Pas encore de commentaires

Le mauvais œil et le moyen d’y remédier

Le mauvais œil et le moyen d’y remédier Par Abou Yousouf ‘Abd Allah Al ‘Âjî

Basmallah-5-White-940x246

*La définition du mauvais œil

Al Hafidh ibn Hajar [رحمه الله]   a dit :

«  Le mauvais œil, c’est le fait de fixer une chose par jalousie. Il émane d’un mauvais fond, qui nuit à la personne qui a été regardé. (10/210 فتح الباري )

L’imam Al Qourâfi [رحمه الله]     a  dit:

«  Le mauvais œil est un mal, qu’Allah fait suivre à la suite d’un étonnement particulier qu’une personne a manifesté, sans l’avoir fait suivre par la formule de bénédiction. »  * (1/492 فيض القدير)

*Ndt: La formule de bénédiction est de dire  » اللهم بارك « 

Cheikh Mohammed ibn Hizâm [حفظه الله]  a dit :

«  Le mauvais œil, est la conséquence de la jalousie ou d’un étonnement. » (p.115 تحقيق فتح المجيد)

*Comment y remédier

Sache et qu’Allah nous préserve des mauvais œil et nous maintienne en bonne santé, que les moyens légiférés afin d’y remédier sont soient préventifs ou curatifs.

Cheikh Al ‘Outhaymin [رحمه الله]  a dit:

 » Les traitements utilisés contre le mauvais œil sont soit préventifs ou curatifs. Préventifs afin de se préserver de l’atteinte du mauvais œil, curatifs afin de rétablir la santé de celui qui a été atteint d’un mauvais œil « . (n°388 فتاوى ابن عثيمين)

*Les traitements préventifs

  • Le rappel (dhikr) et les invocations

Abou Sai’d AL Khoudry   [رضي الله عنه]  a dit:

 » Le Prophète  [صلى الله عليه والسلام]s’immunisait des djinns et du mauvais œil, jusqu’au jour où il lui a été révélé sourate Al falâq et sourate An-nâs, depuis ce jour-là, il les pris comme remède et délaissa les choses en dehors d’elles. » (Tirmidhi n°2058)   

Notre éminent cheikh Yahya Al Hajoûrî   [حفظه الله]

 » Parmi les choses préservant du mauvais œil, le rappel.

Le Prophète [صلى الله عليه والسلام] avait comme habitude de préserver Al Hasan et Al Housain de ce mal, il dit:

Je demande pour vous auprès d’Allah, le refuge comme votre ancêtre (le Prophète Ibrahim [صلى الله عليه والسلام]) le fit pour ses fils Ismaî’l et Ishâq.

 » Je souhaite pour vous par les paroles parfaites d’Allah, le refuge contre tous chaytâns et bêtes venimeuses et contre tout mauvais œil terrassant « 

Ceci nous prouve que le rappel est une cause préservant du mauvais œil et d’ailleurs la parole d’Allah justifie bien cela. Allah  [عز وجل] dit

{ قل من يكلؤكم بالليل والنهار من الرحمن بل هم عن ذكر ربهم معرضون }

Dis: Qui vous protège la nuit et le jour contre le châtiment du Tout Miséricordieux, mais plutôt ils se détournent du rappel de leur Seigneur.

On tire comme profit de ce verset, que ceux qui se détournent du rappel d’Allah sont plus en lieu de ne pas privilégier de sa protection, tandis que ceux qui l’évoqueront  seront protégés (الكنز الثمين)

Cheikh Al ‘Outhaymin [رحمه الله] dit:

 » Celui qui craint le mauvais œil et souhaite s’en préserver, qu’il soit assidu aux invocations et au rappel du matin et du soir… » (مجموع فتاوى ابن عثيمين)

  • Que la formule de bénédiction soit évoquée.

Cheikh Al ‘Outhaymin [رحمه الله] dit:

 » Demander la bénédiction sur une chose ou une personne qui fut sujet d’étonnement, fait partie des bonnes paroles au travers desquelles il y a une préservation contre le mauvais œil envieux… »   (مجموع فتاوى ابن عثيمين)

Les traitements curatifs

  • La rouqyah

(lecture profitable au malade qu’elle soit par la lecture du coran ou des invocations)

Abou Saî’d Al Khoudry  [رضي الله عنه] dit:

 » L’ange Djibrîl rendît visite au Prophète [صلى الله عليه والسلام] et lui dit:  » Ô Mohammed t’es-tu plains? ([1])

Le Prophète  [صلى الله عليه والسلام]lui répondit:  » Effectivement « 

Djibrîl lui dit:

 » Au nom d’Allah, sur toi je lis, afin que tu sois prémuni de tout ce qui te nuit, du mal de toute âmes et du mauvais œil envieux, qu’Allah te guérisse, par le nom d’Allah que je te soigne. « (Tirmidhi n°972)

Cheikh Al ‘Outhaymin [رحمه الله] dit:

 » Le Prophète [صلى الله عليه والسلام] dit:

 » Il n’est de remède autre que la rouqyah, étant plus approprié à la guérison de la fièvre et du mauvais œil « (Boukhary n°3410 Mouslim n°220)

Ceci, nous montre clairement que la rouqyah est un remède profitable à ce genre de maladie »(1/89 القول المفيد )

Cheikh Al Fawzân [حفظه الله] dit:

« La rouqyah est le remède le plus efficace contre la fièvre et le mauvais œil »

(1/115 إغاثة المستفيد)

Ndt: Si la rouqyah est le meilleur remède contre le mauvais œil, sachez que la meilleur des rouqyahs est le Coran et plus particulièrement sourate Al Fatiha qui est dans toute son intégralité une rouqyah et bien même. Un de ses noms est la rouqyah comme cela est mentionné dans les recueil de Boukhâry (n°2276) et Mouslim (n°2201-(65)).

L’imam Ibnoul Qayyîm  [رحمه الله]dit:

 » Allah   [عز وجل]dit

{وننزل من القرآن ما هو شفاء ورحمة للمؤمنين}

Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants

Le Coran est le traitement le plus radicale pour remédier à toute les sortes de maladie, qu’elles soient corporelles ou liées aux cœurs. Mais néanmoins ce n’est pas n’importe qui, qui puisse en privilégier.

Si le patient l’utilise comme il se doit, à l’endroit qu’il faut, avec sincérité, foi et pleine conviction et en ayant remplit les conditions requises pour cela, aucune maladie ne pourra s’opposer.

Et comment la maladie pourrait-elle faire face à la parole du Seigneur des cieux et de la terre, alors que si seulement sa parole aurait été posé au-dessus d’une montagne, elle l’aurait fissuré ou par-dessus de la terre sans qu’elle ne l’aurait fendu en deux.

Il n’est de maladie, qu’elles soient corporelles ou liées aux cœurs, qui puissent exister, sans qu’il n’y est dans le Coran l’ordonnance et le médicament  pour y remédier et un moyen de s’en prémunir, privilège qui est donné à celui dont Allah lui aura fait la faveur de comprendre Son livre… (p. lettre: « qâf »/ الطب النبوي)

  • ) Par les ablutions

Cheikh Mohammed ibn Hizâm [حفظه الله] dit:

 » Lorsqu’une  personne atteint une autre par le mauvais œil, il est demandé à celui qui l’a atteint, comme à celui qui a été atteint, qu’ils fassent les ablutions.

Et ils ont pour cela le choix, entre deux manières de faire:

  • Par les ablutions mineurs (al woudou) et les ablutions majeurs (al ghousl)

Comme cela l’a été rapporté par ‘A-ichâh [رضي الله عنها] qui dit:

 » Il est recommandé à celui qui a atteint un autre par son mauvais œil, qu’il fasse le woudou et à celui qui a été atteint qu’il fasse avec  cette même eau le ghousl  » (Abou Dâwoud n°3880 authentifié par Cheikh Moqbil)

  • Par les ablutions et en lavant une partie du corps et le izâr (pagne)

Comme cela a été rapporté par le hadith sahîh (n°7618 الكبرى للنسائي), selon Abou Oumâmah le fis de Sahl ibn Hounayf  [رضي الله عنهما] qui dit:

 » Lorsque mon père fut atteint d’un mauvais œil, le Prophète[صلى الله عليه والسلام] a recommandé à celui qui l’a atteint qu’il fasse le woudou, puis qu’il lave ses genoux et l’intérieur de son isâr dans un récipient, afin que cette eau soit versée sur Sahl (Sahl est la personne qui fut atteint par le mauvais œil) « 

(le hadith a été authentifié par cheikh Mohammed ibn hizâm p.115 تحقيق فتح المجيد)

*Remarque:

Remédiez au mauvais œil par le biais des ablutions, de se laver, ne peut s’accomplir qu’à condition qu’une forte présomption soit établie sur une personne en particulier.

Cheikh Al ‘Outhaymin [رحمه الله] dit:

 » A partir du moment où l’on sait qu’untel est à l’origine d’un mauvais œil, il lui est alors demandé, qu’il fasse ses ablutions… » (مجموع فتاوى ورسائل)

La preuve en est par le hadith de Sahl ibn Hounayf [رضي الله عنه] , qui lorsque son affaire fut évoqué au Prophète [صلى الله عليه والسلام] il dit:

 » Accusez-vous quelqu’un (d’être la cause de ce mauvais œil) en particulier?

Ils dirent:  » Oui, ‘Âmir ibn Rabî-a’h… »

Ceci nous prouve qu’il n’est permis d’ordonner à une personne en particulier qu’il fasse le woudou, qu’ à condition qu’ il soit fortement soupçonné d’être à l’origine du mauvaise.

Et dans le cas contraire, il n’est permis d’ordonner à qui que ce soit de faire cela, car cela équivaut à émettre sans preuve de fausse opinion sur son frère. Alors qu’Allah   [عز وجل]dit

{يا أيها الذين آمنوا اجتنبوا كثيرا من الظن إن بعض الظن إثم}

Ô, vous qui avez cru. Evitez de trop suggérer, car une partie des suggestions sont un péché

La suggestion voulu dans ce verset est la conjecture, qui est basée sur des opinions fondés sur des probabilités.

L’imam Sa’dî [رحمه الله] dit:

 » Les conjectures sont des propos inconcrets, dépourvus de toute chose prouvant ce qui est prétendu… » (تفسير السعدي)

  • Reste à élucider le sort de celui qui ignore la personne étant susceptible de l’avoir atteint par un mauvais œil.

Cheikh Al ‘Outhaymin  [رحمه الله]dit:

 » Il revient à toute personne ayant été atteinte par un mauvais œil, dont il ignore qui en est à l’origine, qu’il lise énormément sur lui-même des sourates telle que la Fatiha, le verset du trône, les sourates Al falâq et An-nâs, de même que les invocations appropriées pour cela » (مجموع فتاوى ورسائل)

Traduit par Abou Yousouf

‘Abd Allah Al Â’jî

dammaj-fr.com

سبحانك  الله و بحمدك لا إله إلا أنت أستغفرك وأتوب إليك

[1]) Cela fut lorsque les juifs ont tenté de l’ensorceler, comme l’a évoqué l’imam ibn Kathîr dans son tafsir (8/507)

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.