Pas encore de commentaires

Le prétendu khilâfah DAESH tue ceux qui accomplissent la salât et égorgent les humains au couteau (Ch.Al ‘Abbâd)

Bismillah

Le prétendu khilâfah DAESH tue ceux qui accomplissent la salât et égorgent les humains au couteau

Cheikh Al ‘Abbâd حفظه الله a dit :

« La louange est à Allah Seigneur des mondes. Que les éloges d’Allah soient sur Son serviteur et messager, notre prophète Mohammed, ainsi que sur sa famille et sur ceux qui les ont suivi dans l’excellence jusqu’au jour de la résurrection.

Amma ba’d (quoi qu’il advienne) :

Une secte est apparue ces derniers temps en Irak et au Shâm s’étant désignée elle-même état islamique, puis Califat islamique. Elle se rendit célèbre par l’appellation DAESH (EIIL le E pour état, le I pour Irak, le I islâm, le L pour levant). Beaucoup de jeunes ont été induits en erreur par cette secte égarée, sur la terre des deux lieux sacrés, surtout les plus jeunes d’entre eux qui finissent par partir les rejoindre et se mettre dans leurs rangs, et d’autres sont restés dans leurs pays attendant les instructions pour mettre en place et réaliser leur plan criminel.

J’ai auparavant écrit une parole intitulée « Les troubles du prétendu khilâfah daesh Irakien » diffusée le 28 /09/1435h. J’y ai évoqué que leurs jeunes recrues restent dans l’attente de la mort en se faisant exploser ou de se faire égorger au couteau. J’y ai dit : « Que les jeunes recrues de cette secte se remettent en question et qu’ils s’accrochent à leur raison et qu’aucun d’entre eux ne pense ne serait-ce qu’à rejoindre leurs rangs, sous peine de quitter cette vie par le biais de ces ceintures explosives dont ils se revêtent ou en se faisant égorger, chose faisant partie des points distinctifs de cette secte. Ils (ces jeunes) doivent obéir et écouter l’état saoudien dans lequel ils vivent ainsi que leurs pères et grands-pères, sous protection, en toute sécurité.

Ces derniers jours passés, deux jeunes à la solde de cette secte de DAESH, ont réalisé un de leur plan malfaiteur consistant à se faire exploser par le biais de ceintures (explosives) dans deux mosquées dans la région est, à l’heure de la salât du vendredi, en date du 4 et 11 de ce mois (Cha’bân). Ils ont causé leur propre perte ainsi que la mort d’un bon nombre de personnes présentes (accomplissant la salât). Il s’agit là d’un acte immonde. N’étant pas un simple délit mais le comble de la criminalité.

Chose clarifiée par ce qui suit :

1- Tuer (volontairement) une vie protégée sans droit est un crime, un grand parmi les plus grands péchés. Tout cela durant l’accomplissement de la salât, rendant ce crime d’autant plus hideux.

2- La base est que celui qui est dans une mosquée est en état de paix, de tranquillité et de sécurité de tout affront ou de peur. Qu’en est-il donc d’outrager au point d’en arriver à tuer ceux qui y accomplissent la salât.

3- Si la Législation a proscrit de tuer les prêtres dans leurs lieux de culte, comme cela est rapporté dans le Mousnad (2728) et autre, alors à plus forte raison de tuer ceux qui accomplissent la salât dans les mosquées.

4- Qu’il n’est pas permis au mouslim de se donner la mort, ni au moyen de ceinture explosive ni par autre chose, en aucune situation en raison de la Parole d’Allah :

وَلاَ تَقْتُلُواْ أَنفُسَكُمْ

Et ne vous tuez pas vous-mêmes.

5- La législation proscrit de tuer les enfants lors des guerres comme il est rapporté dans le Sahîh de l’imâm Mouslim.

6- Cet acte criminel est une entrave sur le sentier d’Allah engendrant la peur chez ceux qui se rendent aux mosquées pour y accomplir la salât du vendredi. Chose parvenue au stade que certains demandent qu’en est-il de ne plus se rendre dans l’ensemble des mosquées le vendredi, à cause d’un fait rarissime.

7- Cet acte criminel est un pur outrage envers l’Islâm et les mouslims. Il contribue à exécuter ce complot mis en place par cette secte égarée s’étant elle-même déclarée « état islamique ». On n’en prévoit aucun bien, voire même fait inimaginable pour un état islamique, et il ne s’agit là que d’un échantillon de leurs délits.

8- Tuer ceux qui accomplissent la salât est un crime quel que soit le lieu sur terre où cela se produirait, alors qu’en est-il de le faire sur les terres saoudiennes dont les juges tranchent selon la législation islamique et qui est le meilleur état islamique.

9- Ce prétendu califat de daesh, leur atteinte ne se limite pas qu’à cette jeunesse leurrée causant leur propre perte ainsi que celle d’autrui en réalisant leur sombre dessein, mais également aux familles, avec tout que cela comporte comme désobéissance envers les parents par les faits de leurs enfants.

10- La ressemblance des hommes envers les femmes et inversement est illicite, du fait de la parole d’ibn ‘Abbâs « Le prophète a maudit les hommes cherchant à ressembler aux femmes et les femmes cherchant à ressembler aux hommes » Rapporté par al Boukhâry (5858). Et l’un de ces jeunes est venu revêtu de vêtements de femmes.

Je conclus en prodiguant le conseil pour tout jeune s’étant affilié aux rangs de cette secte égarée qu’il se ressaisisse et qu’il demeure auprès de sa famille loin de ce qui pourrait lui nuire en ce bas monde et dans l’au-delà.

Et je demande à Allah عز وجل qu’il réforme la jeunesse des mouslims et qu’il les guide vers les sentiers de la paix. Et qu’il accorde le succès à tous les mouslims pour une rétribution louable en ce bas monde et dans l’au-delà. Et qu’il accorde le succès à ces terres et à son peuple  pour tout bien et qu’il les préserve de tout mal. Il est certes parfaitement Audiant et répondant (aux invocations).

Que les éloges d’Allah soient sur notre prophète Mohammed, sur sa famille et ses compagnons. »

Tiré de http://al-abbaad.com/index.php?option=com_content&view=article&id=138:135&catid=28:variety&Itemid=123

Traduit par Abou Taymiyah Khalîl al Martinîky

dammaj-fr.com

Les commentaires sont fermés.