Archives par catégorie: Sciences

catégorie comprenant les articles relatifs aux aux sujets de la science et des savants

Le tâlib débutant peut-il rendre innovateur? (sh. an Najmi رحمه الله )

Questions à l’imâm Ahmad ibn Yahya an Najmi-رحمه الله  1-La question: Est-ce qu’il convient au tâlib al’ilm expérimenté de rendre moubtadi’ ou de rendre kâfir, ou est-ce que cela est propre aux gens de science? La réponse: Il n’est pas permis à l’étudiant débutant de rendre moubtadi’ ou de rendre kâfir tant qu’il n’est vu […]

Enseignement utile de l’Imâm Ibn al Qayyim رحمه الله

Traduction relative et rapprochée d’un

Enseignement utile de l’Imâm Ibn al Qayym- qu’Allah lui fasse miséricorde-sur le risque encouru par ceux qui rejettent la vérité dès la première fois après qu’elle leur soit apparue. 

 

بسم الله الرحمن الرحيم

Voici un enseignement très bénéfique pour nous d’abord puis pour tout  mouslim, parmi ceux à qui les dalîls sont parvenus dans toute affaire touchant au Dîn, mais ne les acceptent pas pour cause d’incompatibilité avec leurs passions.

La division du hadîth en mutawâtir et ahâd est une innovation

بسم الله الرحمن الرحيم La division du hadîth en mutawâtir et ahâd est une innovation Parmi ce qui a été inséré dans la science du hadîth : la division du hadîth en mutawatir et âhâd.

Parole sur l’étude de la science (S. Ibn Bâz)

بسم الله الرحمن الرحيم

Il est donc essentiel, mon frère, que tu connaisses le convenable en apprenant et en comprenant la religion, comme il est essentiel que tu connaisses le blâmable de la sorte. Puis tu accomplis l’obligatoire dans le fait d’ordonner le convenable et d’interdire le blâmable. Ainsi, la clairvoyance et la compréhension de la religion font parties des signes de la félicité et des preuves qu’Allah a voulu du bien pour le serviteur. Comme dans les deux Sahihs d’après Mu’âwiyah (رضي الله عنه), d’après le prophète (صلى الله عليه وسلم) qu’il a dit: « Celui à qui Allah veut du bien, Il lui fait comprendre la religion. »

Fatwa de shaykh Muqbil (رحمه الله) au sujet de la parole de la personne sur son compagnon

بسم الله الرحمن الرحيم

Question: Certaines personnes repoussent la parole des gens de science à l’encontre de certains contradicteurs tels que Muhammad Surûr, ‘Abd Ar Rahmân ‘Abd Al Khâliq et autres en disant: « Ceci fait partie de la parole des compagnons (qarîn) sur laquelle on passe l’éponge et qu’on ne rapporte pas. »

Parmi les causes aidant à l’étude de la science (S. Muqbil)

Le shaykh, le grand savant, le muhaddith Muqbil Al Wâdi’î – qu’Allah lui fasse miséricorde – a dit : Parmi les causes aidant à l’étude de la science, il y a : La piété (taqwâ) : يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِنْ تَتَّقُوا اللَّهَ يَجْعَلْ لَكُمْ فُرْقَانًا Ô vous qui croyez, si vous craignez Allah, Il vous […]

Le hadith authentique (sahih)

بسم الله الرحمن الرحيم الحَديثُ الصَحيحُ Le hadith sahih (authentique) Le hadith sahih est le plus haut degré dans l’authenticité. Il doit réunir cinq conditions qu’ont définies les savants: Qu’il possède une châine de transmission liée Que ses rapporteurs soient droits (‘udûl, pl. de ‘adl) Que ses rapporteurs aient une excellente mémoire Qu’il ne soit […]

Qui est le groupe sauvé et secouru ?

بسم الله الرحمن الرحيم

Ibn Mâjah rapporte dans son sunan:

عَنْ مُعَاوِيَةَ بْنِ قُرَّةَ عَنْ أَبِيهِ قَالَ
قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ
لَا تَزَالُ طَائِفَةٌ مِنْ أُمَّتِي مَنْصُورِينَ لَا يَضُرُّهُمْ مَنْ خَذَلَهُمْ حَتَّى تَقُومَ السَّاعَةُ

D’après Mu’awiyah Ibn Qurrah d’après son père (qui est Qurrah Ibn Iyâs Al Muzanî), le messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم):
Un groupe de ma communauté ne cessera pas d’être secouru, ceux qui s’en écartent ne leur causeront pas de tort jusqu’à ce que se lève l’Heure.

Autobiographie de shaykh Yahya

بسم الله الرحمن الرحيم

Abû Al Yamân ‘Adnân dit: Notre shaykh Yahyâ a dit, après l’insistance et la demande de nombreuses personnes de mentionner un extrait de son chemin dans l’étude de la science et le bienfait d’Allah sur lui. Et le fait de parler des bienfaits est une partie de leur reconnaissance.