Archives par catégorie: Les machâikhs du Yémen

catégorie comprenant les articles relatifs aux injustices des mashâikhs du Yémen dans cette fitna

PETITE BIOGRAPHIE D’AL WASABY: partie 1

Ses égarements dans le tawhid et la croyance
بسم الله الرحمن الرحيم
Allah عز وجل a dit:
قُلْ هَاتُوا بُرْهَانَكُمْ إِنْ كُنْتُمْ صَادِقِينَ
Dis : « Donnez votre preuve, si vous êtes véridiques ».
Et il dit:
قُلْ هَلْ عِنْدَكُمْ مِنْ عِلْمٍ فَتُخْرِجُوهُ لَنَا إِنْ تَتَّبِعُونَ إِلَّا الظَّنَّ وَإِنْ أَنْتُمْ إِلَّا تَخْرُصُونَ
Dis : « Avez-vous quelque science à nous produire? Vous ne suivez que la conjecture et ne faites que mentir ».

Les paroles d’al wasaby et autres sur cheikh Yahya et ses élèves sont des paroles sans preuves, sans arguments, donc sans poids pour les véritables salafis. Elles n’ont de poids que chez les ignorants, les imitateurs et ceux qui ont fait du suivi aveugle de certains machaykh un minhaj.
Contrairement aux fanatiques francophones de cette hizbiyyah nous n’allons pas nous contenter de rapporter la parole de cheikh untel ou celle de cheikh un autre. Nous, nous allons inchallah vous donner des preuves détaillées et irréfutables qui font qu’al wasaby mérite un jugement beaucoup plus sévère que celui de cheikh Yahya qui a dit de lui « il est maftoun et je ne blâme pas celui qui le rend hizby ». Ceci en application de la parole d’Allah:
وَكَذَلِكَ نُفَصِّلُ الْآَيَاتِ وَلِتَسْتَبِينَ سَبِيلُ الْمُجْرِمِينَ
C’est ainsi que Nous détaillons les versets, afin que le chemin des criminels apparaisse claire.
Et aussi parce que depuis le début de cette fitnah nous appelons à la voie des salafs qui est le suivi des preuves et des arguments et nous appelons à l’application de règles salafiyyah tel que « on connait les hommes par la vérité et non la vérité par les hommes », « la critique détaillée prévaut sur l’éloge », « celui qui sait est un argument contre celui qui ne sait pas » et nous combattons le suivi aveugle des hommes qui est la voie des soufis et autres innovateurs. L’imam as-Shawkany a dit dans sonlivre ADAB AT TALAB : « ne regarde pas qui a dit mais plutôt ce qu’il a dit ».
Tout ce qui va suivre est [1] extrait des cassettes et livres d’al wasaby[2] ainsi que de témoignages de frères qui sont pour la plupart des anciens élèves de celui-ci.
Ses égarements dans la croyance et le minhaj, son ignorance, ses mensonges, son mauvais comportement, son manque de piété, les points communs et les liens qu’il a avec les gens de l’innovation vous permettront de savoir dans quel état est réellement le soi-disant « plus grand savant du Yémen »[3]

Réfutation de sheikh Yahyâ Ibn ‘Aly al Hajoury aux divagations de Mohammad al Imam

بسم الله الرحمن الرحيم   التبيين و الإنكار على ما تضمنه كلام محمد الإمام المسمى بالاختصار   L’éclaircissement et le blâme Des paroles intitulées « Le résumé » de Mohammad al Imam.   La réponse de sheikh Yahyâ aux derniers feuillets écrits par Mohammad al Imam intitulés :   الاختصار لبيان ما في طريق الحجوري من الأضرار « Le résumé […]

Témoignages véridiques sur Mohammad Ibn ‘AbdilWahhâb al Wasâbi

بسم الله الرحمن الرحيم

Traduction résumée à l’essentiel du fascicule intitulé :

L’éclaircissement sur la rudesse d’al Wasâbi et son absence de douceur envers les salafis.

Témoignages et faits que j’ai vécus et dont je suis témoin.

Ecrit par ‘Abdullah Ibn ‘Outhmân Ibn ‘Aly al Hakamy حفظه الله  .

Un des anciens imâms du masjid d’al Wasâbi à al Houdeydah.

Avec ajout, la fin du fascicule intitulé :

Réalités et faits que j’ai vécus en compagnie d’al Wasâbi en tout temps.

Ecrit par le frère de mérite Mohammad al Hakamy حفظه الله  .

Lus et approuvés par sheikh Yahyâ al hajoury et autorisés à la propagation.

Shaykh Ibn Hizam à propos d’Al Wassabi

بسم الله الرحمن الرحيم

Notre shaykh, Mouhammad Ibn Hizam a dit sur Mouhammad Ibn ‘Abd Al Wahhab Al Wassabî:

Cet homme a été éprouvé, il est maftoun. Et ce qui apparait est que la cause de cela est la rancœur et la jalousie qui ont rempli son cœur. Et lorsqu’il vit que les gens allaient vers le bien, vers l’étude de la science auprès de shaykh Yahya –qu’Allah le préserve- et dans cette Dâr bénie, il se mit à parler et à sortir des paroles sans les peser. Il parle à tort et à travers de ce qu’il ne sait pas. Et il ne pèse pas ses paroles. C’est une preuve d’irréflexion et c’est une preuve de la puissante rancœur qu’il a dans le cœur.

Règle d’al ibânah : on corrige et on ne démolit pas!

 بسم الله الرحمن الرحيم

Après que l’éminent cheikh rabi’ al madkhaly ait critiqué le livre al ibânah et qu’il ait demandé à son auteur de le supprimer lors d’une assise pendant le hajj, j’ai jugé opportun de commencer à traduire ce qui prouve que ce livre est un livre d’égarement. Et démontrer que le minhaj qu’il contient est celui d’innovateurs comme adnan arour, aboul hassan al misry, al halaby et autres parmi ceux qui ont voulu ikhwâniser la salafiyyah.  

La maladie

La règle d’innovateur : « on corrige, on ne critique pas » ou « on conseille on ne dévoile pas » ou encore « on corrige, on ne démolit pas »

Réplique de cheikh Abou Bakr Al Misry a cheikh Mohammed al imam

بسم الله الرحمن الرحيم

Cheikh abou bakr al misry حفظه الله dit:

J’ai entendu Mohammed al imam, celui de ma’bar dire dans une de ses dernières cassettes datée du 2 rabi’ al akhir1433[1]:

  » Et ceci afin que vous sachiez que nous ne rendons pas licite le sang des rafidas et nous ne rendons pas licite leurs biens et nous ne rendons pas licite leur honneur. Et nous ne disons pas cela par peur de quiconque, ce n’est par peur de personne, nous disons cela par religion, c’est notre religion, notre religion qui nous fait nous arrêter à cette limite, sinon le mal des rafidas est grand et la communauté a été durement éprouvée par eux. Ceci est une chose qui n’est pas ignorée, ceci est une chose qui n’est pas ignorée, au contraire c’est connu ».

Je dis (cheikh Abou bakr): les croyances des rafidas ithna achariya[2]en général et des extrémistes parmi eux en particulier sont des croyances de mécréance, d’apostasie et d’hypocrisie (nifaq) et si on ajoute à cela le fait de tuer les gens de la foi et de s’attaquer injustement a eux et leur imposer un blocus comme c’est le cas ces jours-ci dans le nord du Yémen[3], il devient obligatoire de les combattre et de rendre licite leur sang leurs biens et leur honneur.

‘Abdullah Mary al ‘Adani et la jam’iyyah (l’association) Al-Bandar

بسم الله الرحمن الرحيم

‘ABDULLAH MAR’Y al ‘Adani

et l’association AL BANDAR 

 

Ecrite par le frère Abu ‘Ammâr Yassir ibn Thabit ibn Zayn al yafi’y

 

Introduction.

 

 

La louange est à Allah seigneur des mondes, salat et salam sur celui qui a été envoyé comme miséricorde pour les mondes ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Wa ba’d.

 

Allah a dit dans son noble livre:

 

وَمَنْ أَحْسَنُ قَوْلًا مِمَّنْ دَعَا إِلَى اللَّهِ وَعَمِلَ صَالِحًا وَقَالَ إِنَّنِي مِنَ الْمُسْلِمِينَ

Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre et dit : « Je suis du nombre des Musulmans ? » (les détaillées v33).

 

Allah a démontré dans ce noble verset que la da’wa vers Lui et vers Sa religion et que l’application de la Sounnah de son Prophète صلى الله عليه و سلم font partie des meilleures œuvres que peut accomplir le serviteur. Car cela comprend l’enseignement des ignorants et l’exhortation aux inattentifs ainsi qu’à ceux qui se détournent et également une confrontation avec les gens du faux. Donc celui à qui Allah a accordé cette énorme fonction se doit de prendre grand soin à ne pas la détériorer par les vils biens de ce bas-monde ainsi que par les intentions corrompues. Mais plutôt qu’il se serve de sa sincérité, de sa véracité ainsi que de son suivi authentique comme fer de lance dans sa méthode et dans sa da’wa celle à laquelle il appelle.

Paroles des mashayikhs du Yémen au sujet d’Al ‘Adani et sa fitnah en son début

بسم الله

Voici quelques paroles de ceux connus sous l’appellation de « mashayikhs » au Yémen. Car sinon, il se trouve de nombreux mashayikhs de la da’wah salafiyyah au Yémen qui voient clairement la hizbiyyah d’Al ‘Adanî  wal hamdu lillah. Ces paroles concernant Al ‘Adanî et sa fitnah, sont tirées d’un fascicule[1] (original ici) lu et autorisé par notre shaykh qui rappelle à ceux prétendant « être avec les mashayikhs » qu’ils sont en fait loin des paroles des mashayikhs. Et ceci est un rappel pour eux tous et un argument contre eux. Quant à la réalité de la hizbiyyah d’Al ‘Adani, elle est plus claire que jamais avec les incroyables évènements récents qui ajoutent à notre étonnement croissant. La louange est à Allah qui nous a guidés alors que nous n’aurions pu l’être de nous-mêmes. J’ai retiré la chaine de transmission qui est on ne peut plus courte car l’auteur du fascicule la prend directement de celui qui l’a entendu, et ce rapporteur est soit un shaykh soit un mustafid, wal hamdu lillah. Nous montrons ces paroles afin de montrer à ceux qui suivent aveuglément les paroles des hizbis francophones qu’ils sont des adeptes du talbis, de la ruse et du mensonge, les piliers de la hizbiyyah, car sinon la vérité est claire et le faux également :

فَمَاذَا بَعْدَ الْحَقِّ إِلَّا الضَّلَالُ فَأَنَّى تُصْرَفُونَ
Qu
y-a-t-il donc après la vérité si ce nest l’égarement ? Comment vous détournez-vous donc ?!

Les partisans d’Al Halabi le hizbi vantent le livre Al Ibanah

بسم الله الرحمن الرحيم
اللهم يسر

Voici une chose étonnante qui vient pour shaykh Muhammad Al Imam de Ma’bar et son livre : « L’éclaircissement sur comment agir lors des divergences entre les gens de la Sunnah et du Groupe » (Al Ibânah).

notre shaykh à propos des hizbis de toutes sortes : « Et ils ont certes écrit sur le même sujet des choses semblables sauf qu’ils ont clairement exprimé leurs critiques envers les gens de la Sunnah, leurs écrits n’ont donc pas été propagés. » Et il dit : « Ce livre est exploitable, les hizbis peuvent l’utiliser contre nous, même si nous avons un bon soupçon envers shaykh Muhammad qu’il l’a écrit –si Allah veut- avec une bonne intention –et Allah jugera tout le monde. Et je n’écarte pas le fait que les hizbis et leurs sbires l’utilisent, l’enseignent et s’y appuient du fait qu’ils disent : ‘Les gens de la Sunnah nous rendent hizbis alors que nous sommes parmi les gens de la Sunnah ! Et ces preuves (dans le livre) appuient nos paroles ! »

La réponse au titre est on ne peut plus simple : nous la trouvons dans le livre d’Allah (تعالى). Le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit, dans le hadith rapporté par Muslim d’après Jâbir –qu’Allah l’agrée : « J’ai laissé parmi vous une chose. Si vous vous y accrochez, vous ne vous égarerez pas : le livre d’Allah. » Donc nous trouvons dans le livre de notre seigneur (عز وجل) :

وَمَا اخْتَلَفْتُمْ فِيهِ مِنْ شَيْءٍ فَحُكْمُهُ إِلَى اللَّهِ
sur toutes vos divergences, le Jugement appartient à Allah.

فَإِنْ تَنَازَعْتُمْ فِي شَيْءٍ فَرُدُّوهُ إِلَى اللَّهِ وَالرَّسُولِ
Si vous vous disputez sur une chose, renvoyez-là à Allah et au messager…

إِنِ الْحُكْمُ إِلَّا لِلَّهِ
Le jugement n’appartient qu’à Allah.

Notre shaykh dit également : « Puis (après avoir cité les versets précédents), [celui qui veut écrire sur ce sujet] débute sur le sujet : comment était la da’wah du messager (صلى الله عليه وسلم) et les réfutations des prédécesseurs, comment étaient-elles présentées au Livre et à la Sunnah selon les règles des savants, des bénéfices législatifs et religieux, pas individuelles, comment éclaircit-on l’erreur de celui qui en fait une, le comportement de l’élève avec son enseignant, le fils envers son père, le berger et son troupeau, comment est le respect des savants, comment agit-on avec eux d’une façon authentique, sans passion, suivi aveugle ou esprit de clan, etc… » (Source)

Le livre a reçu l’ovation de la secte d’Al ‘Adani, car il est une défense pour eux par le faux et les règles inventées, et a reçu les critiques par les preuves du Livre, de la Sunnah et les paroles des savants de la part de Dammaj, de son shaykh Yahya Al Hajûrî oralement, puis d’Abû Hâtim Yûsuf Al Jazârî, Saîd Ibn Da’âs, et d’Abû Bakr Ibn ‘Abdah Al Hammâdî. Shaykh Hasan Ibn Qâsim Ar Raïmî a également réfuté les préfaces.

Shaykh Al Imam, qui avait invité les salafis à lui faire part des erreurs de son livre a reçu les réfutations de Yûsuf et d’Abû Bakr de la part de shaykh Yahya. Un mois après et sans aucune réponse, les réfutations furent propagées, en tant que conseil pour la communauté et pour ne pas se taire devant le faux, comme Allah (تعالى) l’a ordonné :

وَلْتَكُنْ مِنْكُمْ أُمَّةٌ يَدْعُونَ إِلَى الْخَيْرِ وَيَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ وَأُولَئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ
que soit issue de vous une communauté qui appelle Au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront.

Et le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Quiconque parmi vous voit une chose blâmable, qu’il la change par sa main. S’il ne le peut, qu’il la change par sa langue. S’il ne le peut, alors par le cœur et c’est le plus bas de la foi. » Rapporté par Muslim d’après Abû Sa’îd. Et dans le hadith d’Ibn Mas’ûd : « Et il n’y a plus après cela la moindre graine de moutarde de foi. »

On sait que les partisans du hizbi ‘Abd Ar Rahman Al ‘Adani, le faqih du Yémen comme ils le prétendent, côtoyaient et marchaient avec les partisans d’Abû l Hasan Al Misrî. Et bien ces derniers et les partisans d’Ali Hasan Al Halabî vantent le livre Al Ibanah. La parole suivante est celle d’un élève d’Al Halabi le hizbi (prise de son site) vantant le livre et y affirmant la similitude avec le livre de son shaykh Manhaj As Salaf qui a pourtant été réfuté à cause des mêmes règles fausses…