Pas encore de commentaires

Est-il indispensable de suivre un madhhab particulier ? (Ch. Yahya)

Bismillah

Est-il indispensable de suivre un madhhab particulier ?

Cheikh Yahyâ

Question :

Quel est le jugement de l’affiliation à un madhhab ? Est-il obligatoire de prendre le madhhab châfi’îte ?

Réponse :

Nous nous vouons à l’adoration d’Allah par Son Livre et par le suivi de la Sounnah de Son Prophète . Et Allah dit :

الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الْإِسْلَامَ دِينًا

Aujourd’hui J’ai complété pour vous votre religion et J’ai parachevé sur vous Mon bienfait, et J’ai agrée pour vous l’islam comme religion. (La table servie 3)

Et Il dit :

اتَّبِعُوا مَا أُنْزِلَ إِلَيْكُمْ مِنْ رَبِّكُمْ وَلَا تَتَّبِعُوا مِنْ دُونِهِ أَوْلِيَاءَ قَلِيلًا مَا تَذَكَّرُونَ

Suivez ce qui vous est descendu de Votre Seigneur et ne suivez pas en dehors de Lui d’alliés. Et ce n’est que peu que vous vous rappelez. (al A’râf 3)

Et Il dit :

وَمَا كَانَ لِمُؤْمِنٍ وَلَا مُؤْمِنَةٍ إِذَا قَضَى اللَّهُ وَرَسُولُهُ أَمْرًا أَنْ يَكُونَ لَهُمُ الْخِيَرَةُ مِنْ أَمْرِهِمْ وَمَنْ يَعْصِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَقَدْ ضَلَّ ضَلَالًا مُبِينًا

Il ne revient pas à un croyant ou une croyante, si Allah et Son messager décident d’une chose, d’avoir le choix dans leur décision. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager s’est certes égaré d’un égarement évident. (Les coalisés 36)

Et Il dit :

فَلَا وَرَبِّكَ لَا يُؤْمِنُونَ حَتَّى يُحَكِّمُوكَ فِيمَا شَجَرَ بَيْنَهُمْ ثُمَّ لَا يَجِدُوا فِي أَنْفُسِهِمْ حَرَجًا مِمَّا قَضَيْتَ وَيُسَلِّمُوا تَسْلِيمًا (65)

Non ! Par Ton Seigneur ils ne croiront pas tant qu’ils te feront pas trancher dans leurs différents, puis qu’ils ne trouvent aucune gêne de ce que tu auras jugé et qu’ils s’y soumettent totalement. (Les femmes 65)

Et Allah dit :

وَمَا اخْتَلَفْتُمْ فِيهِ مِنْ شَيْءٍ فَحُكْمُهُ إِلَى اللَّهِ ذَلِكُمُ اللَّهُ رَبِّي عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَإِلَيْهِ أُنِيبُ (10)

Et si vous divergez en quoi que ce soit alors le jugement ne revient qu’à Allah. (La consultation 10)

Et Il dit :

فَإِنْ تَنَازَعْتُمْ فِي شَيْءٍ فَرُدُّوهُ إِلَى اللَّهِ وَالرَّسُولِ إِنْ كُنْتُمْ تُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ ذَلِكَ خَيْرٌ وَأَحْسَنُ تَأْوِيلًا (59)

Et si vous vous disputez en quoi que ce soit alors renvoyez-le à Allah et au messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Cela sera mieux et de meilleure interprétation. (Les femmes 59)

Et Il dit :

لَقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ لِمَنْ كَانَ يَرْجُو اللَّهَ وَالْيَوْمَ الْآخِرَ وَذَكَرَ اللَّهَ كَثِيرًا (21)

Vous avez certes un bon exemple en la personne du messager d’Allah. (Les coalisés v21)

Et Il dit :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَحِيمٌ (31)

Et si vous aimez Allah alors suivez-moi, Allah vous aimera et Il vous pardonnera vos péchés. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux. (La famille de ‘Imrân 31)

L’obligation est de suivre le Livre et la Sounnah avec la compréhension des salafs, qu’Allah les agrée. Personne ne doit s’en tenir au suivi aveugle de quiconque, qui qu’il soit. Notre adoration se base sur le Livre et la sounnah de Son messager . Et nos imams ne permettent à personne de les imiter aveuglément.

Ach Shâfi’y a dit : Ô vous les gens ! Si je dis une parole qui s’oppose au hadîth du messager d’Allah alors sachez que ma raison s’en est allée.

Et il dit : Si je dis une parole s’opposant au hadîth du messager d’Allah , alors sachez que je reviens dessus de mon vivant et après ma mort.

Et on lui demanda si un hadîth était authentique, il répondit que oui. Il (le questionneur) dit alors : es-tu d’accord (avec ce que dit le hadith) ? Alors le visage d’ash Shâfi’y changea et il dit : Est-ce que tu vois une corde à ma taille ? Ou me vois-tu en train d’adorer dans une église ? Je te dis que le hadîth est authentique et tu me demandes si je suis d’accord ? (C’est-à-dire comment ne l’appliquerais-je pas alors qu’il a été certifié du messager d’Allah ?)

L’imam Mâlik a dit : La parole de tous est à prendre ou rejeter hormis celle du messager d’Allah . Et dans une version il dit : Hormis l’habitant de cette tombe… En indiquant la tombe du prophète .

Abou Hanîfah dit : Il n’est permis à personne de prendre de nous tant qu’il ne sait pas d’où nous avons pris.

L’imâm Ahmad dit : Ne m’imite ni moi, ni Mâlik, ni ach Châfi’y mais prends d’où nous avons pris…

Les gens de science ont même écrit des ouvrages spéciaux pour mettre en garde contre le suivi aveugle des imâms. En raison de ce qu’il engendre comme division, éloignement, haine et rancœur et un dur fanatisme, pour les madhhabs. Quant au suivi du Livre d’Allah et de la sounnah de Son messager , il n’occasionne aucun fanatisme si ce n’est pour la vérité.

Et Allah dit :

إِذْ تَبَرَّأَ الَّذِينَ اتُّبِعُوا مِنَ الَّذِينَ اتَّبَعُوا وَرَأَوُا الْعَذَابَ وَتَقَطَّعَتْ بِهِمُ الْأَسْبَابُ (166) وَقَالَ الَّذِينَ اتَّبَعُوا لَوْ أَنَّ لَنَا كَرَّةً فَنَتَبَرَّأَ مِنْهُمْ كَمَا تَبَرَّءُوا مِنَّا كَذَلِكَ يُرِيهِمُ اللَّهُ أَعْمَالَهُمْ حَسَرَاتٍ عَلَيْهِمْ وَمَا هُمْ بِخَارِجِينَ مِنَ النَّارِ (167)

Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue du châtiment, les liens entre eux seront bien brisés!
Et les suiveurs diront: «Ah! Si un retour nous était possible! Alors nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués!» – Ainsi Allah leur montra leurs actions; source de remords pour eux; mais ils ne pourront pas sortir du Feu. (La vache 167)

يَسْأَلُكَ النَّاسُ عَنِ السَّاعَةِ قُلْ إِنَّمَا عِلْمُهَا عِنْدَ اللَّهِ وَمَا يُدْرِيكَ لَعَلَّ السَّاعَةَ تَكُونُ قَرِيبًا (63) إِنَّ اللَّهَ لَعَنَ الْكَافِرِينَ وَأَعَدَّ لَهُمْ سَعِيرًا (64) خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا لَا يَجِدُونَ وَلِيًّا وَلَا نَصِيرًا (65) يَوْمَ تُقَلَّبُ وُجُوهُهُمْ فِي النَّارِ يَقُولُونَ يَا لَيْتَنَا أَطَعْنَا اللَّهَ وَأَطَعْنَا الرَّسُولَا (66) وَقَالُوا رَبَّنَا إِنَّا أَطَعْنَا سَادَتَنَا وَكُبَرَاءَنَا فَأَضَلُّونَا السَّبِيلَا (67) رَبَّنَا آتِهِمْ ضِعْفَيْنِ مِنَ الْعَذَابِ وَالْعَنْهُمْ لَعْنًا كَبِيرًا

Les gens t’interrogent au sujet de l’Heure. Dis: «Sa connaissance est exclusive à Allah». Qu’en sais-tu? Il se peut que l’Heure soit proche. Allah a maudit les infidèles et leur a préparé une fournaise, pour qu’ils y demeurent éternellement, sans trouver ni allié ni secoureur. Le jour où leurs visages seront tournés et retournés dans le Feu, ils diront: «Hélas pour nous! Si seulement nous avions obéi à Allah et obéi au Messager!» Ils diront « ô Notre Seigneur ! Nous avons suivi nos Grands et nos chefs et ils nous ont éloignés du chemin. Seigneur ! Attribues leur un double châtiment et maudis les grandement » (Les coalisés v63-68)

Allah dit :

وَيَوْمَ يَعَضُّ الظَّالِمُ عَلَى يَدَيْهِ يَقُولُ يَا لَيْتَنِي اتَّخَذْتُ مَعَ الرَّسُولِ سَبِيلًا (27) يَا وَيْلَتَى لَيْتَنِي لَمْ أَتَّخِذْ فُلَانًا خَلِيلًا (28) لَقَدْ أَضَلَّنِي عَنِ الذِّكْرِ بَعْدَ إِذْ جَاءَنِي وَكَانَ الشَّيْطَانُ لِلْإِنْسَانِ خَذُولًا (29) وَقَالَ الرَّسُولُ يَا رَبِّ إِنَّ قَوْمِي اتَّخَذُوا هَذَا الْقُرْآنَ مَهْجُورًا (30)

Le jour où l’injuste se mordra les deux mains et dira: «[Hélas pour moi!] Si seulement j’avais suivi chemin avec le Messager!… Malheur à moi! Hélas! Si seulement je n’avais pas pris «un tel» pour ami!… Il m’a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu’il me soit parvenu». Et le Diable déserte l’homme (après l’avoir tenté). Et le Messager dit: «Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour une chose délaissée!» (Le discernement v30-27)

Comme dans le hadîth d’al Bara Ibn ‘Âzib au sujet du suiveur aveugle, disant qu’il sera interrogé après la mort : Qui est ton Seigneur ? Quelle est ta religion ? Qui vous a été envoyé ? Il dira : « Haa, Haa je ne sais pas. J’ai entendu les gens dire quelque chose alors je l’ai dit aussi. »

L’imâm Mohammed Ibn ‘AbdilWahhâb an Najdi رحمه الله pris comme preuve la Parole d’Allah :

بَلْ قَالُوا إِنَّا وَجَدْنَا آبَاءَنَا عَلَى أُمَّةٍ وَإِنَّا عَلَى آثَارِهِمْ مُهْتَدُونَ (22)

Mais plutôt ils dirent: «Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion, et nous nous guidons sur leurs traces». (az Zuhruf 22)

Pour dire que le suivi aveugle est un des fondements de la mécréance. Parmi ce qui prouve ses dires رحمه الله, il y a le hadîth d’al Mousayyib Ibn Hazn dans l’histoire d’Abou Tâlib dans laquelle le messager d’Allah s’est rendu auprès de son oncle Abou Tâlib alors qu’il était sur son lit de mort. Il lui dit :
« Ô mon oncle ! Dis « lâ ilâha illallah », une parole avec laquelle je pourrai débattre en ta faveur auprès d’Allah. » Il était sur le point de la prononcer, mais des associateurs lui dirent : « Vas-tu délaisser la religion de ‘Abd al Muttalib ? » Ses derniers mots furent – il mourut dans le suivi aveugle en disant qu’il demeurait sur la religion de ‘Abd al Muttalib.

Ibn al Qayyim rapporta l’unanimité que le suiveur aveugle (imitateur) n’est pas compté comme un savant. Et Ibn al Jawzi dit dans Sayd al Hâthir : « Le suiveur aveugle est comme une personne qui marche avec une lanterne puis qui l’éteint pour marcher dans l’obscurité. »

Allah a fait descendre une révélation :

وَأَنْزَلْنَا إِلَيْكُمْ نُورًا مُبِينًا

Et nous avons fait descendre sur vous une lumière claire. (les femmes 174)

وَلَكِنْ جَعَلْنَاهُ نُورًا نَهْدِي بِهِ مَنْ نَشَاءُ مِنْ عِبَادِنَا وَإِنَّكَ لَتَهْدِي إِلَى صِرَاطٍ مُسْتَقِيمٍ

Mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit. (La consultation 52)

Il délaisse cette vérité et cette lumière par laquelle il lui est possible de prendre d’où ils ont pris et s’apaiser de leurs paroles, et malgré cela il part imiter les hommes sans aucun argument. Quelle bonne parole que dit l’imâm Ahmad : Je suis stupéfait de qui connaît la chaîne de narration et son degré avec son authenticité et se met (malgré tout) à prendre l’avis de Sofiâne….

Tiré de أسئلة من وصاب العالي ، بتاريخ الثلاثاء 3 شوال 1422ه‍..

Traduit par Abou Taymiyah Khalîl al Martinîky

dammaj-fr.com

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.