Les conséquences funestes dans l’abandon du jihâd

بسم الله الرحمن الرحيم

Avis aux serviteurs des nuisances et des lourdes conséquences dans l’abandon du jihâd.

 

Ecrit et regroupé par le frère Abou ‘Uthmân Ibn Ahmad al Ghazâlyحفظه الله

Lu et autorisé à la diffusion par Abou ‘Abdirrahmân Yahyâ Ibn ‘Aly al Hajûryحفظه الله .

 

Louange à Allah celui qui dit :

 

قَاتِلُوهُمْ يُعَذِّبْهُمُ اللَّهُ بِأَيْدِيكُمْ وَيُخْزِهِمْ وَيَنصُرْكُمْ عَلَيْهِمْ وَيَشْفِ صُدُورَ قَوْمٍ مُّؤْمِنِينَ

Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant. (Le désaveu).

 

Et que les éloges d’Allah et Son Salut soient sur le messager d’Allah, celui qui dit : « J’ai été envoyé avec l’épée aux prémices de l’heure. »

 

J’atteste qu’il n’y a pas de divinité digne d’être adorée en dehors d’Allah et que Mohammad et Son serviteur et messagerصلى الله عليه و سلم . Ammâ ba’d :

Allah a facilité aux gens de la sunnah au Yémen l’ouverture de la porte du jihâd sur le sentier d’Allah par le combat contre les râfidahs zanâdiqahs. Cela par Sa grâce et parmi les bienfaits[1] méconnus par beaucoup de gens. Et celui qui a connu le mérite de cette splendide adoration ne peut que se hâter à y appeler et se précipiter à l’accomplir.

وَفِي ذَلِكَ فَلْيَتَنَافَسِ الْمُتَنَافِسُونَ

Et c’est en cela que se concurrencent ceux qui la convoitent.

(Les fraudeurs v26).

 

Donc, il ne revient à personne de s’abstenir de participer à ce bien, hormis celui qui aurait une excuse légiférée. Car beaucoup de muslims désireux de voir la porte du jihâd s’ouvrir à eux s’en détournèrent quand son heure fut venue, comme le firent les banî Isrâîl. Allah dit :

 

أَلَمْ تَرَ إِلَى الْمَلإِ مِن بَنِي إِسْرَائِيلَ مِن بَعْدِ مُوسَى إِذْ قَالُواْ لِنَبِيٍّ لَّهُمُ ابْعَثْ لَنَا مَلِكًا نُّقَاتِلْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ قَالَ هَلْ عَسَيْتُمْ إِن كُتِبَ عَلَيْكُمُ الْقِتَالُ أَلاَّ تُقَاتِلُواْ قَالُواْ وَمَا لَنَا أَلاَّ نُقَاتِلَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَقَدْ أُخْرِجْنَا مِن دِيَارِنَا وَأَبْنَآئِنَا فَلَمَّا كُتِبَ عَلَيْهِمُ الْقِتَالُ تَوَلَّوْاْ إِلاَّ قَلِيلاً مِّنْهُمْ وَاللَّهُ عَلِيمٌ بِالظَّالِمِينَ

N’as-tu pas su l’histoire des notables, Parmi les enfants d’Israël, lorsqu’après Moïse ils dirent à un prophète à eux: ‹Désigne-nous un roi, pour que nous combattions dans le sentier d’Allah›. il dit: ‹Et Si vous ne combattez pas, quand le combat vous sera prescrit?› Ils dirent: ‹Et qu’aurions nous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, alors qu’on nous a expulsés de nos maisons et qu’on a capturé nos enfants?› Et quand le combat leur fut prescrit, ils tournèrent le dos, sauf un petit nombre d’entre eux. Et Allah connaît bien les injustes. (La vache v246).

 

Shaytâne tente bien d’empêcher les gens de prendre ce grand sentier.

Selon Sabarah Ibn Abi al Fâkihرضي الله عنه : J’ai entendu le messager d’Allah dire صلى الله عليه و سلم :

« Shaytâne a certes préparé tous les moyens (de perdre) le fils d’Âdam. Il prend place sur la voie de l’Islam en disant : « Vas-tu embrasser l’Islam et délaisser ta religion et celle de tes ancêtres ? » Il lui désobéit alors et embrasse l’Islam. Alors il se place sur le chemin de la hijrah en lui disant : « Vas-tu émigrer et délaisser ta terre et ton ciel ? Le muhajir est à l’exemple du cheval attaché. » Il lui désobéit et émigre. Alors il prend place sur la voie du jihad en lui disant : « C’est un grand effort. Vas-tu combattre et te faire tuer, et tes biens seront divisés et ta femme se remariera ? » Il lui désobéit et combat ». Le prophète (صلى الله عليه وسلم) dit ensuite : « Celui dont d’entre eux qui fait cela puis meurt, c’est un devoir envers Allah de le faire entrer au Paradis. Ou s’il est tué, c’est un devoir envers Allah de le faire entrer au Paradis, et s’il meurt noyé c’est un devoir envers Allah de le faire entrer au Paradis, et si sa monture lui rompt le cou, c’est un devoir envers Allah de le faire entrer au Paradis. »

 

Rapporté par Ahmad, An Nasâî, Ibn Hibbân et At Tabarânî et authentifié par shaykh Al Albânî dans sahîh al taghrîb 1299 رحمهم الله .

Egalement (parmi ceux qui font le travail de shaytâne cité dans ce hadîth), les shayatîn parmi les humains abandonnés et abandonneurs. Et il est affligeant de voir la tristesse de ceux qui désirent rejoindre les combattants mais n’en ont pas la possibilité .

تَوَلَّواْ وَّأَعْيُنُهُمْ تَفِيضُ مِنَ الدَّمْعِ حَزَنًا أَلاَّ يَجِدُواْ مَا يُنفِقُونَ

Ils s’en retournèrent les yeux débordants de larmes de ne pouvoir trouver de quoi dépenser.

(Le désaveu v92).

 

Et celui qui s’en abstient tout en étant en mesure de le faire, par convoitise des biens ou par attache à ce bas monde, s’il savait les nuisances et les suites qui découlent de la renonciation au jihâd, il reviendrait à lui-mêmeet sa motivation pour le jihâd sur le sentier d’Allah s’en verrait culminante.

Donc, voici certaines fâcheuses conséquences générales ou spécifiques face au délaissement du jihâd :

 

1-Le délaissement du jihâd est une cause de perte en ce bas monde et dans l’au-delà :

 

Allahعز و جل dit :

وَأَنفِقُواْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَلاَ تُلْقُواْ بِأَيْدِيكُمْ إِلَى التَّهْلُكَةِ وَأَحْسِنُوَاْ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُحْسِنِينَ

Dépensez sur le sentier d’Allah et ne vous jetez pas de vos propres mains à la destruction. Et faites preuve de bienfaisance, Allah aime les bienfaisants. (La vache v195).

 

Selon Aslam Abou ‘Amrرضي الله عنه , il dit : « Nous sortîmes d’al Madînah pour une bataille, nous visions Constantinople. Il y avait dans le groupe ‘Abdurrahmân Ibn Khâlid Ibn al Walîd et les Romains se trouvaient juste derrière eux, n’étant séparés que par une muraille de la ville. Alors un homme s’élança vers eux et les gens se mirent à dire : « Arrête ! Arrête ! La Illaha illallah ! Il se jette à la destruction par ses propres mains ! » Et Abou Ayyûb dit : « Ce verset n’est descendu que sur nous, les ansârs, après qu’Allah secourut son prophète et fit apparaitre l’islam. Nous nous dîmes : «  Occupons-nous de nos biens pour les faire fructifier et délaissons le jihâd. Alors Allah fit descendre :

وَأَنفِقُواْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَلاَ تُلْقُواْ بِأَيْدِيكُمْ إِلَى التَّهْلُكَةِ وَأَحْسِنُوَاْ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُحْسِنِينَ

Dépensez sur le sentier d’Allah et ne vous jetez pas de vos propres mains à la destruction. Et faites preuve de bienfaisance, Allah aime les bienfaisants.

Ainsi, se jeter à la destruction de ses propres mains n’est que le fait de se préoccuper de ses biens pour les faire fructifier et de délaisser le jihâd ». Alors Abou ‘Imrâne dit qu’Abou Ayyûb, par la suite, n’a eu de cesse de combattre sur le sentier d’Allah jusqu’à ce qu’il fut enterré à Constantinople. »

Rapporté par Abou Dâwûd (2512) et an Nassâi (11029) et authentifié par l’imâm al Albâny (ainsi que l’imâm al Wâdi’y) رحمهم الله.

 

L’imam al Bukhâryرحمه الله a dit : Il a été dit : Ne renoncez pas à la dépense sur le sentier du bien et du jihâd, sans quoi cela vous mènera à votre perdition…

 

2-L’abandon du jihâd est un signe de nifâq (d’hypocrisie) et parmi les caractéristiques des munâfiqîn.

 

Selon Abou Hureyrahرضي الله عنه , le prophète صلى الله عليه و سلم a dit : « Celui qui n’a jamais fait de conquête ou qui n’y a jamais pensé , meurt sur une branche du nifâq. » Rapporté par Muslim.

 

Ka’b Ibn Mâlik رضي الله عنه a dit après son absence à la conquête de Tâbûk : « Lorsque je sortais au milieu des gens après le départ du messager d’Allah et que je me mêlais à eux, je m’attristais du fait que je n’y voyais que soit un homme noyé dans le nifâq, soit une personne excusée par Allah parmi les faibles ». Rapporté par al Bukhâry et Muslim.

Et Allah dit en éclaircissant que seuls un munâfiq ou ceux qui ont une maladie dans le cœur délaissent le jihâd :

 

لَا يَسْتَأْذِنُكَ الَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآَخِرِ أَنْ يُجَاهِدُوا بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنْفُسِهِمْ وَاللَّهُ عَلِيمٌ بِالْمُتَّقِينَ (44) إِنَّمَا يَسْتَأْذِنُكَ الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآَخِرِ وَارْتَابَتْ قُلُوبُهُمْ فَهُمْ فِي رَيْبِهِمْ يَتَرَدَّدُونَ

Ceux qui croient en Allah et Au Jour dernier ne te demandent pas permission quand il s’agit de mener combat avec leurs biens et leurs personnes. Et Allah connaît bien les pieux. Ne te demandent permission que ceux qui ne croient pas en Allah et Au Jour dernier, et dont les cœurs sont emplis de doute. Ils ne font qu’hésiter dans leur incertitude. (Désaveu v44-45).

 

Et Allah عز و جلdit également :

 

فَرِحَ الْمُخَلَّفُونَ بِمَقْعَدِهِمْ خِلَافَ رَسُولِ اللَّهِ وَكَرِهُوا أَنْ يُجَاهِدُوا بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنْفُسِهِمْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَقَالُوا لَا تَنْفِرُوا فِي الْحَرِّ قُلْ نَارُ جَهَنَّمَ أَشَدُّ حَرًّا لَوْ كَانُوا يَفْقَهُونَ (81) فَلْيَضْحَكُوا قَلِيلًا وَلْيَبْكُوا كَثِيرًا جَزَاءً بِمَا كَانُوا يَكْسِبُونَ

Ceux qui ont été laissés à l’arrière se sont réjouis de pouvoir rester chez eux à l’arrière du Messager d’Allah, ils ont répugné à lutter par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d’Allah, et ont dit: ‹Ne partez pas Au combat pendant cette chaleur!› Dis: ‹Le feu de l’Enfer est plus intense en chaleur.› – qu’ils rient un Peu et qu’ils pleurent beaucoup en récompense de ce qu’ils se sont acquis.

(Le désaveu v81-82).

Et Il dit سبحانه :

وَمِنْهُمْ مَنْ يَقُولُ ائْذَنْ لِي وَلَا تَفْتِنِّي أَلَا فِي الْفِتْنَةِ سَقَطُوا وَإِنَّ جَهَنَّمَ لَمُحِيطَةٌ بِالْكَافِرِينَ

Parmi eux il en est qui dit: ‹Donne-moi la permission (de rester) et ne me mets pas en tentation.› Or, c’est bien dans la tentation qu’ils sont tombés; l’Enfer est Tout autour des mécréants.

(Le désaveu v49).

Et Allah dit :

 

وَإِذَا أُنْزِلَتْ سُورَةٌ أَنْ آَمِنُوا بِاللَّهِ وَجَاهِدُوا مَعَ رَسُولِهِ اسْتَأْذَنَكَ أُولُو الطَّوْلِ مِنْهُمْ وَقَالُوا ذَرْنَا نَكُنْ مَعَ الْقَاعِدِينَ (86) رَضُوا بِأَنْ يَكُونُوا مَعَ الْخَوَالِفِ وَطُبِعَ عَلَى قُلُوبِهِمْ فَهُمْ لَا يَفْقَهُون

 

Et lorsqu’une sourate est révélée: ‹Croyez en Allah et luttez en compagnie de son Messager›, les gens qui ont tous les moyens (de combattre) Parmi eux te demandent de les dispenser (du combat), et disent: ‹Laisse-nous avec ceux qui restent›. Il leur plaît, (après le départ des combattants) de demeurer avec celles qui sont restées à l’arrière. Leurs cœurs ont été scellés et ils ne comprennent rien.

(Le désaveu v86-87).

Et Il dit جل و على:

 

وَجَاءَ الْمُعَذِّرُونَ مِنَ الْأَعْرَابِ لِيُؤْذَنَ لَهُمْ وَقَعَدَ الَّذِينَ كَذَبُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ سَيُصِيبُ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ

Et parmi les Bédouins, certains sont venus demander d’être dispensés (du combat). Et ceux qui ont menti à Allah et à Son Messager sont restés chez eux. Un châtiment douloureux affligera les mécréants d’entre eux. (le désaveu v90).

Allah dit :

 

إِنَّمَا السَّبِيلُ عَلَى الَّذِينَ يَسْتَأْذِنُونَكَ وَهُمْ أَغْنِيَاءُ رَضُوا بِأَنْ يَكُونُوا مَعَ الْخَوَالِفِ وَطَبَعَ اللَّهُ عَلَى قُلُوبِهِمْ فَهُمْ لَا يَعْلَمُونَ

Il n’y a de voie (de reproche à), vraiment, que contre ceux qui demandent d’être dispensés, alors qu’ils sont riches. Il leur plaît de demeurer avec celles qui sont restées à l’arrière. Et Allah a scellé leurs cœurs et ils ne savent pas. (Le désaveu v93).

Et Il dit عز و جل:

 

وَإِذْ قَالَتْ طَائِفَةٌ مِنْهُمْ يَا أَهْلَ يَثْرِبَ لَا مُقَامَ لَكُمْ فَارْجِعُوا وَيَسْتَأْذِنُ فَرِيقٌ مِنْهُمُ النَّبِيَّ يَقُولُونَ إِنَّ بُيُوتَنَا عَوْرَةٌ وَمَا هِيَ بِعَوْرَةٍ إِنْ يُرِيدُونَ إِلَّا فِرَارًا

De même, un groupe d’entre eux dit: ‹Gens de Yathrib ! Ne demeurez pas ici. retournez [chez vous]›. Un groupe d’entre eux demande Au prophète la permission de partir en disant: ‹Nos demeures sont sans protection›, alors qu’elles ne l’étaient pas: ils ne voulaient que s’enfuir. (Les coalisés v13).

 

Selon abou Sa’îd al Khudry رضي الله عنه : « Certains hommes parmi les munâfiqîn à l’époque du messager d’Allah s’absentaient des batailles lorsque celui-ci y allait. Ils se réjouissaient d’être restés en arrière du messager d’Allah. Lorsqu’il revenait, ils lui donnaient des excuses en jurant par Allah. Et ils aimaient se faire vanter pour ce qu’ils ne faisaient pas. Alors ce verset descendit :

لاَ تَحْسَبَنَّ الَّذِينَ يَفْرَحُونَ

Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu’ils ont fait, et qui aiment qu’on les loue pour ce qu’ils n’ont pas fait…!

(La famille d’Imrâne v188).

Rapporté par al Bukhâry.

 

3-Le délaissement du jihâd est une cause d’humiliation et de honte :

 

Ibn ‘Omar رضي الله عنهa dit : J’ai entendu le prophète صلى الله عليه و سلمdire : « « Si vous pratiquez entre vous al ‘înah[2], que vous agréez l’agriculture, que vous recherchez les queues des vaches[3] et que vous délaissez le jihâd, Allah fera dominer (vos ennemis) sur vous qui vous rabaisseront, et la situation demeurera ainsi jusqu’à ce que vous retourniez à votre religion ! » Rapporté Abou Dâwûd (3462) authentifié par l’imâm al Albânyعليهم رحمة الله .

Et le prophète صلى الله عليه و سلمa dit : « l’humiliation et l’avilissement ont été mis pour ceux qui s’opposent à mon ordre ». Selon Ibn ‘Omar rapporté par al Bukhâry.

 

4-L’abandon du jihâd est une cause de descente du châtiment en ce bas monde et dans l’au-delà :

Allah dit :

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا مَا لَكُمْ إِذَا قِيلَ لَكُمُ انْفِرُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ اثَّاقَلْتُمْ إِلَى الْأَرْضِ أَرَضِيتُمْ بِالْحَيَاةِ الدُّنْيَا مِنَ الْآَخِرَةِ فَمَا مَتَاعُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا فِي الْآَخِرَةِ إِلَّا قَلِيلٌ (38) إِلَّا تَنْفِرُوا يُعَذِّبْكُمْ عَذَابًا أَلِيمًا وَيَسْتَبْدِلْ قَوْمًا غَيْرَكُمْ وَلَا تَضُرُّوهُ شَيْئًا وَاللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ

Ô vous qui croyez! Qu’avez-vous? Lorsque l’on vous a dit: ‹élancez-vous dans le sentier d’Allah›; vous vous êtes appesantis sur la terre. la vie présente vous agrée-t-elle plus que l’au-delà? – Or, la jouissance de la vie présente ne sera que peu de choses, comparée à l’au-delà! Si vous ne vous lancez pas Au combat, il vous châtiera d’un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien. et Allah est Omnipotent. (Le désaveu v38-39).

 

As Sa’dyرحمه اللهa dit : « Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous affligera un dur châtiment en ce bas monde et dans l’au-delà ». Fin de citation.

 

Allahتعالىdit :

 

قُلْ إِنْ كَانَ آَبَاؤُكُمْ وَأَبْنَاؤُكُمْ وَإِخْوَانُكُمْ وَأَزْوَاجُكُمْ وَعَشِيرَتُكُمْ وَأَمْوَالٌ اقْتَرَفْتُمُوهَا وَتِجَارَةٌ تَخْشَوْنَ كَسَادَهَا وَمَسَاكِنُ تَرْضَوْنَهَا أَحَبَّ إِلَيْكُمْ مِنَ اللَّهِ وَرَسُولِهِ وَجِهَادٍ فِي سَبِيلِهِ فَتَرَبَّصُوا حَتَّى يَأْتِيَ اللَّهُ بِأَمْرِهِ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ

Dis: ‹Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu’Allah, Son messager et la lutte dans le sentier d’Allah, alors attendez qu’Allah fasse venir son ordre. et Allah ne guide pas les gens pervers›.

(le désaveu v24).

 

C’est-à dire : attendez ce qui vous arrivera comme mauvaise rétribution et châtiment de sa part.

Selon Abou Umâmahرضي الله عنه , le prophète صلى الله عليه و سلمa dit :

« Celui qui ne participe pas à une conquête ou qui n’équipe pas un conquérant, ou qui n’aide pas ce conquérant (en son absence) dans sa famille en bien. Allah lui fera l’atteindra  soudainement (d’une épreuve) avant le jour du jugement. » Rapporté par Abou Dâwûd (2503) authentifié par l’imâm al Albânyرحمهم الله .

Et Allah a dit :

قُلْ لَنْ يَنْفَعَكُمُ الْفِرَارُ إِنْ فَرَرْتُمْ مِنَ الْمَوْتِ أَوِ الْقَتْلِ وَإِذًا لَا تُمَتَّعُونَ إِلَّا قَلِيلًا

Dis: ‹Jamais la fuite ne vous sera utile Si C’est la mort (sans combat) ou le meurtre (dans le combat) que vous fuyez; dans ce cas, vous ne jouirez (de la vie) que peu (de temps)›. (Les coalisés v16).

 

Et Allah dit :

 

قَالَ رَبِّ إِنِّي لَا أَمْلِكُ إِلَّا نَفْسِي وَأَخِي فَافْرُقْ بَيْنَنَا وَبَيْنَ الْقَوْمِ الْفَاسِقِينَ (25) قَالَ فَإِنَّهَا مُحَرَّمَةٌ عَلَيْهِمْ أَرْبَعِينَ سَنَةً يَتِيهُونَ فِي الْأَرْضِ فَلَا تَأْسَ عَلَى الْقَوْمِ الْفَاسِقِينَ

Ils dirent: ‹Ô Mûsâ! Nous n’y entrerons jamais, aussi longtemps qu’ils y seront. Va donc, toi et Ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons là où nous sommes›. Il dit: ‹Seigneur! Je n’ai de pouvoir, vraiment, que sur moi- même et sur mon frère: sépare-nous donc de ce peuple pervers›. Il (Allah) dit: ‹Eh bien, ce pays leur sera interdit pendant quarante ans, durant lesquels ils erreront sur la terre. Ne te tourmente donc pas pour ce peuple pervers›. (La table servie v24-26).

 

5-L’abandon du jihâd compte parmi les grands péchés car il expose au courroux d’Allah et à son châtiment en ce bas monde ainsi que dans l’au-delà :

 

Sheikh al Islâmرحمه الله dit : « Tout groupe (en islam) n’accomplissant pas certaines salâts prescrites ou le jeûne…ou le jihâd contre les kuffar ou l’imposition de la jiziyah aux gens du livre ou autre parmi les obligations de la religion ou ses interdictions, celles dont personne n’est excusé dans leur délaissement ou qui dont celui quis’obstine à refuser leur caractère obligatoire est rendu kâfir. Car si un groupe les délaisse (ces obligations) il sera combattu pour cela, même s’il reconnait qu’elles sont obligatoires. Il s’agit d’une chose sur laquelle je ne connais pas de divergence entre les savants. » Fin de citation…

(Majmou’ al fatâwa)P 503 v28.

 

6-Le délaissement du jihâd est une cause de la propagation du shirk, des troubles, de l’injustice et cela élève la mécréance et ses adeptes.

 

Allah تعالى dit :

 

وَلَوْلَا دَفْعُ اللَّهِ النَّاسَ بَعْضَهُمْ بِبَعْضٍ لَهُدِّمَتْ صَوَامِعُ وَبِيَعٌ وَصَلَوَاتٌ وَمَسَاجِدُ يُذْكَرُ فِيهَا اسْمُ اللَّهِ كَثِيرًا وَلَيَنْصُرَنَّ اللَّهُ مَنْ يَنْصُرُهُ إِنَّ اللَّهَ لَقَوِيٌّ عَزِيزٌ

Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d’Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (sa religion). Allah est assurément Fort et Puissant.

(le Hajj v40).

Et Il dit سبحانه و تعالى:

 

وَلَوْلَا دَفْعُ اللَّهِ النَّاسَ بَعْضَهُمْ بِبَعْضٍ لَفَسَدَتِ الْأَرْضُ وَلَكِنَّ اللَّهَ ذُو فَضْلٍ عَلَى الْعَالَمِينَ

Et Si Allah ne repoussait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Allah est Détenteur de la faveur pour les mondes. (La vache v251).

 

As Sa’dyرحمه الله a dit : « C’est-à dire que s’il ne repoussait pas, par le biais des combattants sur son sentier, le complot des pervers et les assauts des kuffâr, la terre s’en verrait corrompue par la domination des kuffâr, l’instauration des emblèmes de la mécréance et leur empêchement de l’adoration d’Allah et de l’extériorisation/la manifestation de sa religion. Cependant , Allah est le Détenteur de la grâce pour le monde du fait qu’il leur a légiféré le jihâd, dans lequel se trouvent leur bonheur et leur protection, et qu’il les instaure/établit sur terre par des causes qu’ils connaissent et d’autres qu’ils ignorent ». Fin de citation…

 

Allah dit :

 

فَقَاتِلْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ لَا تُكَلَّفُ إِلَّا نَفْسَكَ وَحَرِّضِ الْمُؤْمِنِينَ عَسَى اللَّهُ أَنْ يَكُفَّ بَأْسَ الَّذِينَ كَفَرُوا وَاللَّهُ أَشَدُّ بَأْسًا وَأَشَدُّ تَنْكِيلًا

Combats donc dans le sentier d’Allah ! Tu n’es responsable que de toi-même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus Redoutable en force et plus Sévère en punition. (Les femmes v84).

 

Et Il dit عز و جل:

 

وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لَا تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ لِلَّهِ فَإِنِ انْتَهَوْا فَلَا عُدْوَانَ إِلَّا عَلَى الظَّالِمِينَ

Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. (La vache v193).

 

Et Allah dit :

 

وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لَا تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ كُلُّهُ لِلَّهِ فَإِنِ انْتَهَوْا فَإِنَّ اللَّهَ بِمَا يَعْمَلُونَ بَصِيرٌ

Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s’ils cessent … Allah observe bien ce qu’ils œuvrent. (Le butin v39).

 

Et Il dit سبحانه:

 

وَمَا لَكُمْ لَا تُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَالْمُسْتَضْعَفِينَ مِنَ الرِّجَالِ وَالنِّسَاءِ وَالْوِلْدَانِ الَّذِينَ يَقُولُونَ رَبَّنَا أَخْرِجْنَا مِنْ هَذِهِ الْقَرْيَةِ الظَّالِمِ أَهْلُهَا وَاجْعَلْ لَنَا مِنْ لَدُنْكَ وَلِيًّا وَاجْعَلْ لَنَا مِنْ لَدُنْكَ نَصِيرًا

Et qu’avez-vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la cause des faibles: hommes, femmes et enfants qui disent: ‹Seigneur! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur›.

(Les femmes v75).

 

Et Allah dit :

 

أَلَا تُقَاتِلُونَ قَوْمًا نَكَثُوا أَيْمَانَهُمْ وَهَمُّوا بِإِخْرَاجِ الرَّسُولِ وَهُمْ بَدَءُوكُمْ أَوَّلَ مَرَّةٍ أَتَخْشَوْنَهُمْ فَاللَّهُ أَحَقُّ أَنْ تَخْشَوْهُ إِنْ كُنْتُمْ مُؤْمِنِينَ

Ne combattrez-vous pas des gens qui ont violé leurs serments, qui ont voulu bannir le Messager et alors que ce sont eux qui vous ont attaqués les premiers? Les redoutiez-vous? C’est Allah qui est plus digne de votre crainte Si vous êtes croyants! (Le désaveu v13).

 

Et dans la parole d’Allahعز و جل :

 

وَعَسَى أَن تَكْرَهُواْ شَيْئًا وَهُوَ خَيْرٌ لَّكُمْ

Il se peut que vous détestiez une chose alors qu’elle est bonne pour vous. (La vache 216)

 

Ibn Kathîrرحمه الله a dit : « Parmi cela, le délaissement du combat qui aurait pour conséquence une supériorité de l’ennemi sur les terres et les gouverneurs». Fin de citation…

 

7-L’abandon du jihâd empêche l’obtention du tawfîq (succès) pour un nouvel accomplissement des bonnes œuvres.

 

Allah عز و جلdit :

 

فَإِنْ رَجَعَكَ اللَّهُ إِلَى طَائِفَةٍ مِنْهُمْ فَاسْتَأْذَنُوكَ لِلْخُرُوجِ فَقُلْ لَنْ تَخْرُجُوا مَعِيَ أَبَدًا وَلَنْ تُقَاتِلُوا مَعِيَ عَدُوًّا إِنَّكُمْ رَضِيتُمْ بِالْقُعُودِ أَوَّلَ مَرَّةٍ فَاقْعُدُوا مَعَ الْخَالِفِينَ

Si Allah Te ramène vers un groupe de ces (gens-là), et qu’ils demandent permission de partir au combat, alors Dis: ‹Vous ne sortirez plus jamais en ma compagnie, et vous ne combattrez plus jamais d’ennemis avec moi. Vous avez été plus contents de rester chez vous la première fois; demeurez donc chez vous en compagnie de ceux qui se tiennent à l’arrière›. (Le désaveu v83).

 

As Sa’dyرحمه الله dit à propos de la parole :

 

(trr)Si Allah Te ramène vers un groupe de ces (gens-là)

Il s’agit de ceux qui n’ont pas participé sans excuse et sans avoir été attristés par leur absence.

  1. et qu’ils demandent permission de partir au combat

Pour autre que ces conquêtes, s’ils y constatent quelque facilité.

  1. alors dis

En guise de sanction :

(trr)Vous ne sortirez plus jamais en ma compagnie, et vous ne combattrez plus jamais d’ennemis avec moi

Allah nous passera de vous.

  1. Vous avez été plus contents de rester chez vous la première fois; demeurez donc chez vous en compagnie de ceux qui se tiennent à l’arrière

Cela tel que l’a dit Allah :

 

وَنُقَلِّبُ أَفْئِدَتَهُمْ وَأَبْصَارَهُمْ كَمَا لَمْ يُؤْمِنُواْ بِهِ أَوَّلَ مَرَّةٍ

Parce qu’ils n’ont pas cru la première fois, nous détournerons leurs cœurs et leurs yeux.

(Les bestiaux v110).

 

Car celui qui s’alourdit (d’agir) ou qui s’abstient d’appliquer ce qui est ordonné lorsque l’occasion se présente, il ne lui sera plus accordé le succès pour agir une autre fois et un rempart sera placé entre lui et l’acte.

Le verset contient également une réprimande à leur encontre. Car si les muslîms tiennent compte que ceux-là font partie de ceux qui sont privés de sortir pour le jihâd à cause de leur désobéissance, cela constituera pour eux une remontrance et une mise en garde d’agir comme eux.» Fin de citation…

 

Ibn al Qayymرحمه اللهa dit à propos de celui qui délaisse le jihâd :

« Ils sont ceux qui ont le moins de religion et les plus détestés auprès d’Allah pour avoir délaissé ces obligations, même s’ils étaient de ceux qui renoncent à tous les biens de ce bas monde. Et tu ne verras que peu parmi eux avoir le visage qui rougit ou réagir de colère pour Allah lorsque Ses interdits sont bafoués et consacrer son honneur au secours de Sa religion. Et les auteurs de grands péchés (autre que celui-ci) sont de meilleure situation qu’eux». Fin de citation tirée de عدة الصابرين v1 p121.

 

8- L’abandon du jihâd affaiblit la ‘aqîdah ainsi que l’alliance et le désaveu car il ne laisse pas apparaitre son alliance aux croyants et son désaveu des kuffâr.

Allah سبحانه و تعالىdit :

 

إِنَّ الَّذِينَ آَمَنُوا وَهَاجَرُوا وَجَاهَدُوا بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنْفُسِهِمْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَالَّذِينَ آَوَوْا وَنَصَرُوا أُولَئِكَ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ وَالَّذِينَ آَمَنُوا وَلَمْ يُهَاجِرُوا مَا لَكُمْ مِنْ وَلَايَتِهِمْ مِنْ شَيْءٍ حَتَّى يُهَاجِرُوا وَإِنِ اسْتَنْصَرُوكُمْ فِي الدِّينِ فَعَلَيْكُمُ النَّصْرُ إِلَّا عَلَى قَوْمٍ بَيْنَكُمْ وَبَيْنَهُمْ مِيثَاقٌ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ

Ceux qui ont cru, émigré et lutté de leurs biens et de leurs personnes dans le sentier d’Allah, ainsi que ceux qui leur ont donné refuge et secours, ceux- là sont alliés les uns des autres. Quant à ceux qui ont cru et n’ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent. Et s’ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours, mais pas contre un peuple auquel vous êtes liés par un pacte. Et Allah observe bien ce que vous œuvrez.

(Le butin v72).

 

9-Le délaissement du jihâd laisse échapper d’immenses avantages pour ce bas monde et pour l’au-delà. Parmi eux, la récompense énorme promise par Allah aux mujâhidîn ainsi que les mérites du jihâd.

 

Allah dit :

 

وَالَّذِينَ قُتِلُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَلَن يُضِلَّ أَعْمَالَهُمْ (4) سَيَهْدِيهِمْ وَيُصْلِحُ بَالَهُمْ (5) وَيُدْخِلُهُمُ الْجَنَّةَ عَرَّفَهَا لَهُمْ

Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, il ne rendra jamais vaines leurs actions. Il les guidera et améliorera leur condition, et les fera entrer Au Paradis qu’il leur aura fait connaître.

(Mohammad v4-5-6).

 

Le martyr dans l’au-delà.

 

وَلَا تَحْسَبَنَّ الَّذِينَ قُتِلُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ أَمْوَاتًا بَلْ أَحْيَاءٌ عِنْدَ رَبِّهِمْ يُرْزَقُونَ (169) فَرِحِينَ بِمَا آَتَاهُمُ اللَّهُ مِنْ فَضْلِهِ وَيَسْتَبْشِرُونَ بِالَّذِينَ لَمْ يَلْحَقُوا بِهِمْ مِنْ خَلْفِهِمْ أَلَّا خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلَا هُمْ يَحْزَنُونَ (170) يَسْتَبْشِرُونَ بِنِعْمَةٍ مِنَ اللَّهِ وَفَضْلٍ وَأَنَّ اللَّهَ لَا يُضِيعُ أَجْرَ الْمُؤْمِنِينَ

Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus. Et joyeux de la faveur qu’Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. Ils sont ravis d’un bienfait d’Allah et d’une Faveur, et du fait qu’Allah ne laisse pas perdre la récompense des croyants. (La famille d’Imrâne v 169-171).

 

Et parmi elles, une vie noble en ce bas monde, l’accomplissement de la législation d’Allah et l’obtention du butin. Selon Ibn ‘Umarرضي الله عنه , le prophète صلى الله عليه و سلمa dit :

« Ma subsistance a été placée sous l’ombre de ma lance ». Rapporté par al Bukhâry[4].

Louange à Allah Seigneur des mondes, la salât et le salut soient sur notre prophète Mohammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Ecrit par Abou ‘uthmân Ibn Ahmad al Ghazâly

Le 12 du mois de Râbi’ al Thâny de l’an 1433h.

 

Source: http://aloloom.net/vb/showthread.php?t=12208&p=98036#post98036

 

 

Traduit par Abou Taymiyah Khalîl al Martinîky

Dammaj-fr.com

 



1-Le bienfait cité concerne le fait de combattre les ennemis d’Allah de façon légiférée et non de subir le blocus.

2-Ibn al Athîr dans son livre « al Nihâyah » dit qu’il s’agit de vendre une marchandise à quelqu’un sous une échéance définie, puis de la lui racheter pour moins cher.

3-C’est-à-dire, d‘être préoccupé par les biens de ce bas monde.

4-Pour éclaircissement voir ici.

Laisser un commentaire