Pas encore de commentaires

Le jugement sur la démocratie et les élections à la lumière du Qorâne et de la Sunnah (Ch.Muqbil)

بسم الله الرحمن الرحيم

Le jugement sur la démocratie et les élections à la lumière du Qorâne et de la Sunnah Ch.Muqbil

Voici un modeste ensemble de paroles de l’imam Muqbil al Wâdi’y –qu’Allah lui fasse miséricorde- basé sur des preuves tirées du livre et de la sunnah touchant au jugement de l’islam sur  la démocratie, les élections ainsi que les votes. Étant donné que de nos jours nous voyons un grand laisser allé de la part de beaucoup de nos frères s’apparentant au minhaj des salafs. Il s’agit là d’un sujet primordial qu’il est inacceptable d’ignorer vu qu’il touche au droit d’Allah dans le tahwid, le dogme du mouslim, point sur lequel la divergence n’est pas permise vu qu’elle s’oppose aux preuves évidentes.

A savoir aussi que ce jugement ne se limite pas qu’aux élections législatives ou présidentielles ou tout ce qui y ressemble, mais il englobe aussi les votes que l’on trouve dans les associations islamiques ou dans les comités de certaines mosquées afin d’élire le président, le vice-président, le trésorier ect… Toutes ces actions sont des choses nouvelles importées par les ennemis de l’islam et il n’y en a cela aucune nécessité ni contrainte, ni pour ouvrir une mosquée par l’autorisation du gouvernement, ni pour pouvoir faire une da’wa afin d’appeler les gens à l’islam.  Cela ne fait que réjouir nos ennemis dont le dessein est de détourner le croyant de sa religion,  Allah qu’il soit exalté a dit :

وَإِنْ كَادُوا لَيَفْتِنُونَكَ عَنِ الَّذِي أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ لِتَفْتَرِيَ عَلَيْنَا غَيْرَهُ وَإِذًا لَاتَّخَذُوكَ خَلِيلًاالإسراء73   

Trr : {Ils ont failli te détourner de ce que Nous t’avions révélé (dans l’espoir) qu’à la place de ceci , tu n’inventes quelque chose d’autre et (l’imputes) à nous. Et alors ils t’auraient pris pour très aimé.}(Le voyage nocturne v73). 

Sheikh Mouqbil –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit:

« La définition de la démocratie c’est que le peuple se gouverne par lui-même et cela est considéré comme de la mécréance car Allah a dit dans son livre :

وَلَا يُشْرِكُ فِي حُكْمِهِ أَحَدًاالكهف26

Trr : {Et il n’associe personne dans son jugement .} (La caverne v24)

Et il a dit :

وَمَنْ لَمْ يَحْكُمْ بِمَا أَنْزَلَ اللَّهُ فَأُولَئِكَ هُمُ الْكَافِرُونَ المائدة 44    

Trr : {Et celui qui ne juge pas ce par qu’Allah a fait descendre, alors ceux-là sont les mécréants.}(La table servie 44) ». ( Gharat  al achritah v1 / p 118)

« La démocratie est un Taghoût ! » (gharat  al achritah v1 p354 )

« Celui qui appelle à la démocratie  tout en connaissant sa réalité est un mécréant car il appelle à ce que le peuple s’associe à Allah dans son jugement. » (Qam al mou’âmid  p221 222).

Il fut questionné- qu’Allah lui fasse miséricorde- : « Est-ce as shoura (la concertation islamique) ressemble à la démocratie ?

Il répondit : As shoura est une chose qui n’est applicable que par un ligue spécifique d’individus parmi les gens de résolution et de statut, les savants, les gens de connaissance et de politique (légiférée islamiquement parlant) car ils sont en mesure de diriger les gens sur le suivi du livre et de la sunnah comme Allah l’a décrété :

وَإِذَا جَاءَهُمْ أَمْرٌ مِنَ الْأَمْنِ أَوِ الْخَوْفِ أَذَاعُوا بِهِ وَلَوْ رَدُّوهُ إِلَى الرَّسُولِ وَإِلَى أُولِي الْأَمْرِ مِنْهُمْ لَعَلِمَهُ الَّذِينَ يَسْتَنْبِطُونَهُ مِنْهُمْ النساء83

Trr : {Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. Mais s’ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux, ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés auraient su.} (Les femmes 83).

Le but en cela n’est que le retour au livre d’Allah et à la sunnah contrairement aux démocrates qui eux ne reviennent qu’à la majorité. Allah dit :

وَمَا أَكْثَرُ النَّاسِ وَلَوْ حَرَصْتَ بِمُؤْمِنِينَ يوسف103

Trr : {Et la plupart des gens ne sont pas croyants malgré ton désir ardent.} (Youssouf v103).

Et il dit :

وَقَلِيلٌ مِنْ عِبَادِيَ الشَّكُورُ سبأ13

Trr : {Peu de mes serviteurs sont reconnaissants.} (Saba v13) .

Allah  dit :

وَلَكِنَّ أَكْثَرَهُمْ لَا يَعْلَمُونَ الأنعام37

Trr : {Cependant la plupart ne savent pas.} (Les bestiaux v37).

La démocratie n’est basée que sur la multitude des suiveurs tandis que l’islam est pris en considération et ne s’applique que par le livre et la sunnah sous les directives  de ceux qui en ont connaissance. Allah dit :

وَمَا اخْتَلَفْتُمْ فِيهِ مِنْ شَيْءٍ فَحُكْمُهُ إِلَى اللَّهِ الشورى10

Trr :{ Sur toutes vos divergences le jugement appartient à Allah.} (La consultation v10).

Il dit aussi :

فَإِنْ تَنَازَعْتُمْ فِي شَيْءٍ فَرُدُّوهُ إِلَى اللَّهِ وَالرَّسُولِ إِنْ كُنْتُمْ تُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآَخِرِ ذَلِكَ خَيْرٌ وَأَحْسَنُ تَأْوِيلًا النساء59

Trr : {Puis si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez le à Allah et au Messager si vous croyez en Allah et au jour dernier.}(Les femmes v51). » (Touhfat al moujîb p 223, 224).

Pour les élections, les mouslims n’ont fait qu’imiter  les ennemis de l’islam. Ils ont renoncé au pacte d’allégeance (envers le gouverneur) et se sont retournés vers les votes et les élections du taghoût par simple imitation des mécréants. » (Gharat al achritah v2/ p23).

Il fut questionné- qu’Allah lui fasse miséricorde :

« Je vois qu’il est obligatoire d’entrer dans les élections et qu’il n’est pas permis aux gens de bien de les délaisser car il en résulte une mise en  place (au pouvoir) de personnes malveillantes. De même que la présence de ces gens de bien lors des assises gouvernementales est une chose bénéfique qui contribuerait à exposer des avis droits pouvant réformer ces mêmes assises. Alors quel est votre avis sur les élections ? Comment répliquer sur ceux qui voient qu’elles sont permises et quelle la preuve de leur proscription ?

Il répondit : Le seigneur de la puissance a dit dans son livre :

أَفَمَنْ كَانَ مُؤْمِنًا كَمَنْ كَانَ فَاسِقًا لَا يَسْتَوُونَ السجدة18

Trr : {Est-ce que celui qui est croyant est comme le pervers ? Ils ne sont certes pas égaux.} (La prosternation v18). D’ailleurs lors des élections la voix du savant vertueux et celle de l’ivrogne communiste sont égales.

Allah a dit :

أَمْ حَسِبَ الَّذِينَ اجْتَرَحُوا السَّيِّئَاتِ أَنْ نَجْعَلَهُمْ كَالَّذِينَ آَمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ سَوَاءً مَحْيَاهُمْ وَمَمَاتُهُمْ سَاءَ مَا يَحْكُمُونَ الجاثية18

Trr : {Ceux qui commettent de mauvaises actions comptent-ils que Nous allons les traiter comme ceux qui croient et accomplissent de bonnes œuvres dans leur vie et dans leur mort ? Comme ils jugent mal.} (L’agenouillée v21).

Il a dit aussi :

أَمْ نَجْعَلُ الَّذِينَ آَمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ كَالْمُفْسِدِينَ فِي الْأَرْضِ أَمْ نَجْعَلُ الْمُتَّقِينَ كَالْفُجَّار ِص28

Trr : {Allons-nous traiter ceux qui ont cru et accomplissent de bonnes œuvres comme les semeurs de troubles sur terre ? Allons nous traiter les pieux comme les débauchés ?} (Sâd v28).

Il a dit aussi :

كَيْفَ يَهْدِي اللَّهُ قَوْمًا كَفَرُوا بَعْدَ إِيمَانِهِمْ وَشَهِدُوا أَنَّ الرَّسُولَ حَقٌّ وَجَاءَهُمُ الْبَيِّنَاتُ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ آل عمران86

 Trr : {Comment Allah guidera t-il un peuple ayant mécru après avoir connu  la foi et témoigné que le messager est vérité et que les preuves leur soient parvenues. Allah ne guide pas le peuple injuste.} (La famille d’Imran v86).

Pour eux également la voix de la femme vertueuse équivaut à celle de la débauchée et Allah dit :

تِلْكَ إِذًا قِسْمَةٌ ضِيزَى النجم22

Trr : {Que voilà donc un partage injuste.} (L’étoile v22). C’est-à-dire lorsqu’ils dirent que les anges sont les filles d’Allah alors qu’ils s’attribuèrent pour eux-mêmes les garçons. Est-ce que les élections étaient présentes à l’époque du prophèter où à l’époque d’Abou Bakr-qu’Allah l’agrée-où encore à l’époque des gouvernements al Amawwiyah ou al ‘Abbassiyah ? Certains sont parvenus au stade, par le biais des votes, à légaliser et laisser libre cours à l’homosexualité, que l’homme puisse se marier avec l’homme. Ils ont légalisé les banques à ribâ (intérêts). Ils sont en mesure de légaliser toute chose par le moyen des votes et des élections et Allah dit :

أَفَحُكْمَ الْجَاهِلِيَّةِ يَبْغُونَ وَمَنْ أَحْسَنُ مِنَ اللَّهِ حُكْمًا لِقَوْمٍ يُوقِنُونَالمائدة50

 Trr : {Est-ce le jugement de l’époque préislamique qu’ils recherchent ? Et qui est donc de meilleur jugement qu’Allah pour un peuple étant sur la certitude ?}(La table servie 50). Quelle fut la conséquence des élections en Afghanistan ? Qu’ont-elles engendré  dans beaucoup de pays islamiques ? Le plus accablant dans tout cela c’est que ces élections sont moyen direct vers la démocratie. Que plus personne ne m’interroge sur les élections après cela car je me suis fatigué d’en parler ! » (Touhfat al moujîb p244-246).

Il a dit aussi qu’Allah lui fasse miséricorde :

« Comment peut-on mettre la voix d’une femme à celle de l’homme alors que le prophète  ra dit :  Je n’ai pas vu d’être plus réduit dans sa raison et dans sa religion comme vous, faire perdre le bon sens d’un homme résolu !  Rapporté par al Boukhâry et Mouslim selon Abou Sa’îd qu’Allah l’agrée.

Les votes sont une porte ouverte aux fitnahs. Les alcooliques votent pour les alcooliques,  ceux qui aiment les distractions et la musique et ceux souhaitant assouvir leurs désirs votent pour leurs semblables afin d’y parvenir. Quant aux femmes elles s’imaginent qu’elles sont requises et qu’elles voteront pour une femme qui gouvernera le Yémen ?! Alors que le messager d’Allah a ditrdans un hadith selon Abou Bakrah  qu’Allah l’agrée: « Ne réussira pas un peuple ayant donné le pouvoir à une femme ! » Rapporté par al Boukhâry 7099.

Donc ces élections ne sont qu’une chose importée et insérée en notre milieu   par les ennemis de l’islam et les dépravés sont bien plus nombreux que les prudes. » (Qam’ al mou’âmid p76-78) .

Parmi les autres preuves qu’il exposa interdisant les élections :

« Le prophètera dit à Abdoullah ibn Samourah qu’Allah l’agrée: Ne réclame pas le commandement car s’il t’est confié sans que tu ne l’aies recherché il te sera alors facilité, mais s’il t’est octroyé par la demande tu en seras alors responsable ! » Rapporté par al Boukhâry 6622 et Mouslim 1652.

Ainsi que le hadith selon Abou Moussa que le prophètera dit : « Nous ne donnons pas le pouvoir à celui qui le réclame ! » Rapporté par al Boukhâry 7149 et Mouslim 1733.

La parole d’Allah :

وَإِنْ تُطِعْ أَكْثَرَ مَنْ فِي الْأَرْضِ يُضِلُّوكَ عَنْ سَبِيلِ اللَّهِ إِنْ يَتَّبِعُونَ إِلَّا الظَّنَّ وَإِنْ هُمْ إِلَّا يَخْرُصُونَ الأنعام116

 Trr : {Et si tu obéis à la plupart de ceux qui sont sur terre, ils t’égareront du sentier Allah. Ils ne font que suivre les conjectures et ne font que forger des mensonges.}(Les bestiaux 116). »

Il a dit- qu’Allah lui fasse miséricorde : « Un individu ne peut être salafi alors qu’il appelle aux élections, il n’est certainement pas salafi mais plutôt falsafi (C’est-à-dire prenant sa science de la philosophie)! » (Gharat al achritah v2 /p20).

Il a dit-qu’Allah lui fasse miséricorde : « Celui qui appelle aux élections est considéré comme égaré, pervers car il n’a fait par là que raffermir les pas des communistes, des ba’thistes (le communisme pro-arabe) et des autres partis mécréants importés de chez eux qui vont venir infecter notre sol pur, ce sol dont le prophètera dit   selon Abou Houreyrah qu’Allah l’agrée:  La foi est yéménite et  la sagesse est yéménite. » Rapporté par al Boukhâry 3499 et Mouslim 52 (Gharat al acritah V2/P286).

Il a dit aussi : « Les gens de la sunnah sont ceux qui ne se conforment qu’au livre et à la sunnah du messager d’Allah r et quant à celui qui voit les votes et les élections alors celui-là c’est un TAGHOÛTY !!!(Un homme faisant parti du taghoût). » (Qam’ al mou’ânid p124).

Traduit par Khalil Abou Taymiyah al Martiniky

dammaj-fr.com

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.