Pas encore de commentaires

Est-il permis de voter en terre de mécréance (Ch. Al Fawzân)

بسم الله الرحمن الرحيم

Cheikh Al Fawzân حفظه الله fut questionné :

Qu’Allâh vous accorde du bien. Des minorités de mouslims vivent en pays de mécréants. Quel est le jugement sur le fait qu’ils votent pour les gouverneurs de ces pays ?

Il répondit :

Ceux-là doivent se sortir (cela) de la tête…
Tout d’abord il n’est pas permis de résider en pays de mécréance sous l’autorité des mécréants, hormis pour une darôurah (nécessité impérative), en mesure de cette daroûrah.

إِلَّا الْمُسْتَضْعَفِينَ مِنَ الرِّجَالِ وَالنِّسَاءِ وَالْوِلْدَانِ لَا يَسْتَطِيعُونَ حِيلَةً وَلَا يَهْتَدُونَ سَبِيلًا (98) فَأُولَئِكَ عَسَى اللَّهُ أَنْ يَعْفُوَ عَنْهُمْ وَكَانَ اللَّهُ عَفُوًّا غَفُورًا (99) وَمَنْ يُهَاجِرْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ يَجِدْ فِي الْأَرْضِ مُرَاغَمًا كَثِيرًا وَسَعَةً وَمَنْ يَخْرُجْ مِنْ بَيْتِهِ مُهَاجِرًا إِلَى اللَّهِ وَرَسُولِهِ ثُمَّ يُدْرِكْهُ الْمَوْتُ فَقَدْ وَقَعَ أَجْرُهُ عَلَى اللَّهِ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَحِيمًا (100)

{ À l’exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : À ceux-là, il se peut qu’Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur. } [An Nisa, v. 98-99]

Ils y résident en mesure de la daroûrah.
Cependant ils n’ont pas à entrer dans les questions relatives au gouvernement, aux élections et ce genre de choses…

Le questionneur : Qu’Allâh vous le rende en bien…

Le Cheikh : Sans quoi ils choisiront un mécréant… oui.

Audio :

Traduit par Abou Taymiyah al Martinîky

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.