Archives par catégorie: Réfutations

catégorie comprenant les articles relatifs aux réfutations

La vérité sur la situation de Hicham Ibn Al Ghaz que shaykh Rabi’ a jugé faible (Youssouf Al Jazairi)

Exposition de la véritable identité de l’éminent salaf, Hicham ibn Al Ghâz, rapporteur du athar d’Ibn Oumar que cheikh Rabi’ a jugé faible!!
بسم الله الرحمن الرحيم

Ce document est un résumé de l’excellent fascicule, rédigé par notre éminent frère de mérite Abou hatim Yousouf l’algérien[1][حفظه الله], dans lequel se trouve la réfutation du jugement émis par cheikh Rabî’[وفقه الله]à l’égard du athar d’Abdallah ibn Oumar[رضي الله عنه], qu’il a qualifié de faible. Athar dans lequel ibn Oumar[رضي الله عنه] a jugé que le premier adhan du joumoua’h est une innovation.

C’est un jugement très étonnant qu’a eu là cheikh Rabi’[وفقه الله], en qualifiant ce athar de faible, car il a emprunté pour cela un itinéraire complètement contraire à celui connu des savants du hadith. Jugement que toute personne ayant étudié cette science n’aurait pu penser qu’il puisse émaner d’une personne telle que cheikh Rabi’[وفقه الله],  » porteur de l’étendard de l’éloge et la critique »de notre époque.

Mais lorsque la personne prête un peu plus attention aux évènementx qui se déroulent ces temps-ci, elle cerne mieux comment a-t-il été possible que cheikh Rabi’[وفقه الله]tombe dans cette grossière erreur.

Cheikh Yahya[حفظه الله]dit dans l’un de ses cours entre le maghrib et l’i’cha:

 » L’entourage à une influence majeure sur les gens, que les muslims sachent que la fitna dans laquelle s’empresse de faire tomber cet infect déloyal d’Arâfat al bousayri les personnes qui lui ouvrent leurs portes, ne leur cause de tort qu’à eux mêmes. Auparavant ce lâche a semé la discorde entre nous et cheikh Oubayd, et regardez maintenant ce que cheikh Oubayd est devenu,fatwa après fatwa,jour après jour,il s’enfonce dans le chaos. Et aujourd’hui c’est le cas pour cheikh Rabi’.

Sache yâ cheikh (Rabi’), que cette personne-là, te causera ce qui causera sûrement un affaiblissement dans ta science, comme c’est le cas-là, pour le athar d’ibn Oumar. Athar que tu t’es permis de juger faible, alors qu’il n’y a aucun doute sur son authenticité, tout cela, afin de porter secours aux falsifications de ce déloyal Arafât, dans lesquelles il lance le discrédit sur les personnes se cramponnant à ce athar, en les accusant de blasphémer l’honorable calife Outhman Ibn A’ffân[رضي الله عنه].([2])Nous conseillons cheikh Rabi[حفظه الله], de s’écarter de cette personne-là, car il lui causera du tort comme il l’a fait à avec Oubayd al Jabiri« .

La parole de cheikh Rabi’[وفقه الله] qui est notre sujet là, dans le jugement du athar d’Ibn Oumar [رضي الله عنهما] comporte d’autres erreurs qui sont tout comme son jugement inacceptables. Mais il ne sera sujet ici que de l’exposition de l’erreur faite sur le jugement de ce athar. Pour plus de détail quant aux autres erreurs, revenir à ce lien([3]).

Certaines personnes prétendent que vous dites sur ‘Othman [رضي الله عنه ] que c’est un innovateur? (ch.Yahya)

بسم الله الرحمن الرحيم

Question: Certaines personnes prétendent que vous dites sur ‘Othman [رضي الله عنه ] que c’est un innovateur?

Cheikh Yahya al Hajouri [حفظه الله] a répondu:
« Par Allah, personne ne dit cela parmi les mouslimins, comment un mouslim pourrait-il dire cela!!?

Shaykh Rabi’ critique officiellement le livre « Al Ibanah »

 بسم الله الرحمن الرحيم Al hamdoulillah, bonne nouvelle pour nos frères salafis fermes dans cette fitnah qui ont pris la critique détaillée sur le livre d’égarement « al ibanah » acceptant les preuves limpides avancées par cheikh yahya حفظه الله et ses toullabs qui ont répliqué sur ce livre et mis en garde contre lui depuis des […]

L’algérien Farîd (résident à Mekkah) Révèle une nouvelle fois son vrai visage, sa rage et son taqlîd

L’algérien Farîd 
Révèle une nouvelle fois son vrai visage, sa rage et son taqlîd.
بسم الله الرحمن الرحيم
الحمد لله رب العالمين وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له وأشهد أن محمدا رسول الله و الصلاة والسلام على رسول الله وعلى اله وصحبه أجمعين ومن اتبعهم بإحسان إلى يوم الدين أما بعد:

Allah a dit :

وَقُلْ جَاءَ الْحَقُّ وَزَهَقَ الْبَاطِلُ إِنَّ الْبَاطِلَ كَانَ زَهُوقًا

[Traduction Approximative]

 » Et dis; la vérité est venu et le faux disparait, car le faux est destiné à disparaitre «  Sourate. al-isra Verset.81

Et Allah dit aussi :

لِيُحِقَّ الْحَقَّ وَيُبْطِلَ الْبَاطِلَ وَلَوْ كَرِهَ الْمُجْرِمُونَ

 » Afin qu’il fasse triompher la vérité et anéantisse le faux, en dépit de la répulsion qu’ont les criminels «  S. al-anfal V.8

Et Il dit :

لِيَهْلِكَ مَنْ هَلَكَ عَنْ بَيِّنَةٍ وَيَحْيَى مَنْ حَيَّ عَنْ بَيِّنَةٍ وَإِنَّ اللَّهَ لَسَمِيعٌ عَلِيمٌ

 » Pour que sur preuve, périsse celui qui périt, et que vive sur preuve celui qui vit. Et certes Allah est Audient et Omniscient «  S. al-anfal V.42

Chaykh al-islam -رحمه الله- a dit dans « Majmou3 al fatawa » (21/57):

« Parmi la Sunna d’Allah est que : lorsqu’IL veut que sa religion triomphe IL fait sortir un détracteur qui s’y oppose, puis, Allah par Ses paroles fait triompher la vérité en la lançant contre le faux , qui est vaincu puis disparait » Fin de citation…

Voici une réplique sur les fausses paroles de Farid l’algérien de mekka -qu’Allah le guide-, sur certaines choses en besoin d’éclaircissement. Car il se peut que des gens lisent ses paroles mensongères, les répètent puis s’égarent, en pensant par erreur que les injustes sont ceux qui étudient à Dammâj.

Et s’il y a bien une chose qui est prouvée, de bon sens et avec laquelle nous ne commettons envers lui aucune injustice c’est de dire avec preuves à l’appui que Farid l’algérien qui habite à Mekka est un moulabbis (feinteur) et menteur (voir les liens suivant; http://www.dammaj-fr.net/refutations/les-francophones/farid-de-mekkah

et  http://ha-je-savais-pas.over-blog.net/categorie-11367243.html)

Et parmi les signes de la fin des temps : les menteurs seront considérés par la masse populaire comme des véridiques et les véridiques pour des menteurs

Abou Horayra رضي الله عنه a rapporté que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

« Parmi les signes de la fin des temps, viendront des années de tromperies, où l’on croira le menteur et on accusera de mensonges celui qui est véridique, on fera confiance au traitre et on accusera de traitrise celui qui est digne de confiance… »

Je demande à Allah عز و جل de me donner la réussite dans cette réplique à ce rowaybida[1] et qu’Il éclaire par celle-ci les gens de bien qui ont été trompé par cette mauvaise personne :

1) Farid al-Marid[2] dit :

Premièrement j’ai écouté les paroles de Cheikhouna Rabî3 sur Yahyâ el Hadjoùrî , et selon ce que j’ai lu et écouté de Yahyâ el Hadjoùrî et de ceux qui le suivent de dammâdj et ailleurs , je pense sérieusement que Cheikhounâ -qu’Allah le préserve et guérisse – n’a dit que la vérité sur Yahyâ et ses adeptes !

Réfutation de sheikh Yahyâ Ibn ‘Aly al Hajoury aux divagations de Mohammad al Imam

بسم الله الرحمن الرحيم   التبيين و الإنكار على ما تضمنه كلام محمد الإمام المسمى بالاختصار   L’éclaircissement et le blâme Des paroles intitulées « Le résumé » de Mohammad al Imam.   La réponse de sheikh Yahyâ aux derniers feuillets écrits par Mohammad al Imam intitulés :   الاختصار لبيان ما في طريق الحجوري من الأضرار « Le résumé […]

‘Oubeyd al Jâbiry autorise les étudiants en médecine d’étudier les accouchements et d’ausculter la femme.

بسم الله الرحمن الرحيم

Un questionneur d’Algérie demande :

Je suis étudiant en faculté de médecine. Et dans notre pays il n’est pas possible à l’étudiant d’obtenir le diplôme si ce n’est en auscultant les femmes dans différentes spécialités. Tout comme il nous est obligatoire de travailler dans les soins (se rapportant) aux maladies des femmes et les accouchements avant la fin du cursus durant une période de trois mois. M’est-il donc permis d’achever mes études ? 

La réponse d’al Jâbiry:

‘Ubayd Al Jabiri permet d’assister à un mariage où se trouve de la musique

بسم الله الرحمن الرحيم

Question : qu’Allah vous récompense en bien. Sixième question d’Algérie, le questionneur dit : qu’Allah soit bon envers vous ! Est-il permis à la personne d’entrer dans une fête de mariage -où il n’y a pas de mixité mais il s’y trouve des chansons- et ceci dans le but d’aider dans ce qui se rapporte au mariage, en sachant que celui qui se marie est son frère ?

Pour ‘Ubayd : « les algériens sont des ânes sauf ceux à qui Allah fait miséricorde »

بسم الله الرحمن الرحيم

 

Dans cet enregistrement téléphonique, ‘Ubayd Al Jâbiri, un des fervents défenseurs de la hizbiyyah d’Al Adani, répond à un algérien qui lui reproche de défendre Al Halabi -et nous concédons, par équité, que le questionneur a eu un mauvais comportement lorsqu’il lui dit par la suite: « Tu assistes les murjiah, ya shaykh! ». ‘Ubayd s’emporte alors et lance, plein de colère et de fureur:

Les algériens et les libyens sont des ânes, sauf ceux à qui Allah fait miséricorde!

Audio

 

Et il dit à un autre: « Tu es fou? Tu es fou? » Puis il lui dit:

Mon enfant, tu es une vache, une vache, une vache!!! Salam.

Audio

 

Shaykh Bajmal dit au sujet de la première parole:

Conseil de shaykh Sa’id Ibn Da’ass -qu’Allah lui fasse miséricorde- à shaykh Rabi’

بسم الله الرحمن الرحيم

 

محض النصيحة للشيخ ربيع وفقه الله

 

Le pur conseil à sheikh Rabî’-qu’Allah lui accorde le succès.

 

De sheikh Sa’îd Da’asرحمه الله à son eminence sheikh Rabî’ al

Madkhaly

وقفه الله و سدده

FICHIER PDF

 

Conformément à la parole du prophète صلى الله عليه و سلم d’après Tamîm Al Dâry :

« La religion c’est le conseil » Nous dîmes : Envers qui, ô messager d’Allah ?

Il répondit : « Envers Allah, ses livres, ses messagers ainsi qu’aux imams des mouslims et à l’ensemble des mouslims ».

Et dans les deux recueils de hadiths authentiques, Jarir ibn Abdillah dit :

« Nous prêtâmes allégeance au messager (صلى الله عليه وسلم), concernant le fait de pratiquer la salât, de s’acquitter de la zakât et de prodiguer le conseil à tout mouslim ».

 

Voici donc un noble conseil salafi d’un fils à son père au nom de la fraternité, de la da’wah et de la vérité. Sheikh Sa’îd رحمه الله l’écrivit il y quelques années de ça, à l’époque où se propageaient des échos forts regrettables émanant de sheikh Rabî’ وقفه الله وسدد d’une façon inhabituelle de ce qui est connu de lui, inconvenables pour une personne de son rang.  Chose qui  poussa le sheikh رحمه الله  à lui écrire et lui  faire parvenir ce message.

Diffusé pour la première fois, à ce jour, au vu des faits actuels en guise de clarification et de directive scientifique pour le concerné d’une part et pour tout salafi en besoin de suivre la vérité.

Nous demandons à Allah de rendre ce travail utile pour l’islam et les mouslimîn, en premier lieu pour le conseillé et qu’il le compte parmi les œuvres pieuses de cet homme de valeur tombé en martyr- incha Allah- sur le sentier d’Allah.

Il commence en disant :

 

الحمدلله صلى الله وسلم على نبينا محمد وعلى آله وسلم تسليم اًكثيراً إلى يوم الدين وبعد:

Lettre adressée à Abou Mohammad, sheikh Rabî’ Ibn Hâdy al Madkhaly-qu’Allah lui accorde le succès et l’ajuste.

Parmi les égarements de Hassan al Banna, fondateur de la secte des « Frères Musulmans »

بسم الله الرحمن الرحيم

Parmi les égarements de Hassan al Banna, fondateur de la secte « al ikhwân al mouslimoûn » (les frères musulmans).

Hassan al Bannâ affirme que les « frères musulmans » ne s’opposent à aucune croyance ou religion:

Voici ses propos: