Pas encore de commentaires

Enseignement utile de l’Imâm Ibn al Qayyim رحمه الله

بسم الله الرحمن الرحيم

Enseignement utile de l’Imâm Ibn al Qayyim -رحمه الله- sur le risque encouru par ceux qui rejettent la vérité dès la première fois après qu’elle leur est apparue

Voici un enseignement très bénéfique, pour nous d’abord puis pour tout mouslim de ceux à qui les dalîls sont parvenus dans toute affaire touchant au Dîn mais qui ne les acceptent pas pour cause d’incompatibilité avec leurs passions.

Nous en voyons beaucoup faire mine de vouloir la vérité et de la rechercher. Mais quand celle-ci leur vient, alors, pour défendre une idée préconçue, ou par suivi d’un Cheikh, d’un ami, d’une passion enfouie, d’une réputation à sauver, ou encore d’un intérêt personnel à préserver ou autre… tu les vois revenir sur leurs pas ou entrer dans de vaines polémiques.

Par cette attitude beaucoup pensent pouvoir se camoufler et fuir ce qu’ils sont obligés d’affronter et de subir. Les épreuves pour les croyants sont une promesse d’Allah. Il a dit:

الم (1) أَحَسِبَ النَّاسُ أَنْ يُتْرَكُوا أَنْ يَقُولُوا آَمَنَّا وَهُمْ لَا يُفْتَنُونَ (2) وَلَقَدْ فَتَنَّا الَّذِينَ مِنْ قَبْلِهِمْ فَلَيَعْلَمَنَّ اللَّهُ الَّذِينَ صَدَقُوا وَلَيَعْلَمَنَّ الْكَاذِبِينَ

Trr: {Alif, lâm, mîm. Est-ce que les gens pensent qu’On les laissera dire: Nous croyons! Sans les éprouver? Certes Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux, [ainsi] Allah connaît mieux ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent.} (L’araignée v1-3)

Allah a émis des signes et a éclairci la voie à suivre pour ceux qui recherchent sa satisfaction et son visage. C’est le vrai suivi de la Sounnah. Allah a dit:

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ

Trr: {Dis « Si vous aimez Allah alors suivez moi, Allah vous aimera alors. »} (La famille d’Imrân v31)

D’ailleurs les savants ont dit de ce verset qu’il s’appelait « le verset de l’épreuve », c’est-à-dire pour distinguer entre le sincère et celui qui n’a que des prétentions.

On en voit beaucoup d’entre eux dire : Moi je suis salafy ! Moi c’est Kitâb wa Sounnah avec la compréhension des salaf as sâlih ! La barbe bien garnie (Allahuma bârik), le qamis bien court mâ châ’ Allah. Lors des salats les chevilles sont contre les chevilles et la posture symétrique (chose qui est désirée). Cependant lorsque l’épreuve arrive lors d’un choix à faire et que des dalîls sont donnés et que ceux-ci ne concordent pas avec ce qu’ils souhaitent, se produit une surprenante métamorphose. Voilà qu’on entend des ambiguïtés d’Ikhwân ou de tablîghs, voire même de philosophes pour défendre le faux. Et c’est auprès d’Allah que l’on recherche l’aide. Le pire de tout cela, c’est qu’ils agissent de la sorte en pensant que c’est permis et qu’il n’en découlera aucune conséquence.

Voici donc des paroles de ce grand imâm – qu’Allah lui fasse miséricorde – en espérant qu’elles seront profitables à ceux qui sont sincères avec leur Seigneur, avec leurs frères et bien sûr envers eux-mêmes.

Il a dit :

Le rejet de la vérité et la négligence

Prends garde, prends garde à deux choses dont les conséquences sont très fâcheuses :

La première :

Que tu rejettes la vérité qui s’oppose à tes passions, car tu en seras rétribué par un retournement du cœur. Que tu refoules ce qui s’expose à toi comme vérité et que tu ne l’acceptes que si elle épouse la forme du moule de tes passions :

Allah dit :

وَنُقَلِّبُ أَفْئِدَتَهُمْ وَأَبْصَارَهُمْ كَمَا لَمْ يُؤْمِنُوا بِهِ أَوَّلَ مَرَّةٍ

{Parce qu’ils n’ont pas cru la première fois, nous détournerons leurs cœurs et les yeux.} (Les bestiaux v110).

Leur rétribution pour avoir rejeté la vérité dès sa première fois fut donc un détournement de leurs cœurs et de leur vue par la suite.

La deuxième :

La négligence dans une affaire alors que son temps (de prendre la décision et d’agir) est venu. Si cela se produit, Allah te détournera et t’empêchera à (l’avenir) d’accomplir ce qu’il agrée et d’accomplir ses ordres comme peine à ton encontre.

Allah dit :

فَإِنْ رَجَعَكَ اللَّهُ إِلَى طَائِفَةٍ مِنْهُمْ فَاسْتَأْذَنُوكَ لِلْخُرُوجِ فَقُلْ لَنْ تَخْرُجُوا مَعِيَ أَبَدًا وَلَنْ تُقَاتِلُوا مَعِيَ عَدُوًّا إِنَّكُمْ رَضِيتُمْ بِالْقُعُودِ أَوَّلَ مَرَّةٍ فَاقْعُدُوا مَعَ الْخَالِفِينَ

{Et si Allah te ramène vers un groupe (de ces gens là) et qu’ils te demandent la permission de partir au combat, alors dis: « Vous ne sortirez plus jamais en ma compagnie et vous ne combattrez plus jamais d’ennemis avec moi. Vous avez été plus contents de rester chez vous la première fois. Demeurez donc chez vous en compagnie de ceux se tiennent à l’arrière. »} (Le désaveu v83).

Donc celui qui se voit épargné de ces deux immenses fléaux et calamités, alors qu’il se réjouisse de cette préservation.

Fin de citation tirée du livre بدائع الفوائد (V3/ P674).

Traduit par Khalîl Abou Taymiyah al Martinîky.

dammaj-fr.com

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.