍ، قَالَ: أَشْهَدُ أَنَّ الْكَعْبَةَ حَقٌّ وَلَكِنْ لَا أَدْرِي هَلْ هِيَ هَذِهِ أَمْ لَا؟ فَقَالُ: مُؤْمِنٌ حَقًّا، وَسَأَلَهُ عَنْ رَجُلٍ قَالَ: أَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدَ بْنَ عَبْدِ اللَّهِ نَبِيُّ وَلَكِنْ لَا أَدْرِي هُوَ الَّذِي قَبْرُهُ بِالْمَدِينَةِ أَمْ لَا، فَقَالُ: مُؤْمِنٌ حَقًّا، قَالَ الْحُمَيْدِيُّ «مَنْ قَالَ هَذَا فَقَدْ كَفَرَ»، قَالَ الْحُمَيْدِيُّ: وَكَانَ سُفْيَانُ بْنُ عُيَيْنَةَ يُحَدِّثُ عَنْ حَمْزَةَ بْنِ الْحَارِثِ. (صحيح)

 

(275):

Hamza ibn el harith a dit: « j’ai entendu un homme qui interrogeait Abu hanifa dans la mosquée sacrée au sujet d’un homme qui dit: « j’atteste que la Ka’ba est vérité mais je ne sais pas si c’est celle-ci ou une autre? » Alors il dit: « cet homme est un vrai croyant ». Puis il lui demanda au sujet d’un autre homme qui dit: « j’atteste que Mohammed ibn abdillah est un prophète mais je ne sais pas s’il est celui qui est dans sa tombe à médina ou un autre? » Alors il dit: « cet homme est un vrai croyant ». Alors el Humaydi a dit: « celui qui dit cela a mécru».

(sa chaine de transmission est authentique)

Al Humaydi le hafiz, l’un des shaykhs d’Al Bukhari. L’imam Ahmad a dit : « Al Humaydi est pour nous un imam. »

 

 

277حَدَّثَنِي مَحْمُودُ بْنُ غَيْلَانَ، ثنا مُؤَمَّلُ بْنُ إِسْمَاعِيلَ، عَنِ الثَّوْرِيِّ، أَنَّهُ ذُكِرَ عِنْدَهُ أَبُو حَنِيفَةَ وَهُوَ فِي الْحِجْرِ فَقَالَ: «غَيْرُ ثِقَةٍ وَلَا مَأْمُونٌ حَتَّى جَاوَزَ الطَّوَافَ». (صحيح)

 

(277):

« Sofiane a dit en parlant de Abu hanifa alors qu’il était à cotés de la Ka’ba: « il n’est pas véridique, on ne peut pas lui faire confiance » puis il se remit à tourner (tawaf).

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

292حَدَّثَنِي مَنْصُورُ بْنُ أَبِي مُزَاحِمٍ، سَمِعْتُ مَالِكَ بْنَ أَنَسٍ، ذَكَرَ أَبَا حَنِيفَةَ فَذَكَرَهُ بِكَلَامِ سُوءٍ وَقَالَ: « كَادَ الدِّينَ، وَقَالَ: مَنْ كَادَ الدِّينَ فَلَيْسَ مِنَ الدِّينِ ». (صحيح)

 

(292):

Malik ibn anas (l’imam) a proféré de mauvaises paroles sur Abu hanifa il a dit: « il a rusé avec la religion, et celui qui ruse avec la religion alors il n’en fait pas partie« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

325حَدَّثَنِي إِبْرَاهِيمُ، ثنا أَبُو تَوْبَةَ، عَنْ أَبِي إِسْحَاقَ، قَالَ: «كَانَ أَبُو حَنِيفَةَ مُرْجِئًا يَرَى السَّيْفَ». (حسن)

 

(325):

Abou is-haq a dit: « Abou hanifa était mourji et voyait l’épée « .

(sa chaine de transmission est bonne)

  1. (il voyait l’épée : Expression donnée chez les salafs à ceux qui voyaient l’autorisation de sortir contre les gouvernements muslims.)

 

 

338حَدَّثَنِي أَحْمَدُ بْنُ مُحَمَّدٍ، حَدَّثَنَا يَحْيَى بْنُ آدَمَ، حَدَّثَنَا سُفْيَانُ، وَشَرِيكٌ، وَحَسَنُ بْنُ صَالِحٍ، قَالُوا: «أَدْرَكْنَا أَبَا حَنِيفَةَ وَمَا يُعْرَفُ بِشَيْءٍ مِنَ الْفِقْهِ مَا يُعْرَفُ إِلَّا بِالْخُصُومَاتِ». (صحيح)

 

(338):

Sharik et Sofiane et Hassan ibn Salah ont dit:

« Nous avons rencontré Abou hanifa et il ne se fit connaitre que par une chose dans la jurisprudence (fiqh): les discutions et les disputes« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

340حَدَّثَنِي أَبِي رَحِمَهُ اللَّهُ، حَدَّثَنَا مُؤَمَّلُ بْنُ إِسْمَاعِيلَ، قَالَ: سَمِعْتُ حَمَّادَ بْنَ سَلَمَةَ، وَذَكَرَ أَبَا حَنِيفَةَ، فَقَالَ: «إِنَّ أَبَا حَنِيفَةَ اسْتَقْبَلَ الْآثَارَ وَالسُّنَنَ بِرَدِّهَا بِرَأْيهِ». (لا بأس به)

 

(340):

Hamad ibn salamat a dit:

« Certes Abou hanifa a repoussé les textes et les sunans avec son opinion personnelle« .

(passable)

 

 

341حَدَّثَنِي مُحَمَّدُ بْنُ عَبْدِ الْعَزِيزِ بْنِ أَبِي رِزْمَةَ، قَالَ: سَمِعْتُ أَبِي يَقُولُ: كُنَّا عِنْدَ حَمَّادِ بْنِ سَلَمَةَ فَذَكَرُوا مَسْأَلَةً فَقِيلَ أَبُو حَنِيفَةَ يَقُولُ بِهَا فَقَالَ: «هَذَا وَاللَّهِ قَوْلُ ذَاكَ الْمَارِقِ». (صحيح)

 

(341):

Abou zour’a a dit: nous étions chez Hamad ibn salamat alors ils citèrent un sujet et il fut dit: « Abou hanifa a dit cela » alors il dit:

« Ceci, par Allah, est bien la parole de ce mécréant« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

    

345حَدَّثَنِي مُحَمَّدُ بْنُ أَبِي عَتَّابٍ الْأَعْيَنَ، ثنا مَنْصُورُ بْنُ سَلَمَةَ الْخُزَاعِيُّ، قَالَ: سَمِعْتُ حَمَّادَ بْنَ سَلَمَةَ، «يَلْعَنُ أَبَا حَنِيفَةَ»، قَالَ أَبُو سَلَمَةَ: وَكَانَ شُعْبَةُ يَلْعَنُ أَبَا حَنِيفَةَ. (حسن)

 

(345):

Mansour ibn salama a dit: « Hamad ibn salama maudissait Abou hanifa » et abou salam a dit: « Et shou’ba avait l’habitude de maudire Abou hanifa« .

(sa chaine de transmission est bonne)

 

 

348حَدَّثَنِي أَبُو الْفَضْلِ الْخُرَاسَانِيُّ، ثنا إِبْرَاهِيمُ بْنُ شَمَّاسِ السَّمَرْقَنْدِيُّ، ثنا عَبْدُ اللَّهِ بْنُ الْمُبَارَكِ، بِالثَّغْرِ عَنْ أَبِي حَنِيفَةَ، قَالَ: فَقَامَ إِلَيْهِ رَجُلٌ يُكْنَى أَبَا خِدَاشٍ، فَقَالَ: يَا أَبَا عَبْدِ الرَّحْمَنِ لَا تَرْوِ لَنَا عَنْ أَبِي حَنِيفَةَ، فَإِنَّهُ كَانَ مُرْجِئًا فَلَمْ يُنْكِرْ ذَلِكَ عَلَيْهِ ابْنُ الْمُبَارَكِ (…) وَقَالَ رَجُلٌ لِابْنِ الْمُبَارَكِ وَنَحْنُ عِنْدَهُ: إِنَّ أَبَا حَنِيفَةَ كَانَ مُرْجِئًا يَرَى السَّيْفَ فَلَمْ يُنْكِرْ ذَلِكَ عَلَيْهِ ابْنُ الْمُبَارَكِ.(صحيح)

 

(348):

Ibrahim ibn shamas a dit: Abdullah ibn el moubarak nous parla de Abu hanifa alors un homme se leva (Abou khidash) et dit:

« ya Aba abderahman, ne nous rapporte pas les paroles de Abu hanifa car il était certes mourji! » et ibnoul moubarak ne lui reprocha pas cette parole (…) et un homme dit à ibn elmoubarak: « certes Abou hanifa était mourji et voyait l’épée!« . et ibn elmoubarak ne lui reprocha pas sa parole. (sa chaine de transmission est authentique)

 

 

354حَدَّثَنِي أَبُو الْحَسَنِ بْنُ الْعَطَّارِ مُحَمَّدُ بْنُ مُحَمَّدٍ سَمِعْتُ أَحْمَدَ بْنَ شَبُّوَيْهِ، يَقُولُ: أَنْبَأَنَا أَبُو صَالِحٍ سُلَيْمَانُ بْنُ صَالِحٍ، قَالَ: قِيلَ لِابْنِ الْمُبَارَكِ تَرْوِي عَنْ أَبِي حَنِيفَةَ، قَالَ: «ابْتُلِيتُ بِهِ». (صحيح)

 

(354):

Il fut dit à abdallah ibn elmoubarak:

« Tu rapportes d’après Abu hanifa? » il répondit: « j’ai été éprouvé par lui« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

518حَدَّثَنِي أَبُو الْحَسَنِ بْنُ الْعَطَّارِ مُحَمَّدُ بْنُ مُحَمَّدٍ سَمِعْتُ أَحْمَدَ يَعْنِي ابْنَ شَبُّوَيْهِ، قَالَ: سَمِعْتُ وَكِيعًا، يَقُولُ: » قَالَ أَبُو حَنِيفَةَ لِابْنِ الْمُبَارَكِ:تَرْفَعُ يَدَيْكَ فِي كُلِّ تَكْبِيرَةٍ كَأَنَّكَ تُرِيدُ أَنْ تَطِيرَ، فَقَالَ لَهُ ابْنُ الْمُبَارَكِ: إِنْ كُنْتَ أَنْتَ تَطِيرُ فِي الْأُولَىفَإِنِّي أَطِيرُ فِيمَا سِوَاهَا، قَالَ وَكِيعٌ جَادَّ مَا حَاجَّهُ ابْنُ الْمُبَارَكِ مَرَّةً أَوْ مَرَّتَيْنِ ». (صحيح)

 

(518):

Waki’ a dit: Abou hanifa a dit à abdallah ibn el moubarak:

« tu lèves tes mains à chaque tekbir comme si tu voulais voler… » alors ibn el moubarak lui répondit: « si toi tu voles dans le premier alors moi je vole dans les autres« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

 

369حَدَّثَنَا مُحَمَّدُ بْنُ هَارُونَ، نا أَبُو صَالِحٍ، قَالَ: سَمِعْتُ الْفَزَارِيَّ، يَقُولُ «حَدَّثْتُ أَبَا حَنِيفَةَ، بِحَدِيثٍ عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فِي رَدِّ السَّيْفِ فَقَالَ هَذَا حَدِيثُ خُرَافَةٍ». (سنده حسن)

 

(369):

El fazari a dit: « j’ai rapporté un hadith du prophète (صلى الله عليه وسلم) à Abu hanifa sur le fait de délaisser l’épée (c.a.d: de ne pas sortir contre le gouvernement) alors il me répondit: « ce hadith est une fable mensongère« .

(sa chaine de transmission est bonne)

 

(je dis): Abu Is-haq Ibrahim Ibn Muhammad Al Fazari, l’imam, le hafiz, de Koufa, mort en 185. Soufyan Ibn ‘Uyaynah a dit de lui : « c’était un imam. » Al ‘Ijli dit de lui : « il était thiqah, vertueux, un partisan de la Sunna et il est celui qui a éduqué les gens d’Ath Thaghr et leur enseigna la Sunna. Il ordonnait (le convenable) et interdisait (le blâmable) et lorsqu’un innovateur entrait à Ath Thaghr, il l’expulsait. Il rapporta de nombreux hadiths et avait du fiqh… »

 

371وَ حَدَّثَنِي إِبْرَاهِيمُ بْنُ سَعِيدٍ، نا أَبُو تَوْبَةَ، عَنْ أَبِي إِسْحَاقَ الْفَزَارِيِّ، قَالَ: » كَانَ أَبُو حَنِيفَةَ يَقُولُ إِيمَانُ إِبْلِيسَ وَإِيمَانُ أَبِي بَكْرٍ الصِّدِّيقٍ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ وَاحِدٌ، قَالَ أَبُو بَكْرٍ: يَا رَبِّ, وَقَالَ إِبْلِيسُ: يَا رَبِّ ». (صحيح)

 

(371):

El fazari a dit:

« Abou hanifa avait l’habitude de dire que la foi de iblis et la foi de Abu bakr essadiq était pareille, Abou bakr disait: ô seigneur! Et iblis disait: ô seigneur ! »

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

386حَدَّثَنِي أَبُو الْفَضْلِ، نا إِبْرَاهِيمُ بْنُ شَمَّاسٍ، نا أَبُو عَبْدِ الرَّحْمَنِ الْمُقْرِئُ، قَالَ: «كَانَ وَاللَّهِ أَبُو حَنِيفَةَ مُرْجِئًا وَدَعَانِي إِلَى الْإِرْجَاءِ فَأَبَيْتُ عَلَيْهِ». (قلت: و الظاهر أن أبا عبد الرحمن هذا هو أبو بكر بن عياش فعلى هذا فالسند صحيح و الله أعلم)

 

(386)

Abou bakr ibn ‘ayyash a dit: « Par Allah, Abou hanifa était mourji et il m’appela vers le irja et j’ai refusé« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

Abu Bakr Ibn ‘Ayyach : Adh Dhahabi a dit de lui : « L’un des plus grands savants » et il faisait partie aussi des shouyoukh de l’imam Ahmed.

 

 

    

396حَدَّثَنِي مُحَمَّدُ بْنُ عَبْدِ الْمَلِكِ بْنِ زَنْجُوَيْهِ، ثنا عَبْدُ الرَّزَّاقِ، وَقِيلَ لَهُ: أَبُو حَنِيفَةَ مُرْجِئٌ؟ فَقَالَ: «أَتَى حَقًّا». (صحيح)

 

(396)

Il fut dit à Abderazaq: « est-ce que Abou était mourji ? » alors il dit: « il l’a été en vrai« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

397حَدَّثَنِي مُحَمَّدُ بْنُ هَارُونَ، نا أَبُو صَالِحٍ، قَالَ: سَمِعْتُ يُوسُفَ بْنَ أَسْبَاطٍ، يَقُولُ: « لَمْ يُولَدْ أَبُو حَنِيفَةَ عَلَى الْفِطْرَةِ ». قَالَ: وَسَمِعْتُ يُوسُفَ، يَقُولُ: « رَدَّ أَبُو حَنِيفَةَ أَرْبَعَمِائَةِ أَثَرٍ عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ». (حسن)

 

(397)

Youssouf ibn asbât a dit:

« Abou hanifa n’est pas né sur la saine nature » et il a dit: « Abou hanifa a réfuté quatre cents hadiths du prophète (صلى الله عليه وسلم) ».

(sa chaine de transmission est bonne)

 

  

405حَدَّثَنِي أَبُو الْفَضْلِ الْخُرَاسَانِيُّ، نا أَبُو الْأَحْوَصِ مُحَمَّدُ بْنُ حَيَّانَ، قَالَ: سَأَلَ رَجُلٌ هُشَيْمًا يَوْمًا عَنْ مَسْأَلَةٍ، فَحَدَّثَهُ فِيهَا، بِحَدِيثٍ فَقَالَ الرَّجُلُ: إِنَّ أَبَا حَنِيفَةَ وَمُحَمَّدَ بْنَ الْحَسَنِ وَأَصْحَابُهُ يَقُولُونَ بِخِلَافِ هَذَا، فَقَالَ هُشَيْمٌ: «يَا عَبْدَ اللَّهِ إِنَّ الْعِلْمَ لَا يُؤْخَذُ مِنَ السِّفْلِ».

(قلت: الظاهر أن أبا الفضل هو عباس بن محمد الدروي (ثقة) فعلى هذا فيكون السند صحيحا و الله أعلم)

 

(405)

Youssouf el asbat a dit:

« Il fut posé une question à houshaiym à laquelle il répondit. Alors le questionneur lui dit: « certes Abou hanifa et ses compagnons ne disent pas la même chose » alors il dit: « ya abdallah! Certes la science ne se prend pas d’en dessous« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

  

قال أبو عبد الله محمد بن نصر بن الحجاج المروزي – رحمه الله – في كتابه « تعظيم قدر الصلاة »:

441قَالَ أَبُو عَبْدِ اللَّهِ: قَالَ إِسْحَاقُ: قَالَ يَحْيَى بْنُ آدَمَ: ذُكِرَ لِأَبِي حَنِيفَةَ قَوْلُ مَنْ قَالَ: لَا أَدْرِي، نِصْفُ الْعِلْمِ، قَالَ: «فَلْيَقُلْ مَرَّتَيْنِ: لَا أَدْرِي، حَتَّى يَسْتَكْمِلَ الْعِلْمَ».

(قلت: أبو عبد الله هذا هو المروزي نفسه وشيخه هو بن راهويه الحنظلي الإمام و شيخه هو القرشي و هو ثقة فالسند صحيح إلى يحيى)

 

El marwazy a dit dans son livre « la glorification de la prière » (p 297):

(441)

Yahya ibn adam a dit: il fut rapporté à Abu hanifa la parole de certaines personnes: « (dire) je ne sais pas, c’est la moitié de la science » alors il dit: « alors qu’il dise –je ne sais pas – deux fois, ainsi sera complétée la science« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

(je dis) et certes n’échappera point au lecteur avisé la volonté de Abu hanifa de se moquer discrètement de la parole de sha’bi (imam parmi les salafs) lorsqu’il a dit: « (dire) je ne sais pas c’est la moitié de la science« .

(Rapporté par edarimi dans ses « sunnan » (186) avec une chaine de transmission authentique…)

 

 

قال أبو عبد الله المروزي في نفس المصدر السابق (ص 297):

سَمِعْتُ إِسْحَاقَ بْنِ إِبْرَاهِيمَ، يَقُولُ: قَالَ ابْنُ الْمُبَارَكِ، «كَانَ أَبُو حَنِيفَةَ رَحِمَهُ اللَّهُ يَتِيمًا فِي الْحَدِيثِ». (صحيح)

 

Et abou abdillah el marwazy a dit (p 297):

Ibnou lmoubarak a dit: « Abou hanifa était un orphelin dans le hadith« .

(c.a.d: qu’il ne connaissait rien à la science du hadith)

(sa chaine de transmission est authentique)

 

(je dis) : car la science était chez les salafs la science du coran et de la Sunna, et nul n’atteint la science de la Sunna qu’en connaissant la science du hadith, en connaissant ses transmetteurs et ses défauts afin de différencier entre l’authentique et le faible. De ce fait les gens de la Sunna étaient les gens du hadith, et ceci est la différence par exemple entre les trois imams : Malik, Ash Shafi’i et Ahmad qui sont tous trois, comme tout imam des salafs, des savants du hadith et entre l’imam de l’opinion personnelle : Abu Hanifa. Alors comment donc les mettre au même niveau ?!

 

و قال عبد الله بن أحمد بن حنبل في « العلل و معرفة الرجال »:

4842حَدثنِي أبي قَالَ حَدثنَا مِسْكين قَالَ حَدثنَا الْأَوْزَاعِيّ قَالَ سُئِلَ أَبُو حنيفَة قَالَ أبي: «لم يسمع الْأَوْزَاعِيّ من أبي حنيفَة شَيْئا إِنَّمَا عابه بِهِ». (سنده حسن)

 

Et Abdullah ibn Ahmad ibn hanbal a dit dans son livre « les vices (dans les chaines de transmission du hadith) et la connaissance de ses rapporteurs »(4842):

El Awza’i a dit: « il fut demandé à Abu hanifa… » alors mon père (Ahmed) a dit: « el awza’i n’a jamais rien entendu de Abu hanifa, il ne disait cela que pour le critiquer« .

(sa chaine de transmission est bonne)

 

 

5332سَأَلت أبي عَن أَسد بن عَمْرو قَالَ: «كَانَ صَدُوقًا وَأَبُو يُوسُف صَدُوق وَلَكِن أَصْحَاب أبي حنيفَة لَا يَنْبَغِي أَن يرْوى عَنْهُم شَيْء».

 

(5332):

J’ai demandé a mon père (Ahmed) au sujet de assad ibn ‘amr alors il me dit:

« Il était honnête et abou youssouf aussi mais par contre il n’est pas convenable de rapporter (des hadiths) d’après les compagnons de Abu hanifa« .  

 

 

قال العقيلي – رحمه الله – في كتابه « الضعفاء الكبير »:

و قال: حَدَّثَنَا عَبْدُ اللَّهِ بْنُ أَحْمَدَ قَالَ: حَدَّثَنَا إِبْرَاهِيمُ بْنُ عَبْدِ الرَّحِيمِ، حَدَّثَنَا أَبُو مَعْمَرٍ، حَدَّثَنَا الْوَلِيدُ بْنُ مُسْلِمٍ قَالَ: قَالَ لِي مَالِكُ بْنُ أَنَسٍ: «يُذْكَرُ أَبُو حَنِيفَةَ بِبَلَدِكُمْ؟» قَالَ: قُلْتُ: «نَعَمْ», قَالَ: «مَا يَنْبَغِي لِبَلَدِكُمْ أَنْ تُسْكَنَ».(سنده صحيحو لو إن كان فيه الوليد فإنه مدلس لكنه لا يضر هاهنا لأنه قد صرح بالتحديث)

 

Et el ‘ouqeyli a dit dans son livre « les (rapporteurs) faibles »:

Et Abdullah ibn ahmed a dit:

El walid ibn mouslim a dit: malik ibn anas m’a dit:

« Est-ce que Abu hanifa est cité dans votre pays? » je répondis: « oui » il dit: « il n’est pas convenable d’habiter chez vous« .

(sa chaine de transmission est authentique)

 

 

و قال: حَدَّثَنَاهُ عَبْدُ اللَّهِ بْنُ مُحَمَّدٍ الْمَرْوَزِيُّ قَالَ: سَمِعْتُ الْحُسَيْنَ بْنَ الْحَسَنِ الْمَرْوَزِيَّ يَقُولُ: سَأَلْتُ أَحْمَدَ بْنَ حَنْبَلٍ, فَقُلْتُ: مَا تَقُولُ فِي أَبِي حَنِيفَةَ, فَقَالَ: «رَأْيُهُ مَذْمُومٌ , وَحَدِيثُهُ لَا يُذْكَر». حَدَّثَنَا عَبْدُ اللَّهِ بْنُ أَحْمَدَ قَالَ: سَمِعْتُ أَبِي يَقُولُ: «حَدِيثُ أَبِي حَنِيفَةَ ضَعِيفٌ, وَرَأْيُهُ ضَعِيفٌ». (سنده حسن)

 

Et el Hussein ibn elhassan el marwazy a dit:

J’ai demandé à Ahmed ibn hanbal: « qu’est-ce que tu dis sur Abu hanifa? »

Alors il répondit: « son opinion personnelle est condamnée et ses hadiths sont à délaisser« . Et Abdullah ibn Ahmed nous a dit:

« J’ai entendu mon père (Ahmed) dire: « les hadiths de Abu hanifa sont faibles et son opinion personnelle est faible« .

(sa chaine de transmission est bonne).

 

(je dis) : c’est-à-dire qu’Abu Hanifa est un rapporteur faible et son fiqh est également faible car basé sur l’opinion et éloigné du hadith. à cela on rajoute sa faiblesse dans la croyance comme cela a précédé.

    

و قال أبو عبد الله الهمذاني الجورقاني (المتوفى: 543هـ) في كتابه « الأباطيل والمناكير والصحاح والمشاهير » بعدما ذكر الحديث في المرأة التي ترتد أنها لا تقتل و لكنها تحبس: « و َأَبُو حَنِيفَةَ مَتْرُوكُ الْحَدِيثِ« . انتهى

 

Et abou abdillah el hamdani el jourqani a dit dans son livre « el abatil wal manakir »:

« Abou hanifa est délaissé (matruk) dans le hadith« .

 

(je dis) : le matruk est celui qui est très faible dans le hadith au point de ne pas pouvoir être appuyé par un autre hadith faible.

 

 

و قال ابن عدي – رحمه الله – في « الكمال » (8/237):

وقال النسائي النعمان بْن ثَابِت أَبُو حنيفة كوفي ليس بالقوي، حَدَّثَنا أَحْمَدُ بْنُ حَفْصٍ، حَدَّثَنا أَحْمَد بْن سَعِيد الدارمي، قَالَ: سَمِعْتُ النَّضْرَ بْنَ شُمَيْلٍ يَقُولُ كَانَ أَبُو حنيفة متروك الحديث لَيْسَ بثقة.

(سنده حسن)

 

Ibn ‘adi a dit dans son livre « el kamel » (8237):

nodr ibn shoumeiyl a dit:

« Abou hanifa est délaissé dans le hadith, il n’est pas sûr (thiqah)« .

(sa chaine de transmission est bonne).

 

 

و قال الإمام البخاري رحمه الله في « التأريخ الكبير » (2253) في أبي حنيفة: « كان مرجئاسكتوا عنه وعن رأيه وعن حديثه،« . انتهى

 

Et l’imam el boukhary a dit dans son livre « l’historique » (2253) sur Abu hanifa:

« Il était mourji. Ils se sont tus sur lui, sur son opinion et son hadith« .

 

(je dis) : L’imam des savants du hadith : Al Bukhari a, comme tu le vois, rendu innovateur Abu Hanifa. Et sa parole « ils se sont tus » indique une critique forte et dure de sa part comme cela est connu dans la science du hadith. Il utilise cette parole pour le rapporteur qui est délaissé et très faible.

 

و قال عبد الله بن أحمد بن حنبل في « السنة »:

324حَدَّثَنِي إِبْرَاهِيمُ بْنُ سَعِيدٍ، ثنا أَبُو تَوْبَةَ، عَنْ سَلَمَةَ بْنِ كُلْثُومٍ، عَنِ الْأَوْزَاعِيِّ، أَنَّهُ لَمَّا مَاتَ أَبُو حَنِيفَةَ، قَالَ: «الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِي أَمَاتَهُ فَإِنَّهُ كَانَ يَنْقُضُ عُرَى الْإِسْلَامِ عُرْوَةً عُرْوَةً». (حسن)

 

Et Abdullah ibn Ahmed a dit dans son livre  »la sunna »:

(324)

Lorsque mourut Abou hanifa, el awza’i a dit:

« la louange est Allah celui qui l’a fait mourir, car certes il détruisait l’islam anse par anse« .

(sa chaine de transmission est bonne).

 

(et s’il est dit) mais certains savants ont rapportés que Abou hanifa était excusé lorsqu’il a délaissé certains textes et pour sa croyance du « irja » de par sa mauvaise interprétation (des textes) « ta-wil » et ils ont dis: « toute personne qui a fait un effort pour arriver à la vérité puis s’est trompé est excusée et cela de manière absolue » (!) car il n’a voulu qu’atteindre la vérité et ne voulait pas s’égarer (!!) alors il est excusé auprès d’Allah par son effort (personnel) et ne mérite donc en aucun cas d’être jugé en tant que pervers ou innovateur ou mécréant…

      

(la réponse) et combien de gens ont voulus la vérité et ne l’ont jamais obtenus ! ou comme l’a si bien dit ‘Abdullah ibn mass’ ûd – qu’Allah l’agrée – comme lorsqu’il fut questionné au sujet de certaines personnes qui s’étaient réunis dans la mosquée et avaient innovées une nouvelle forme de rappel (dikr) et lui avaient dis: « nous ne voulions que le bien » alors il répondit: « et combien de gens ont désirés le bien et ne l’ont jamais obtenus ! » (rapporté par e-darimi dans ses « sunnan » (210) avec une chaine de transmission authentique).

 

Alors cela est certes l’œil de cette nouvelle voie (minhaj) innovatrice qui a été instituée par ceux qui disent: « on conseil mais on ne critique pas » et « toute personne qui a fait un effort avait raison » et « on corrige mais on ne détruit pas » et d’autres choses encore de ce qu’a put avancer ‘Adnan ‘ar’or et Abou el Hassan el misri et les a suivit en cela Mohammed el imam – et quel mauvais suivi que cela – qu’Allah le guide, et cela est donc une fausse voie et un égarement à la base car il vient détruire un des fondements de cette religion monumentale et qui consiste dans le fait ~d’ordonner le bien et d’interdire le blâmable~ alors nous avons certes étés ordonnés de le faire Allah a dit:

 

﴿ كُنْتُمْ خَيْرَ أُمَّةٍ أُخْرِجَتْ لِلنَّاسِ تَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَتَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ وَتُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ

[Vous êtes (certes) la meilleur des communautés données aux gens: vous ordonnez le bien et vous interdisez le blâmable et vous croyez en Allah]

 

Et le prophète(صلى الله عليه وسلم) a dit:

«Celui d’entre vous qui verra un mal alors qu’il le change (réprimande)».

(rapporté par muslim selon Abou sa’id)

Et il a dit (صلى الله عليه وسلم):

«Que le prestige des gens ne vous empêche pas de dire la vérité lorsque vous la voyez ou l’entendez».

(rapporté par Ahmed selon Abou sa’id et l’a authentifié sheikh mouqbil)

Et cela et d’autres choses vient démontrer l’obligation de critiquer celui qui contredit la vérité et vient prouver aussi la nullité de cette règle totalement innovatrice qui n’est certes pas agrée par notre seigneur le très haut car elle vient changer sa religion (la vérité) il a dit:

 

                         ﴿ يُرِيدُونَ أَنْ يُبَدِّلُوا كَلَامَ اللَّهِ

[Ils veulent changer (remplacer) la parole d’Allah]

 

Alors ils dirent en voulant travestir la vérité: et les salafs étaient sur cette voie: ne pas rendre pécheurs ceux qui avaient mal interprétés les textes et avaient fais une erreur… comme ça, de manière absolue, sans précision et explication…  

 

Alors cela est donc une règle qui vient contredire le coran et la sunna et la voie des salafs e-salah et cela car la vérité, c’est qu’ils (les salafs) refusaient de juger qu’une personne s’était égarée tant que la preuve ne lui était pas parvenue mais après que la preuve de son égarement et de son erreur lui soit parvenue, je n’en connais pas un seul d’entre – eux qui ait refuser de critiquer celui qui s’opposait aux textes volontairement…

et nos savants ont certes expliqués et démontrés cette caducité comme par exemple Sheikh sa’id da’as – qu’Allah lui fasse miséricorde – lorsqu’il a dit dans son livre « la purification de la salafia » (p 199) après avoir parlé de cette règle:

« …ceci est en contradiction avec la voie des salafs car ils ont rendus obligatoire de juger de l’égarement de celui qui persistait dans le faux avoir qu’il lui ait été éclaircie et expliquée la preuve (houja) de cela, et aussi le fait de rendre innovateur (moubtadi’) celui qui se fanatise et s’accroche aveuglément à l’erreur… »

Puis il dit (p 201):

« et sheikh mouqbil el wadi’i a dit: « …et celui qui a connut la preuve puis qui a œuvré en contradiction avec la preuve devient (par cela) innovateur« .

Et sheikh el islam ibn teiymyat a dit dans ses « fatawas » (661):

« lorsque tu vois une parole fausse venant d’un grand imam d’avant, alors elle est excusée de par le fait qu’il ne lui a pas été transmise la preuve (de son erreur) mais par contre celui qui a eu accès à la preuve alors il n’est pas excusé « .

Allah a dit:

﴿ وَمَا كُنَّا مُعَذِّبِينَ حَتَّى نَبْعَثَ رَسُولًا

[Et nous ne chations personne tant que nous n’avons pas envoyé de messager]

 

Et donc cela vient te démontrer que toute personne qui a fait un effort personnel (puis s’est trompé) est forcement excusée de manière absolue mais celui qui mérite d’être excusé c’est celui qui n’a pas eu accès aux textes et à la preuve de son erreur et ne savait donc pas qu’il était sur une erreur…

Et nul doutes que Abou hanifa – après ce qui a été expliqué et démontré un peu plus haut – ne fait pas partie des gensà qui il n’a pas été démontré la preuve de leur égarement car les imams des salafs l’ont certes conseillé et lui ont démontré ses erreurs et le lui ont reproché alors qu’il était bien vivant et il n’est pas revenu (sauf de sa parole comme quoi le coran était créé !) pire, il a persisté dans son erreur et ses contradictions (aux textes) alors il a mérité ce qu’il a été dit sur lui et vient renforcer cela ce qui suit…

 

 

قال ابن عبد البر – رحمه الله – في كتابه « الانتقاء » (1/149):

« …كثير من أهل الحجاز استجازوا الطعن على أبي حنيفة لرده كثيراً من أخبار العدول (…) وكان مع ذلك يقول: الطاعات من الصلاة وغيرها لا تسمى إيماناً، وكل من قال من أهل السنة: الإيمان قول وعمل ينكرون قوله ويبدّعونه بذلك… » إلخ

 

Et ibn abd el bar a dit dans son livre « el intiqa » (1149):

« un grand nombre de savants du hijaz ont autorisé le fait de critiquer Abou hanifa à cause de son rejet de beaucoup de textes rapportés par des gens véridiques (…) et en plus de cela, il disait: les actes d’obéissances, comme la prière et d’autres actes, ne font pas partie de la foi, et toute personne des gens de la sunna et du consensus qui disait que la foi est une parole et une action refusait sa parole et le rendait innovateur par cela… »

 

(petite précision) on pourrait croire, de ce qu’il apparait de la parole de ibn Abd el bar, qu’il -y-aurait un désaccord entre les gens de la sunna et du consensus sur la définition de la foi qui englobe la parole et l’action alors qu’en fait il n’y a aucun désaccord entre eux et cela à l’unanimité comme l’a rapporté Sheikh el islam ibn taymiyya dans ses « fatawas » (7207-208).              

 

و قال ابن عدي – رحمه الله – في « الكمال » (8/237):

سمعتُ ابْن أبي دَاوُد يَقُول الوقيعة فِي أبي حنيفة جماعة من العلماء لأَن إمام البصرة أيوب السختياني وقد تكلم فيه وإمام الكوفة الثَّوْريّ وقد تكلم فيه وإمام الحجاز مَالِك وقد تكلم فيه وإمام مصر اللَّيْث بْن سعد وقد تكلم فيه وإمام الشام الأَوْزاعِيّ وقد تكلم فيه وإمام خراسان عَبد اللَّه بْن المُبَارك وقد تكلم فيه فالوقيعة فيه إجماع من العلماء فِي جميع الأفاق أو كما قَالَ. انتهى

 

Ibn ‘adi a dit dans son livre « el kamel » (8237):

« j’ai entendu ibn Abi dawoud dire: la critique de Abu hanifa est autorisée à l’unanimité des savants et cela parce que ayoub esakhtyiani a parlé sur lui et l’imam de koufa ethawri a parlé sur lui et l’imam du hijaz malik a parlé sur lui et l’imam d’Égypte a parlé sur lui et l’imam du sham a parlé sur lui et l’imam di khourassan a parlé sur lui alors, de par cela, la critique de Abu hanifa est autorisée à l’unanimité dans tous les pays« .

 

Ceci étant dit, il reste beaucoup d’autre choses encore à rapporter dont la longueur ici viendrait contredire ma volonté de brièveté et de concision au plus authentique et il se trouve aussi ce qu’il a été rapporté sur Abu hanifa en guise d’éloge à son égard mais cela, je l’ai certes délaissé de par le fait que le sujet de ces quelques feuillets résidait seulement dans le fait de démontrer que rendre Abou hanifa innovateur et le fait de le critiquer ne faisait nullement partie des fondements de la haddadiyya contrairement à ce qui à pu être dit auparavant par certains savants – qu’Allah les protège – (et cela n’est en aucune façon un manque de respect à leur égard car notre religion est basée sur le suivi des pieux prédécesseurs et les savants de toute époque s’ils ne viennent pas à contredire ceux d’avant eux…) alors que cela n’est absolument pas un péché et encore moins une innovation pire, le fait de rejeter cela et de le nier revient à une forme de détournement et de dissimulation de la vérité et à une forme de parole sur Allah et sur sa religion sans science ou comme l’a dit Sheikh Yahya elhajoury lors d’un de ses cours généraux après qu’il ait rappelé cette unanimité: « …comment ils peuvent rejeter cette unanimité ?! Certaines personnes parlent en suivant leurs passions et certes le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit:

«Quiconque croit en Allah et au jour dernier, alors qu’il dise un bien ou alors qu’il se taise».

 

Et je rajoute qu’Allah (تعالى) a dit:

 

﴿ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُونُوا قَوَّامِينَ بِالْقِسْطِ شُهَدَاءَ لِلَّهِ وَلَوْ عَلَى أَنْفُسِكُمْ أَوِ الْوَالِدَيْنِ وَالْأَقْرَبِينَ إِنْ يَكُنْ غَنِيًّا أَوْ فَقِيرًا فَاللَّهُ أَوْلَى بِهِمَا فَلَا تَتَّبِعُوا الْهَوَى أَنْ تَعْدِلُوا وَإِنْ تَلْوُوا أَوْ تُعْرِضُوا فَإِنَّ اللَّهَ كَانَ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرًا

[ النساء: ١٣٥ ]

 

[ô ceux qui ont crus soyez équitables en toute justice (soyez) témoins en vue de l’agrément d’ Allah et cela même envers vous-même ou (envers) les parents et les proches, qu’ils soient riches ou pauvres Allah est certes celui qui mérite la justice en premier lieu avant eux alors ne suivez pas la passion et si vous déformez et changez la vérité ou vous la cachez alors certes Allah est parfaitement connaisseur de ce que vous faites]

 

Et que les prières d’Allah soient sur notre prophète Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons jusqu’au jour des de la rétribution.

 

~ Et la louange est à Allah~

 

 Trad: Bilal Abu ‘Abdillah, Dammaj-fr.net

 

 

دار الحديث بدماج أول شهر رجب 1434ھ

 

Dar Al hadith de Dammaj, début du mois de rajab 1434 h.

Après que Sheikh Mohammed ibn hizam ait révisé puis autorisé à propager ce petit résumé, qu’Allah le récompense.

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.