Étudier à l’université islamique d’al Madînah (Ch. Ibn Hizâm)

بسم الله الرحمن الرحيم

Un questionneur dit qu’il a obtenu une acceptation pour étudier à l’université islamique. Est-ce que tu lui conseilles d’y aller ?

Le Cheikh a répondu :

Nous déconseillons d’y aller. Nous conseillons d’assister aux assises des gens de science dans les mosquées, c’est meilleur pour toi que d’étudier là-bas.

Tout d’abord (à l’université) tu seras contraint de suivre leurs programmes alors qu’il est meilleur pour la personne de rechercher la science selon son envie. Personne ne le force et il n’étudie pas en vue d’obtenir un diplôme. Beaucoup de ceux qui y étudient, leur principale motivation est la vie mondaine, hormis ceux à qui Allâh a fait miséricorde. Leur objectif est d’obtenir des diplômes, des doctorats et des postes, hormis celui à qui Allâh a fait miséricorde.

Ensuite, il y a en son sein des enseignants qui adhèrent à l’innovation et sont en déviance par rapport à la voie des Salaf. Sans même que tu t’en rendes compte, c’est quelqu’un qui suit la voie de Hasan al Bannâ ou de Sayyid Qotb qui se met à t’initier et tu deviens son élève. Il se retrouve soudain face à toi. Cela ne convient pas. Cela peut probablement contribuer à te faire étudier chez les gens de l’innovation ou t’amener à délaisser des choses de ta religion pour obtenir un diplôme. Tu cèdes en restant pour étudier tout en étant dans l’incapacité de contester car il y a un règlement. Si tu dis un mot, tu te fais renvoyer de l’université. Quoi qu’il en soit, il s’y trouve des innovations donc je te la déconseille. Celui qui veut réellement la science, qu’il n’adhère pas aux universités. Qu’il se consacre à la science chez ses gens dans les mosquées. Même ceux qui y sont, s’ils suivaient assidûment les assises des savants dans la mosquée prophétique et la mosquée sacrée et profitaient des bibliothèques, ce serait mieux pour eux que d’étudier à l’université. Et c’est auprès d’Allâh que l’on recherche l’aide.

Source : la chaîne Telegram de Cheikh Muhammad Ibn Hizâm, @ibnhezam

Traduit par Abou Taymiyah Khalîl al Martinîky

Laisser un commentaire