Le mérite du jihâd et des moujâhidîn (C. Ibn Bâz)

بسم الله الرحمن الرحيم
La louange à celui qui a ordonné le jihâd sur son sentier en promettant une immense récompense et un secours évident. J’atteste qu’il n’y a pas de divinité en droit d’être adorée si ce n’est Allah seul sans associé. Lui qui dit dans Son Noble Livre :
وَكَانَ حَقًّا عَلَيْنَا نَصْرُالْمُؤْمِنِينَ
C’était Notre devoir de secourir les croyants.
(Les romains v47).
 
J’atteste que Mohammad est son messager et son plus aimé, le meilleur des moujâhidîn, le plus véridique des combattants et le plus grand conseiller parmi tous les serviteurs. Salât et salam d’Allah sur lui ainsi que sur sa famille bonne et purifiée et sur ses nobles compagnons qui ont permuté leurs propres personnes à Allah et ont lutté sur son sentier jusqu’à ce qu’Allah fit apparaitre sa religion, glorifia les croyants et avili les kouffâr (mécréants) par leur cause.
Qu’Allah les agrée et honore leur refuge et qu’il nous compte parmi leurs suiveurs dans la bienfaisance jusqu’au jour du jugement. Ammâ ba’d :
   
Le jihâd sur le sentier d’Allah est parmi les plus immenses moyens de se rapprocher d’Allah, parmi les actes d’obéissances les plus considérables. Il même est le meilleur moyen pour ceux qui se désirent se rapprocher d’Allah. Celui dans lequel se concurrencent les aspirants après les actes obligatoires.
Pour ce qui en résulte comme secours des croyants de l’élévation de la religion, comme pénitence pour les kouffâr et les mounâfiqîn (hipocrites), comme facilité de propagation de l’appel islamique entre les deux mondes. Qu’il en résulte une sortie pour les croyants des ténèbres vers la lumière, une diffusion des vertus de l’islam, de ses règles justes au sein de la création et bien d’autres avantages et les bonnes rétributions finales reviennent aux croyants.
Beaucoup de versets coraniques ainsi que des hadîts prophétiques ont été mentionnés dans les mérites du jihâd et des moujâhidîn de quoi éveiller er les motivations et d’inciter les âmes à participer et à se lancer sur ce sentier et faire preuve de véracité dans le combat contre les ennemis du Seigneur des mondes.
Il est une obligation commune pour les mouslimîn, si certains s’en chargent les autres en sont dispensés. En certains cas, il se peut qu’il soit une obligation individuelle dont il n’est pas permis au mouslim de s’abstenir hormis pour une excuse légiférée. Il devient une obligation individuelle pour le mouslim s’il y est appelé par le chef d’état, ou que son pays est encerclé par l’ennemi en sa présence, ou qu’il se trouve entre les deux camps. Les preuves du Livre et de la sounnah démontrant les mérites du combat et des combattants sont une chose connue  comme la Parole d’Allah تعالى dans Son Livre :
 
انْفِرُوا خِفَافًا وَثِقَالًا وَجَاهِدُوا بِأَمْوَالِكُمْوَأَنْفُسِكُمْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَكُمْ إِنْ كُنْتُمْتَعْلَمُونَ * لَوْ كَانَ عَرَضًا قَرِيبًا وَسَفَرًا قَاصِدًا لاتَّبَعُوكَوَلَكِنْ بَعُدَتْ عَلَيْهِمُ الشُّقَّةُ وَسَيَحْلِفُونَ بِاللَّهِ لَوِاسْتَطَعْنَا لَخَرَجْنَا مَعَكُمْ يُهْلِكُونَ أَنْفُسَهُمْ وَاللَّهُ يَعْلَمُإِنَّهُمْ لَكَاذِبُونَ * عَفَا اللَّهُ عَنْكَ لِمَ أَذِنْتَ لَهُمْ حَتَّىيَتَبَيَّنَ لَكَ الَّذِينَ صَدَقُوا وَتَعْلَمَ الْكَاذِبِينَ * لا يَسْتَأْذِنُكَالَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ أَنْ يُجَاهِدُوابِأَمْوَالِهِمْ وَأَنْفُسِهِمْ وَاللَّهُ عَلِيمٌ بِالْمُتَّقِينَ * إِنَّمَايَسْتَأْذِنُكَ الَّذِينَ لا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِوَارْتَابَتْ قُلُوبُهُمْ فَهُمْ فِي رَيْبِهِمْ يَتَرَدَّدُونَ
 
Légers ou lourds, lancez-vous au combat, et luttez avec vos biens et vos personnes dans le sentier d’Allah. Cela est meilleur pour vous, si vous saviez. S’il s’agissait d’un profit facile ou d’un court voyage, ils t’auraient suivi; mais la distance leur parut longue. Et ils jureront par Allah: ‹Si nous avions pu, nous serions sortis en votre compagnie.› ils se perdent eux-mêmes. Et Allah sait bien qu’ils mentent.
Qu’Allah te pardonne! Pourquoi leur as-tu donné permission avant que tu ne puisses distinguer ceux qui disaient vrai et reconnaître les menteurs? Ceux qui croient en Allah et au jour dernier ne te demandent pas permission quand il s’agit de mener combat avec leurs biens et leurs personnes. Et Allah connaît bien les pieux.
Ne te demandent permission que ceux qui ne croient pas en Allah et Au jour dernier, et dont les cœurs sont emplis de doute. Ils ne font qu’hésiter dans leur incertitude.(le désaveu 41- 45)
Dans ces nobles versets de Son Livre, Allah ordonne à ses serviteurs croyants, qu’ils soient lourds ou légers, de se lancer au combat. C’est-à-dire qu’ils soient jeunes ou âgés. Qu’ils luttent par leur personne et par leurs biens sur le sentier d’Allah. Il les informe que cela leur est meilleur en ce bas-monde et pour l’au-delà. Puis Il informe du cas des mounâfiqîn, de la lourdeur qu’ils éprouvent à sortir pour combattre ainsi que leur mauvaise intention. Que cela cause leur perte comme le dit Allah :
: لَوْ كَانَ عَرَضًا قَرِيبًا وَسَفَرًاقَاصِدًا لاتَّبَعُوكَ وَلَكِنْ بَعُدَتْ عَلَيْهِمُ الشُّقَّةُ
S’il s’agissait d’un profit facile ou d’un court voyage, ils t’auraient suivi; mais la distance leur parut longue.
 
Puis Il reprit Son messager du fait qu’il ait autorisé de s’absenter à ceux qui lui auraient demandé. Dans Sa Parole :
عَفَا اللَّهُ عَنْكَ لِمَ أَذِنْتَ لَهُمْ
Qu’Allah te pardonne! Pourquoi leur as-tu donné permission
Allah démontre que son refus (de les laisser s’absenter) aurait été une apparition des véridiques et une divulgation des menteurs. Ensuite Allah indique que ceux qui croient au jour dernier ne réclament pas l’autorisation de s’abstenir du jihâd si ce n’est avec une excuse légiférée. Car leur foi véridique en Allah les empêche d’agir de la sorte. Leur foi les incite à faire face, quitte à sortir avec leurs familles. Puis Allah informe que celui qui demande cette autorisation cela est par cause de sa non croyance en Allah et au jour dernier. Qu’il doute dans ce qu’a apporté le messager صلى الله عليه و سلم(comme promesse). Tout cela comporte la plus grande exhortation, le plus grand encouragement à participer au jihâd sur le sentier d’Allah et d’éviter tout renoncement.
Allah سبحانه و تعالىdit au sujet du mérite des moujâhidîn :
إِنَّاللَّهَ اشْتَرَى مِنَ الْمُؤْمِنِينَ أَنْفُسَهُمْ وَأَمْوَالَهُمْ بِأَنَّ لَهُمُالْجَنَّةَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَيَقْتُلُونَ وَيُقْتَلُونَ وَعْدًاعَلَيْهِ حَقًّا فِي التَّوْرَاةِ وَالْإِنْجِيلِ وَالْقُرْآنِ وَمَنْ أَوْفَىبِعَهْدِهِ مِنَ اللَّهِ فَاسْتَبْشِرُوا بِبَيْعِكُمُ الَّذِي بَايَعْتُمْ بِهِوَذَلِكَ هُوَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
 
Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah: ils tuent, et ils se font tuer. C’est une promesse authentique qu’il a prise sur lui-même dans la Thora, l’Injîl et le Qorâne. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son engagement? Réjouissez-vous donc du négoce que vous avez fait: et c’est là le très grand succès. (Le désaveu v111)
Ces versets sont un immense stimulant pour le jihâd sur le sentier d’Allah et que le croyant a déjà vendu sa personne et ses biens pour Allah. Qu’Il a accepte d’eux ce négoce et que le prix en sera le paradis pour ses participants. Qu’ils combattent sur le sentier d’Allah, qu’ils tuent et se font tuer.
Allah cite ensuite sa promesse qui fut déjà présente dans Ses plus nobles Livres comme la Tôrah, l’Injîl et le Qorâne. Puis il affirma que personne n’est plus fidèle et véridique à sa parole que lui afin que se rassurent les croyants de Sa promesse. Ils sacrifient leur propre vie et leurs biens sur Son sentier. Tout cela sincèrement, avec véracité et agrément jusqu’à ce qu’ils reçoivent leur totale récompense en ce bas-monde et dans l’au-delà. Allah ordonne aux croyants de se réjouir de ce négoce pour l’éclatant triomphe et les suites louables qui s’en suivront. Du secours pour la vérité et un renfort pour ses partisans. Un combat contre les kouffâr, les mounâfiqîn et pour leur faire subir humiliation. Un secours pour ses alliés contre ses ennemis, un agrandissement des voies pour une propagation de l’appel islamique avec de grands espoirs.
Allah dit :
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا هَلْ أَدُلُّكُمْعَلَى تِجَارَةٍ تُنْجِيكُمْ مِنْ عَذَابٍ أَلِيمٍ * تُؤْمِنُونَ بِاللَّهِوَرَسُولِهِ وَتُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ بِأَمْوَالِكُمْ وَأَنْفُسِكُمْذَلِكُمْ خَيْرٌ لَكُمْ إِنْ كُنْتُمْ تَعْلَمُونَ * يَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْوَيُدْخِلْكُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِنْ تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ وَمَسَاكِنَطَيِّبَةً فِي جَنَّاتِ عَدْنٍ ذَلِكَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ * وَأُخْرَىتُحِبُّونَهَا نَصْرٌ مِنَ اللَّهِ وَفَتْحٌ قَرِيبٌ وَبَشِّرِالْمُؤْمِنِينَ
 
Ô vous qui avez cru! Vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d’un châtiment douloureux?
Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d’Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez! Il vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et dans des demeures agréables dans les jardins de ‘Adn? Voilà l’énorme succès et il vous accordera d’autres choses encore que vous aimez bien: un secours d’Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants.
(Les rangées 10- 13).

Dans ces nobles versets Notre Seigneur démontre que la foi en Lui, en Son messager et le jihâd sur son sentier sont tous deux le commerce le plus fructueux préservant d’un douloureux châtiment le jour du jugement. Cela est une des plus grandes incitations et la plus complète pour obtenir la foi et pour faire le jihâd. Il est connu que la foi en Allah et en Son messager renferment le Tahwîd et la sincérité dans les adorations qui lui sont consacrées.

Tout comme elle implique l’accomplissement des obligations et le délaissement des choses illicites. Cela inclut le jihâd sur le sentier d’Allah du fait qu’il soit un des plus grands emblèmes de l’islam et parmi ses plus grandes obligations. Allah l’a spécifié comme étant un rappel, chose prouvant sa magnificence. Et pour y encourager. De ce qui en découle comme grands avantages et bonnes suites déjà citées précédemment. Ensuite il cita ce qu’il promit aux croyants combattants comme pardon et bonnes demeures dans l’autre monde pour accroitre leur ambition de combattre. Qu’ils se hâtent et se concurrencent dans sa participation. Puis il informa de la récompense des moujâhidin d’une chose immédiate qu’ils aiment, qui est le secours sur les ennemis et un triomphe proche des croyants. Quelle meilleure incitation et encouragement.

Les versets sur le mérite des moujâhidîn, du jihâd et l’incitation à y participer sont très nombreux. Ceux cités précédemment contiennent en suffisance de quoi déclencher les ambitions et d’inciter les âmes vers ces convoitises élevées, les demeures honorables et les splendides privilèges ainsi que les bonnes rétributions. C’est auprès d’Allah qu’est la recherche d’aide.

Quant aux hadîths dans ce domaine, qui mettent en garde contre le renoncement et l’abandon du jihâd sont indénombrables et trop célèbres pour être cités. Cependant nous allons en donner un modeste aperçu afin que le combattant véridique sache en bref ce qu’a dit son noble prophète et messager صلى الله عليه و سلم sur le mérite du jihâd et celui de ceux qui s’y livrent.

Dans les deux sahîhs selon Sahl Ibn Sa’dرضي الله عنه , que le prophète a dit : « Un jour de ribât[1] sur le sentier d’Allah est meilleur que tout ce bas-monde et ce qu’il contient. Que le serviteur passe la nuit sur le sentier d’Allah est meilleur que tout ce bas-monde et ce qu’il comporte ».
 
Et selon Abou Houreyrah رضي الله عنه , le messager d’Allah صلى الله عليه و سلمa dit : « L’exemple du moujâhid sur le sentier d’Allah – et Allah est plus savant de qui est sur Son sentier- est comme l’exemple du jeûneur et de celui qui se lève la nuit. Allah s’engage à le faire rentrer au paradis celui qui meurt sur son sentier, ou qu’il le renvoi sain (à son foyer) avec de la récompense ou du butin. » Rapporté par Mouslim dans son sahîh, et dans une autre version :
 « Qu’Allah garantie à celui qui sort sur son sentier : Qu’il ne sorte que pour le jihâd que sur Mon sentier, avec la foi en Moi et croyant aux dires de Mes messagers, qu’il sache que Je le ferai rentrer au paradis ou que Je le renverrai vers son foyer d’où il est sorti en ayant obtenu la récompense ou du butin. »
 
Et selon Abou Houreyrah رضي الله عنه, le prophète صلى الله عليه و سلمa dit : « Nul n’est blessé sur le sentier d’Allah sans qu’il ne vienne le jour du jugement la blessure ensanglantée, la couleur est celle du sang et l’odeur est celle du misk. » Présent dans les deux sahîhs.
Selon Anasرضي الله عنه , le prophète صلى الله عليه و سلمa dit : « Combattez les mouchrikîn (associateurs) avec vos biens, vos personnes et vos langues. » Rapporté par Ahmad et an Nasâ-i authentifié par al Hâkim.
Dans les deux sahîhs il fut rapporté que le prophète صلى الله عليه و سلمfut interrogé : « Quelle est la meilleure des œuvres ? Il dit : La foi en Allah et Son messager. Ils lui dirent : Ensuite ? Il dit : Le jihâd sur le sentier d’Allah. Ils dirent : Ensuite ? Il dit : Un Hajj pieusement accompli. »
 
Selon Abou ‘Abbâs Ibn Jabr al Ansâry رضي الله عنهque le prophète صلى الله عليه و سلمa dit : « Le feu ne touchera pas les deux pieds d’un serviteur empoussiérés sur le sentier d’Allah. » Rapporté par al Boukhâry.
 
Il y a été rapporté également selon Abou Houreyrah رضي الله عنهque le prophète صلى الله عليه و سلمa dit : « Celui qui meurt sans n’avoir combattu ou avoir espérer combattre, meurt sur une branche du nifâq (l’hypocrisie). »
 
 
Ibn ‘Omar رضي الله عنهa dit : J’ai entendu le prophète صلى الله عليه و سلمdire : « « Si vous pratiquez entre vous al ‘înah[2] , que vous agréez l’agriculture, que vous recherchez les queues des vaches[3] et que vous délaissez le jihâd, Allah fera dominer (vos ennemis) sur vous qui vous rabaisserons et il en demeurera ainsi jusqu’à ce que vous retourniez à votre religion ! » Rapporté par Ahmad et Abou Dâoud.
 
Les hadîths sur ce sujet sont très nombreux. Et les deux derniers hadîths et ceux qui vont dans le même sens, prouvent que le renoncement au jihâd et de s’en détourner et ni même s’imaginer y participer, est une branche du nifâq. Ce que qui en distrait comme le commerce, l’agriculture, les négoces à ribâ (usure) sont parmi les causes de rabaissement des mouslimîn, de la domination de leurs ennemis sur eux comme telle est l’actualité. Que ce rabaissement se poursuivra tant qu’ils ne reviendront pas à leur religion par la droiture prescrite et le jihâd sur le sentier d’Allah.
Nous demandons à Allah qu’il accorde à tous les mouslimîn un retour vers leur religion. Qu’il réforme leurs gouverneurs ainsi que leurs conseillers. Qu’il unifie leur parole sur la vérité. Qu’il leur accorde la réussite dans la compréhension en religion et pour le jihâd sur le sentier du Seigneur des mondes afin qu’Il leur accorde la gloire, qu’Il les délie de ce rabaissement et qu’Il leur écrive le secours sur Ses ennemis et les leurs. Il est certes l’Allié en cela et Omnipotent. Fin de citation…

Source :  http://www.binbaz.org.sa/mat/8525

Traduit par Abou Taymiyah Khalîl al Martinîky.

dammaj-fr.net


1) Le fait de garder les frontières face à l’ennemi.

2) Ibn al Athîr dans son livre « al Nihâyah » dit qu’il s’agit de vendre une marchandise à quelqu’un sous une échéance définie, puis de la lui racheter pour moins cher.

3) C’est-à-dire, d‘être préoccupé par cette douniâ.

Laisser un commentaire