Et mariez les célibataires d’entre vous (l’imam Ibn Bâz)

Bismillah

Nous voulons l’explication du verset de la sourate La Lumière:

((وَأَنكِحُوا الأَيَامَى مِنْكُمْ وَالصَّالِحِينَ مِنْ عِبَادِكُمْ وَإِمَائِكُمْ إِنْ يَكُونُوا فُقَرَاءَ يُغْنِهِمُ اللَّهُ مِنْ فَضْلِهِ وَاللَّهُ وَاسِعٌ عَلِيمٌ))[النور:32]

Mariez les célibataires d’entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, hommes et femmes . S’ils sont pauvres, Allah les rendra riches par Sa grâce. Car (la grâce d’) Allah est immense et Il est Omniscient.

Shaykh Ibn Baz:

Il est à prendre dans son sens apparent. Le Seigneur ordonne à Ses serviteurs de mariez les célibataires, et ce sont celles qui n’ont pas de maris (ndt: le terme englobe également les hommes sans femmes), et de marier également leurs esclaves et servantes pieux afin que ça ne pose pas de problème à la croyant ou la croyante car il y a dans le célibat un énorme danger.

Il incombe donc de marier les hommes et les femmes, les célibataires et les pieux parmi les esclaves. Les femmes (libres) lorsqu’elles sont demandées et il ne faut pas délaisser les esclaves: il marie son esclave et il marie sa servante, pour ne pas que se produise la fornication et le drame. Et s’il a des rapports avec sa servante alors c’est bon, s’il la possède. Ou bien il l’épouse. Et il marie également l’esclave. Car il est comme l’homme libre, il a besoin de ce qui lui permet d’être chaste et elle aussi a besoin de ce qui lui permet d’être chaste.

« S’ils sont pauvres, Allah les rendra riches par Sa grâce. » Lorsque l’homme se marie, s’il a la capacité, Allah le rend riche par Sa grâce, du point de vue des dépenses. S’il peut se marier qu’il le fasse, puis il accomplit les causes qui l’aideront à dépenser (pour sa famille) à l’avenir. Mais s’il est incapable comme Allah dit après :

وليستعفف الذين لا يجدون نكاحاً حتى يغنيهم الله من فضله

Et que ceux qui n’ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu’à ce qu’Allah les enrichisse par Sa grâce.

Il ne trouve pas l’argent de la dot. Il reste chaste et patiente jusqu’à ce qu’Allah l’enrichisse et qu’il trouve de quoi donner à la femme. Et celui qui peut (donner la dot) qu’il se marie puis qu’il fasse les causes l’aidant dans les dépenses, comme dans les versets précédents:

إن يكونوا فقراء يغنهم الله من فضله

S’ils sont pauvres, Allah les rendra riches par Sa grâce.

S’ils peuvent se marier, qu’ils le fasse et Allah les enrichira après cela.

[…]

Il incombe donc que vous fassiez des efforts pour les marier, que ce soient vos fils, vos frères, des amis ou autres. Le muslim est le frère du muslim, il l’aide à se marier. Il l’aide à préserver son sexe. Et il aide sa soeur en Allah à préserver son sexe. Ceci fait partie de l’entraide dans la piété et la bienfaisance.

[…]

Et le prophète ﷺ a dit: « Celui qui s’occupe d’un besoin de son frère, Allah s’occupera de son besoin. » muttafaqun ‘alayh. Et il a dit: « Allah aide le serviteur tant qu’il aide son frère. »

Donc aider les hommes et les femmes à se marier est une bonne chose. C’est une aide dans le bien. Et tout muslim doit aider dans le bien. Il aide son frère à se marier. Il aide sa soeur en Allah à se marier, pour ne pas qu’il reste de célibataire, ni homme ni femme. Et par cela survient un énorme bien pour les muslims, les enfants et l’agrandissement de la communauté, la chasteté et l’abaissement des regards. Tout ceci survient par cet entraide.

[…]

Les muslims s’entraident. Celui-ci donne le quart de la dot, celui-là la moitié ou une partie afin de marier les gens.

http://www.binbaz.org.sa/node/9093

Trad: Ayyub, dammaj-fr.com

Laisser un commentaire