Archives par catégorie: Comportement

catégorie comprenant les articles relatifs au comportement

L’injustice (S.Yahyâ / S. Ibn ‘Uthaymîn)

L’injustice (Adh-Dhulm)

Shaykh Yahyâ Al-Hajûrî  – Shaikh Ibn ‘Uthaymîn

بسم الله الرحمن الرحيم

Voici un passage du commentaire de Shaykh Yahyâ ibn ‘Alî Al-Hajûrî – qu’Allah le préserve – du début du hadîth n°24 des 40 hadiths de l’Imâm Nawawî (Al-Arba’în An-Nawawiyyah).

D’après Abû Dharr, le Prophète (صَلَّى اللهُ عَلَيهِ وَ سَلَّم) a dit d’après ce qu’il rapporte de Son Seigneur : « O Mes Serviteurs ! Je me suis interdit l’injustice et je vous l’ai rendue interdite ! Ne commettez donc pas d’injustice entre vous… » le hadîth.

 

Shaykh Yahyâ ibn ‘Alî Al-Hajûrî – qu’Allah le préserve – dit en commentaire de cette partie : 

« L’injustice (Adh-Dhulm) se divise en trois parties :

– L’injustice entre le serviteur et Son Seigneur, comme l’association (Shirk), le fait d’œuvrer pour être vu (Riyâ) ou entendu (Sum’ah).

– L’injustice commise par le serviteur contre les autres gens.

– Et enfin, l’injustice commise par le serviteur à son propre détriment.

Œuvre donc avant ta mort ! (s. Al Uthaimin)

بسم الله

Chapitre du mérite de la science de Riyâdh As-Sâlihîn

Œuvre donc avant ta mort !

Muhammad Ibn Sâlih Al-‘Uthaymîn

Selon Abû Hurayrah, qu’Allah l’agrée, le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

– Une aumône continue.

– Une science dont les gens tirent profit.

– Un enfant pieux qui invoque pour lui.

Rapporté par Muslim. Hadith n°1383 dans Riyâdh As-Sâlihîn

L’envie (s. Al-‘Uthaymîn)

Chapitre du mérite de la science de Riyâdh As-Sâlihîn

Al-Hasad (l’envie)

Muhammad Ibn Sâlih Al-‘Uthaymîn

D’après Ibn Mas’ûd, le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Il n’y a de Hasad (d’envie) permise que dans deux choses. La première concerne un homme à qui Allah a donné une fortune qu’il s’empressa de dépenser pour la cause de la vérité. La seconde concerne un homme à qui Allah a donné la sagesse (la science) et qui juge selon elle et l’enseigne. » Ce qui est désigné par Al-Hasad est Al-Ghibtah : l’envie d’acquérir la même chose qu’autrui.

Hadith n°1377 de Riyâdh As-Sâlihîn, chapitre du mérite de la science.

Tout le muslim est sacré pour le muslim : son sang, ses biens et son honneur

بسم الله الرحمن الرحيم

La louange est à Allah. Et que la prière et la paix soit sur notre prophète Muhammad, sa famille et ses compagnons. Quelle que soit la suite :

La fraternité islamique fait partie des plus importants signes distinctifs de la communauté islamique à laquelle l’Islam appelle. Allah (تعالى) dit :

إِنَّمَا الْمُؤْمِنُونَ إِخْوَةٌ فَأَصْلِحُوا بَيْنَ أَخَوَيْكُمْ وَاتَّقُوا اللَّهَ لَعَلَّكُمْ تُرْحَمُونَ
les croyants ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu’on vous fasse Miséricorde.

Et le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Le croyant envers le croyant est comme la bâtisse, elle est liée entre ses parties. » Et il entrecroisa ses doigts. Rapporté par Al Bukhârî et Muslim d’après Abû Mûsâ -qu’Allah l’agrée-. Et il a dit (صلى الله عليه وسلم) : « …Soyez des serviteurs d’Allah fraternels. Le muslim est le frère du muslim. Il ne lui fait pas d’injustice, ne le délaisse pas et ne le méprise pas… Tout le muslim est sacré pour le muslim : son sang, ses biens et son honneur. » Rapporté par Muslim d’après Abû Huraïrah -qu’Allah l’agrée.

Demander de l’argent au nom de la da’wah ou autre…

L’interdiction de la mendicité et de réclamer aux gens de leurs biens

 

Ecrit

et compilé par le frère de mérite

Abou al Yemen ‘Adnan ibn Hussein al Mousqary

Qu’Allah le préserve

Étudiant à Dar al hadith à Dammaj.