Archives par catégorie: Tawhid

catégorie comprenant les articles relatifs au Tawhid

Quelle œuvre est la plus propice à l’expiation du péché ? [Shaykh Ibn Hizâm]

بسم الله الرحمن الرحيم Question : Quelle œuvre est la plus propice à l’expiation du péché ? Réponse : L’unicité d’Allah عز وجل, l’unicité d’Allah عز وجل est l’œuvre la plus propice à l’expiation des péchés. Traduit par Ayoub Abou Youssouf / Source : La chaîne Telegram du Shaykh | @ibnhezam ___________________ Fatwa en arabe : الســؤال […]

Insulter Allâh lors de la colère (Ch. Ibn Hizâm)

بسم الله الرحمن الرحيم Question : Dans certaines de nos régions, lors de la colère ou des disputes ils insultent Allâh. Ensuite lorsque cette colère ou cette dispute cesse, on dit à celui qui a insulté « tu as mécru » et il répond « non ! Je ne me suis pas rendu compte et je ne l’ai […]

Manger et boire avec un hindou (Ch. Ibn Hizâm)

بسم الله الرحمن الرحيم Question : Le questionneur dit qu’il travaille dans une société avec certains de ses frères qui sont au nombre de cinq. Et il y a parmi eux un hindou, qui mange et boit avec eux. Quel est le jugement de cela ? Cheikh Muhammad ibn Hizâm حفظه الله a répondu : […]

Demander l’intercession (à un vivant) (Ch. Ibn Hizâm)

بسم الله الرحمن الرحيم Cheikh Muhammad Ibn Hizâm حفظه الله fut questionné : Certains disent à des gens « de quoi as-tu besoin ? » et l’autre lui répond « de ton intercession en ma faveur pour le paradis ». Cela est-il permis ? Il répondit : L’intercession n’est demandée qu’à Allâh سبحانه وتعالى et le bien est demandé […]

Le jugement sur la démocratie et les élections à la lumière du Qorâne et de la Sunnah (Ch.Muqbil)

بسم الله الرحمن الرحيم

Voici un modeste ensemble de paroles de l’imam Mouqbil al Wâdi’y –qu’Allah lui fasse miséricorde- basé sur des preuves tirées du livre et de la sunnah touchant au jugement de l’islam sur  la démocratie, les élections ainsi que les votes. Etant donné que de nos jours nous voyons un grand laisser allé de la part de beaucoup de nos frères s’apparentant au minhaj des salafs. Il s’agit là d’un sujet primordiale qu’il est inacceptable d’ignorer vu qu’il touche au droit d’Allah dans le tahwid, le dogme du mouslim, point sur lequel la divergence n’est pas permise vu qu’elle s’oppose aux preuves évidentes.

Voter ou pas… Ne votez pas !

بسم الله الرحمن الرحيم

Lors des précédentes élections présidentielles en France, nous avions été choqués de lire sur un site salafi un article intitulé « sarkozy ou royal? » l’auteur de cet article laissait clairement le choix au lecteur de voter ou de s’abstenir comme si cela était une question de fiqh sur laquelle les savants ont divergé et il est permis à chacun d’opter pour l’avis qui lui semble le plus authentique. Ceci est du à une mauvaise compréhension et au fait de confondre entre les questions d’ijtihad et les questions de divergences. inchallah nous clarifierons cette ambiguïté dans l’annotation d’une parole de cheikh Rabi’.

Voici donc les paroles des savants de la sounnah ne laissant aucun doute sur l’interdiction du vote qui est un pilier, une passerelle vers la démocratie qui est de la mécréance et une forme d’association à Allah. Laisser penser au salafi[1] qu’il a le choix sur cette question, c’est lui laisser penser qu’il a le choix entre la foi et la mécréance, l’unicité et le shirk, le vrai et le faux, ceci est une erreur gravissime aux conséquences fâcheuses et dont l’auteur doit se repentir.

AL IMAM SHAYKH MOQBIL AL WÂDI’Y

Il a dit:

Les élections et le vote sont des tâghout[2] et peu importe qui vous le permet.

Ghâratoul achrita volume 1 page 353

Nommer Allah ‘’Dieu’’ ?

الحمد لله الصلاة و السلام على رسول الله و على آله و صحبه و من تبعه بالهدى 

أما بعد

 Certaines traductions de textes religieux effectuées par nos  frères et parfois même lors de cours ou rappels entre mouslimîn, font apparaitre des erreurs nous obligeant à les corriger ainsi qu’à porter conseil.

L’excuse en raison de l’ignorance (Ch.Yahya al Hajoury)

L’excuse en raison de l’ignorance Cheikh Yahya al Hajoury حفظه الله قال تعالى {وَمَا كُنَّا مُعَذِّبِينَ حَتَّى نَبْعَثَ رَسُولاً} الإسراء 15 {Et Nous n’avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager} Ce verset est une des nombreuses preuves prouvant l’excuse en raison de l’ignorance. Comme l’a dit Allah عز و جل : […]

Parmi les principales dissemblances entre les mécréants et les mouslims

بسم الله الرحمن الرحيم

Parmi les principales dissemblances entre les kouffârs et les mouslimîn[1].

Par le conseiller de confiance, Abou ‘Abdirrahmân Yahyâ Ibn ‘Aly al Hajoury حفظه الله.

 

Allah dit dans Son Noble Livre:

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ حَقَّ تُقَاتِهِ وَلَا تَمُوتُنَّ إِلَّا وَأَنْتُمْ مُسْلِمُونَ (102)

Ô vous les croyants! craignez Allah comme il doit être craint. et ne mourez qu’en étant mouslims (pleinement soumis). (La famille d’Imrâne v 102).

Il dit aussi عز و جل:

إِنَّ الدِّينَ عِنْدَ اللَّهِ الْإِسْلَامُ وَمَا اخْتَلَفَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ إِلَّا مِنْ بَعْدِ مَا جَاءَهُمُ الْعِلْمُ بَغْيًا بَيْنَهُمْ

Certes, la religion acceptée auprès d’Allah, c’est l’Islam. Ceux auxquels le Livre a été apporté ne divergèrent que par tyrannie entre eux, qu’après avoir reçu la science. (La famille d’Imrâne v19).

Il dit aussi:

الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الْإِسْلَامَ دِينًا

Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait et J’agrée l’Islam comme religion pour vous. (la table servie v3).

Egalement Sa Parole عز و جل:

وَمَنْ يَبْتَغِ غَيْرَ الْإِسْلَامِ دِينًا فَلَنْ يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الْآَخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ (85)

Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants. (la famille d’Imrâne v85).

Et Il dit:

قُلْ هَلْ نُنَبِّئُكُمْ بِالْأَخْسَرِينَ أَعْمَالًا (103) الَّذِينَ ضَلَّ سَعْيُهُمْ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَهُمْ يَحْسَبُونَ أَنَّهُمْ يُحْسِنُونَ صُنْعًا (104) أُولَئِكَ الَّذِينَ كَفَرُوا بِآَيَاتِ رَبِّهِمْ وَلِقَائِهِ فَحَبِطَتْ أَعْمَالُهُمْ فَلَا نُقِيمُ لَهُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ وَزْنًا (105) ذَلِكَ جَزَاؤُهُمْ جَهَنَّمُ بِمَا كَفَرُوا وَاتَّخَذُوا آَيَاتِي وَرُسُلِي هُزُوًا (106)

Dis: ‹Voulez-vous que nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en œuvres? Ceux dont l’effort, dans la vie présente, s’est égaré, alors qu’ils s’imaginent faire le bien. Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur. Ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines›. Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection. C’est que leur rétribution sera l’enfer, pour avoir mécru et pris en raillerie Mes signes (enseignements) et Mes messagers.

(La caverne v 103 à 106).