Pas encore de commentaires

La division du hadîth en mutawâtir et ahâd est une innovation

بسم الله الرحمن الرحيم

La division du hadîth en mutawâtir et ahâd est une innovation

Parmi ce qui a été inséré dans la science du hadîth : la division du hadîth en mutawatir et âhâd.

Il est connu que la première chose par laquelle commencent les livres de bases (de la jurisprudence-ussûl al fiqh) dans le chapitre de la Sunnah est sa division en mutawâtir et âhâd, ainsi que ce qu’apporte chacun des deux, et le jugement concernant le fait d’agir par eux. Et malheureusement, cette division fut apportée dans les livres de hadîth. Al Khatîb l’a mentionné dans (الكفاية)et ceux d’après prirent de lui. Et lorsqu’Al Khatîb le mentionna, il ne l’affilia pas aux Gens (savants) du hadîth. De ce fait, Ibn As Salâh dit dans (معرفة أنواع علوم الحديث) : « Fait parti du [hadîth] ‘célèbre’ mach-hûr (مشهور) : le mutawâtir que les Gens du fiqh et de ses bases (ussûl al fiqh) mentionnent, et les Gens du hadîth ne le mentionnent pas par son nom […] même si Al Khâtib l’a mentionné, on se rend compte dans sa parole qu’il a suivi d’autres que les Gens du hadîth. Et cela vient sans doute du fait que cela n’est pas de ce qu’ils ont établi et on ne le trouve pas dans ce qui est rapporté d’eux ».

Et Ibn Abî Ad Damm Ibrâhîm Ibn ‘Abdillah a dit dans (لقط الآلي) : « Sache que le khabar (hadîth) mutawâtir n’a été cité que par les savants des bases (du fiqh) sans (que ne l’ait cité) les savants du hadîth si ce n’est Al Khâtib Abû Bakr Al Baghdâdî, car il ne l’a cité qu’en les suivant, alors que les savants du hadîth ne l’ont pas cité. Ceci car on ne le retrouve pas dans leurs citations et il ne fait pas parti de ce qu’ils ont établi. »

Ainsi lorsque nous savons que [cette division] ne fait pas partie des recherches de la science du hadîth, alors qui est le premier à l’avoir dit ? Celui qui regarde dans les livres des salafs -qu’Allah leur fasse miséricorde- trouvera que l’imâm Ash Shâfi’î fait partie des premiers à avoir posé les bases de cette science, l’a-t-il mentionné dans ses livres, même en la réfutant ?

La réponse : L’imâm Ash Shâfi’î en a discuté dans son livre (جماع العلم) autour de l’acceptation des khabars, et dans son livre (الرسالة) il y plaça le chapitre du khabar rapporté par une seule personne et il soutint l’acceptation du khabar d’une seule personne avec les conditions reconnues pour cela.

Et il a mentionné le tawâtur dans le livre (جماع العلم) par le terme et le sens qu’emploient les savants du kalâm (parole, philosophie). Et cela, pour les réfuter et éclaircir ce qui est juste. On sait à partir de là que [cette division] était mentionnée à l’époque d’As Shâfi’î qui est mort en 204.

D’où est venue cette division ?

La réponse : Des Gens de l’innovation parmi les savants du kalâm, du fait que Ash Shâfi’î a écrit son livre (جماع العلم) afin de débattre et de les réfuter. Alors la division du khabar en mutawâtir et âhâd est survenue approximativement vers la fin du deuxième siècle et le début du troisième, par l’intermédiaire des Gens du kalâm. Et parmi ceux-là qui ont innové cette division : Bishr Al Marrîssî, comme l’a démontré l’imâm Ad Dârimî ‘Uthmân Ibn Sa’îd dans sa réfutation envers lui.

Conclusion :

La division des hadîths en mutawâtir et âhâd est une des innovations des Gens du kalâm, avec à leur tête les Jahmiyyah, et les Mu’tazilah les ont suivi en cela ainsi que ceux qui ont emprunté leur voie. Et Al Khâtib prit d’eux cette division dans (الكفاية) et dans (الفقيه والمتفقه).

Eclaircissement de notre Shaykh Al Wâdi’î (shaykh Muqbil) sur l’innovation de la division du hadîth en mutawâtir et âhâd :

Notre shaykh Al Wâdi’î dit dans (تحفة المجيب): « Est rentré en eux -c’est à dire les livres du mustalah- quelque chose pris des livres des fuqahas. Parmi les exemples : la division du hadîth en mutawâtir et âhâd, ceci vient des livres des fuqahas, et les fuqahas l’ont pris de Ibrâhîm Ibn ‘Aliyyah et ‘AbdurRahmân Ibn Kaïssân Al Assam qui sont tous deux des innovateurs. »

Et il dit dans (المقترح) : « Quant à la division en âhâd et mutawâtir, c’est une division innovée. Le premier qui l’innova fut ‘AbdurRahmân Ibn Kaïssân Al Assam, puis le suivi son élève Ibrâhîm Ibn Ismâ’îl Ibn ‘Aliyyah. »

Traduit par Abou Mu’âdh Ayyûb al faransî

dammaj-fr.com

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.