Archives par catégorie: Famille

catégorie comprenant les articles relatifs aux relations familliales

Est-il permis de corriger ses enfants qui délaissent la salat, avec la crainte qu’ils fuguent suite à cette correction? (Ch.Moqbil)

بسم الله الرحمن الرحيم Question: Est-il permis de corriger ses enfants qui délaissent la salat, avec la crainte qu’ils fuguent suite à cette correction? Cheikh Moqbil al Wadi’i رحمه الله a répondu: « Le prophète صلى الله عليه و سلم a dit: « Entre le serviteur, la mécréance et le chirk, il y a l’abandon de la salat. » Rapporté […]

Les conditions requises pour corriger son enfant (Ch.’Otheymine)

بسم الله الرحمن الرحيم Les conditions requises pour corriger son enfant: Cheikh al ‘Otheymine رحمه الله a dit: « Les conditions requises pour corriger son enfant sont les suivantes: 1ère condition: que l’enfant comprenne la raison de cette correction, il n’est pas permis de le frapper s’il ne comprend pas. 2ème condition: celui qui le corrige doit avoir […]

Rester avec une épouse qui jeûne mais qui n’accomplit pas la salât (l’érudit Sheikh al ‘Outheimîn)

Rester avec une épouse qui jeûne mais qu’i n’accomplit pas la salât. L’érudit Sheikh al ‘Outheimîne.
بسم الله الرحمن الرحيم

La question:

Qu’est-ce qu’il incombe à l’homme dont l’épouse jeûne mais n’accomplit pas la salât?

La réponse:

Est-il recommandé d’aller voir un pieux pour le tahnik du nouveau-né? (s. Yahya)

بسم الله الرحمن الرحيم Question : est-il recommandé d’aller voir un pieux pour le tahnik[1] du nouveau-né? Réponse : « Ils (les compagnons) n’allaient pas avec leurs enfants voir Abû Bakr, Umar, Uthman ou Ali sans parler des autres. De ce fait, le père fait lui-même le tahnîk ou bien sa mère. Ils allaient avec leurs nouveau-nés chez […]

Le mouslim face au testament des parents kouffâr (Sh. Yahyâ al Hajoury)

   بسم الله الرحمن الرحيم La question: Il est connu que le mouslim n’hérite[1] pas du kâfir et ni le kâfir n’hérite du mouslim[2]. Cependant si une mère chrétienne par exemple cite son fils mouslim dans son testament, qu’elle lui lègue telle et telle somme, peut-il la prendre? La réponse:     Oui il peut la prendre. […]

A quel âge devient-il obligatoire à la fille de couvrir son visage ? (Ch. Yayhâ)

بسم الله الرحمن الرحيم La question : A quel âge devient-il obligatoire à la jeune fille de couvrir son visage ? La réponse : Dès qu’elle devient une tentation (fitnah) pour les hommes. Il n’y a pas d’âge prescrit (avant la puberté) pour qu’elle se couvre le visage. Même si elle est petite et qu’elle représente une tentation, […]

Fatwa sur la mixité dans l’enseignement (Ch Yahyâ)

FATWA SUR LA MIXITE DANS L’ENSEIGNEMENT

DE L’EMINENT CHAYKH YAHYA ALHAJOURI

Traduit par le frère Abou Ismaïl Jamel al-Maghrebi avec la permission de l’éminent chaykh yahya ibn ali alhajouri

بسم الله الرحمن الرحيم

Fatwa de chaykh Yahya al-hajouri (qu’ALLAH le préserve et le garde).Concernant la mixité dans l’enseignement

Louange à ALLAH seigneur des mondes conformément à la parole d’ALLAH I :

 فَاسْأَلُوا أَهْلَ الذِّكْرِ إِنْ كُنْتُمْ لَا تَعْلَمُونَ 

« Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas »

Et Sa parole I :

 وَتِلْكَ الْأَمْثَالُ نَضْرِبُهَا لِلنَّاسِ وَمَا يَعْقِلُهَا إِلَّا الْعَالِمُونَ 

« Telles sont les paraboles que nous citons aux gens, cependant, seuls les savants les comprennent »

 Nous adressons ainsi cette question à l’éminent chaykh Yahya ibn ali al-hajouri qu’ALLAH le préserve.

La question est : il est apparu dans beaucoup de régions du Yémen des écoles appelées « lutte contre l’analphabétisme » où ils enseignent aux femmes, Or la plupart du temps les enseignants sont des hommes qui instruisent des jeunes femmes, des adolescentes ou autre, cela engendre des échanges de regards et d’autre chose dont ALLAH est le plus savant sur ce qui peut  se produire maintenant et dans le futur. Et nous qui somme de la région de Bani Qaïs (hachid) nous souffrons beaucoup de cette situation, nous espérons donc de vous, ô éminent chaykh, que vous nous éclaircissez le jugement législatif islamique concernant ceci et la responsabilité des parents vis-à-vis de leurs fils et filles. Qu’ALLAH I vous récompense en bien.

بسم الرحمن الرحيم

La réponse :