Pas encore de commentaires

Le jugement du tayammum lors de la crainte de manquer la jamâ’ah [Sh.Yahyâ]

بسم الله الرحمن الرحيم

Le jugement du tayammum lors de la crainte de manquer la jamâ’ah
[Shaykh Yahyâ ibn ‘Alî Al-Hajûrî حفظه الله]

Question : Si la personne est en état d’impureté majeure et que le fajr as-sâdiq (véritable) est entré, est-ce qu’il fait le tayammum et rejoint la jamâ’ah ou il fait le ghusl et prie tout seul ?  

Réponse : Il fait le ghusl puis va à la jamâ’ah. Ce qu’il atteint de la salât il le prie, et ce qu’il a manqué, qu’il le complète. Et s’il n’a rien atteint de la jamâ’ah, il prie tout seul, par rapport à la parole d’Allah تعالى :

({ فَلَمْ تَجِدُواْ مَاء فَتَيَمَّمُواْ صَعِيدًا طَيِّبًا })
[trr] ({ et vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à une terre pure })
[An-Nissâ V.43]

Et ceci s’il a trouvé de l’eau, sinon il doit faire le tayammum.

Source : الكنز الثمين
24 Rabî' Ath-thânî 1437H (03 février 2016)
Dammaj-fr.com

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.